31 octobre 2016

Le coin des lectures V.O #16 : Anna and the French Kiss / Stephanie Perkins (By Eleane)


Auteur : Stephanie Perkins
Sortie V.O. : Août 2011
Titre V.F. : Anna et le French Kiss (De La martinière Jeunesse)

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Fraîchement débarquée à Paris pour un an dans un prestigieux lycée, Anna, réservée et maladroite, ne connaît personne et se sent complètement perdue. Elle donnerait cher pour retourner chez elle et retrouver ses habitudes : sa maison, sa famille, ses amies, son job dans son cinéma préféré... Tomber sous le charme d'Etienne, un garçon totalement craquant, n'y change rien. Celui-ci a déjà une petite amie et toutes les filles en pincent pour lui... Mais comment ne pas y croire quand même un peu lorsqu'on a la chance de découvrir une ville aussi belle et fascinante ? Ne dit-on pas que Paris est la capitale de l'amour ?

L'AVIS D'ELEANE : Après avoir vu plusieurs fois ce livre revenir dans les recommandations de lecture V.O, j’ai voulu tenter l’aventure et ait eu le plaisir de me faire offrir le livre par ma très chère amie. Aussitôt reçu aussitôt lu et je vais tâcher de parler au mieux de cette petite pépite.

Tout d’abord j’adore les bouquins où on a le point de vue d’un étranger vis-à-vis de la France. Ensuite j’adore les romances et les histoires d’amitié, je ne pouvais qu’être conquise.

Stephanie Perkins a du passer beaucoup de temps sur Paris ou alors extrêmement bien se renseigner mais on sent un grand coup de cœur pour la ville des lumières.

Les personnages sont extrêmement attachants, peut-être un peu clichés mais rien de dérangeant. L’écriture est très très très fluide, ce qui donne une certaine addiction.

Non vraiment ce fut un vrai plaisir, ce livre se lit comme on mange un cupcake, des étoiles dans les yeux et un sourire niais aux lèvres.

Niveau anglais, c’est un vocabulaire très accessible, je le recommande à tout débutant.

C’est évidemment avec grand plaisir que je lirais d’autres livres de cette auteur !

Note : coup de coeur

Avis rédigé par Eleane

Sur Amazon : Anna and the french kiss  ou Anna et le french kiss (VF)

C'est lundi, que lisez-vous ? n°124

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?

Geek Girl 5 ou alors le T.8 de Harry Potter

Et vous que lisez-vous ?

30 octobre 2016

In my Mailbox n°72

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Voici mes réceptions de la semaine



Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

27 octobre 2016

Cette obscure clarté / Estelle Laure

Auteur : Estelle Laure
Titre original : This Raging Light
Traducteur : Alice Delarbre
Nombre de page : 312
Edition : Hachette Romans
Date de sortie : 14 Septembre 2016

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Mon père est à l’asile. Ma mère a pris des vacances à durée indéterminée. Si on apprend qu’elle nous a laissées seules, Wren et moi, on va nous séparer.

Après le lycée, il reste le frigo à remplir, les factures à payer, la maison qui tombe en ruines, nos voisins à gérer… Heureusement, deux personnes connaissent notre secret : ma meilleure amie Eden, et Digby, son frère jumeau merveilleusement parfait – et parfaitement casé.

Certains jours, j’ai l’impression que je ne vais pas y arriver. Alors quand, en rentrant du boulot, je trouve le frigo qui déborde ou des muffins encore fumants au pied de l’escalier, je ne peux m’empêcher de me demander : est-ce qu’on cherche à nous empoisonner ? Ou bien, même au cœur des ténèbres, est-ce que l’espoir ne pourrait pas briller ?

MON AVIS : Il y a des livres dont on ne sait pas à quoi s'attendre mais qui malgré tout, nous intrigue et nous pousse à les découvrir. Cette obscure clarté est à l'image du titre et de la couverture : quand tout semble sombre, reste t'il une lueur d'espoir à laquelle s'accrocher ?

A l'heure où Lucille ne devrait avoir qu'a ce concentrer sur ces études, elle se retrouve seule avec sa petite soeur Wren. Son père est à l'asile et sa mère semble avoir démissionner de son rôle de mère. Lucille n'a qu'un but, tout faire pour que sa famille ne soit encore plus éclater. De ce fait, elle doit garder le secret de sa situation familiale sous peine de se voir enlever sa soeur. Elle va cependant découvrir que dans la plus sombre des situations, il reste encore des lueurs d'espoirs avec les mains qui se tendent. En dehors de ses amis Eden et Digby, un ange gardien semble veiller sur elles.

Ce livre est une tranche de vie et d'espoir. Comment une adolescente de 17 ans va faire preuve d'un grand courage pour tenter de sauver ce qu'il reste de sa famille. Entre mensonge et subterfuge, le job du soir et les devoirs, Lucille oublie parfois de penser à elle. Sa peur de se voir retirer la garde de sa soeur la pousse parfois a agir de façon un peu maladroite. Malgré tout, elle tente s'accrocher car rien n'est plus important que Wren.

La situation familiale présentée dans le livre est malheureusement une situation réelle. Où comment, un jour où l'autre, les parents se rendent compte qu'ils ne sont pas fait pour être parent et la situation leur échappe. C'est ce qui arrive au père de Lucille. Et ce qui déclenche le départ de sa mère. Mais comment peut-on abandonner ainsi ses propres enfants, sans se soucier de comment ils vont s'en sortir.

Lucille est pleine de courage et fait passer sa soeur avant tout. Mais elle n'en reste pas moins une adolescente avec ses failles et ses maladresses. Et quand le coeur s'en mêle, la situation se complique. Eden est une amie en or, malgré tout et on ne peut pas lui en vouloir, elle a sa vie à vivre de son côté et malgré son envie d'aider Lucille, ses ressources ont des limites. Et puis il y a Digby, le jumeau d'Eden et amour secret de Lucille dont je ne dirais rien de plus. Wren est une fillette assez responsable qui tente de vivre au mieux la situation pour ne pas apporter davantage de soucis à sa soeur. Malgré les apparences, on sent (et c'est normal) qu'elle souffre de l'absence parental.

L'écriture est assez fluide à lire, chaque chapitre permettant de se rendre compte du temps qui passe depuis le départ maternelle. Les émotions sont bien dépeintes, autant les espoirs que les désespoirs et on se prend au jeu en essayant de découvrir qui est l'ange gardien des deux sœurs.

En conclusion, ce livre est une belle leçon de vie sur une situation familiale qui n'est pas forcément un cas isolé. Malgré tout, on garde espoir et on s'accroche à toutes ces petites choses qui forment des petites lueurs dans l'obscurité.

Sur Amazon : Cette obscure clarté

26 octobre 2016

The Graces T.1 / Laure Eve

Auteur : Laure Eve
Titre original : The Graces
Traducteur : Laure Porché
Nombre de page : 408
Editeur : Hachette Romans, Collection Black Moon
Date de sortie : 14 Septembre 2016

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Comme tout le monde, River Page est fascinée par les Grace, frère et sœurs. Comme tout le monde, elle est persuadée qu’ils ont la magie dans le sang. Et, comme tout le monde, elle brûle d’envie de devenir leur amie. 

Elle se rapproche de Summer, la benjamine, et tombe sous le charme du ravissant Fenrin, l’aîné. Mais, au grand désespoir de River, la magie ne résout pas tout les problèmes…

MON AVIS : De la magie ! Ingrédient qui de suite me donne envie de découvrir le livre. De ce point de vue, le résumé de "The Graces" m'a bien emballé.

Car elle se sent différente et croit que la magie peut résoudre ses problèmes, River n'a qu'une idée en tête : devenir l'amie des Graces. Fenrin, sa jumelle Thalia et Summer, la benjamine évoluent au lycée dans un aura de mystère. Tous le monde pense qu'ils font parties d'une famille de sorcier et les Grace ne font rien pour démentir la rumeur. C'est d'ailleurs de Summer que River va tenter de se rapprocher pour "intégrer" la famille. Mais la magie est-elle vraiment réelle ?

Lorsque j'ai commencé ma lecture, je n'ai pas pu m'empêcher de retrouver ici et là des petites ressemblances avec les autres livres du genre. Du coup j'ai eu peur car certaines évolutions se sont révèlées un peu prévisibles mais heureusement pas toutes. Malgré ça, ma lecture est restée agréable. Puis est venue la dernière partie du livre et là le côté étrange a pris le dessus. Au point où, en refermant mon livre, je me suis demandée si je l'avais apprécié. Aujourd'hui encore, je ne suis pas parvenu à répondre à la question. Je n'ai pas détesté mais disons que la seconde partie m'a un peu dérangée.

Le personnage principal, River donc, est quelqu'un d'assez particulier, je dois dire. Elle cache un secret étrange derrière elle, qui semble motiver son but de devenir l'ami des Grace pour pratiquer la magie. Le personnage apparaît sympathique mais ce côté mystérieux m'a empêcher de l'apprécier complétement. Son ambition se faire des amis dans le but d'arranger sa vie m'a vraiment dérangé. Le trio Grace, ainsi que leur parent, forment un clan à part entière, qui joue avec les rumeurs centrées sur leur famille. J'ai beaucoup aimé Summer mais il m'a fallut plus de temps pour apprivoiser les jumeaux.

Une écriture plus ou moins fluide. Une histoire de magie destinée aux adolescents mais qui flirte avec le côté obscure. Le sujet de la magie qui n'est ni bonne, ni mauvaise mais qui est ce qu'on en fait et assez bien illustré dans ce roman. Passé le stade plus "prévisible" de l'histoire, l'auteur nous embarque dans une évolution interessante, bien qu'elle m'ait un tantinet "dérangée".

Un premier tome qui pose les bases car on fait connaissance avec les personnages. La fin plus sombre annonce un second tome encore plus étrange même si j'avoue que j'ignore totalement ce que l'auteur va nous réserver.

Sur Amazon : The Graces


24 octobre 2016

C'est lundi, que lisez-vous ? n°123

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?

J'ai fini mon livre hier soir et je n'ai encore rien commencé

3 - Que vais-je lire ensuite ? 

 

Et vous que lisez-vous ?

23 octobre 2016

In my Mailbox n°71

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Voici mes réceptions de la semaine



Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

21 octobre 2016

Merlin Cycle 2, tome 3 : L'ultime Maléfice / T.A. Barron (par Guillaume)


Auteur : T.A. Barron
Titre original : Merlin’s dragon : Ultimate Magic
Traducteur : Agnès Piganiol
Nombre de page : 226
Editeur : Nathan
Date de sortie : 1er Septembre 2016

PRESENTATION DE L'EDITEUR : L’histoire de Basilgarrad, Le plus grand dragon de tous le temps.
L’heure de vérité a sonnée pour Avalon ! Basile, le majestueux dragon, s’apprête à affronter Ritha Gawr, la créature qui a juré la perte des royaumes magiques. Mais au moment de livrer bataille, il se sent bien seul : son fidèle ami, l’enchanteur merlin, manque à l’appel. S’il veut sauver Avalon, Basile devra repousser les limites de ses pouvoirs et puiser en lui une magie insoupçonné.

L'AVIS DE GUILLAUME : A chaque fin de Saga ou série, la question reste sans cesse la même. Suis-je entièrement satisfait de cette fin ?

J’avais parlé, dans la chronique « la vengeance du mal », de ma déception tant le côté mièvre et moralisateur était trop présent. Et bien, il se trouve que j’ai été agréablement surpris par cet opus qui donne un nouvel élan à la Saga Merlin car, ce n’est pas terminé, puisqu’un nouveau cycle va s’ouvrir dès 2017.

Les thèmes abordé son « les liens familiaux plus fort que la haine » et « Nous créons nos propre démon ».  Merlin et son fils entretiennent une relation assez tendue, en conséquence du fait que Merlin a dû mettre sa vie de famille entre parenthèse pour se consacrer à la protection d’Avalon et à la formation du jeune Arthur (qui deviendra le très célèbre Arthur Pendragon). Mais la famille reste quelque chose de très fort puisque Krystallus va, malgré lui, retrouver la force de renouer avec son paternel.

Même si j’ai été un peu surpris par le prologue, qui est selon moi une réécriture partiel du chapitre 34 de « La vengeance du mal », cette conclusion est très convaincante parvenant à devenir, selon, moi, le meilleur opus de ce cycle 2.

Sur Amazon : L'ultime maléfice

20 octobre 2016

Les enfants des lumière 1759 : La plume de l'ange / Laure Bazire et Flore Talamon



Auteurs : Laure Bazire et Flore Talamon
Nombre de page : 288
Editeur : Nathan
Date de sortie : 25 Août 2016

PRESENTATION DE L'EDITEUR : 1759, à Paris : les Philosophes tentent de publier leur Encyclopédie malgré la censure. Judith Amelot, fille d’imprimeur, se passionne pour le métier de son père. Mais ce dernier est brutalement arrêté, accusé d'avoir imprimé des ouvrages interdits. La jeune fille doit assumer seule la responsabilité de l’imprimerie, à dix-sept ans et face à l'hostilité des ouvriers. Désespérée, elle reçoit une lettre qui lui redonne courage et dans laquelle l’auteur, anonyme, lui déclare sa flamme. Pourtant, Judith n'est pas au bout de ses peines. Quelqu’un cherche manifestement à anéantir la famille Amelot. Qui ? Et pourquoi ?

MON AVIS : J'avoue que j'ai entamé ma lecture avec réticence car cette époque n'est pas forcément ma tasse de thé mais au final, l'histoire m'a plutôt emballée.

1759. Nous sommes en pleine période de censure de l'encyclopédie. La lutte fait rage entre censeurs et défenseurs. Au milieu ce trouve les libraires. Chez les Amelot, les éditions sont réalisées dans les régles. Quand son père se retrouve injustement envoyé en prison, Judith Amelot fait tout son possible pour  continuer a faire marcher l'imprimerie. Mais entre les ouvriers qui ne la prenne pas au sérieux et les malheurs qui s'abattent jours après jours sur la librairie, Judith n'est pas au bout de ses peines.

Le contexte est ici interessant car on est en pleine période de censure. Pour avoir oser exprimer des idées qui changent la vision du monde, les philosophes voient leur texte interdit d'impression. Un contexte qui fait écho à la liberté d'expression que l'on rencontre actuellement dans la société. De plus, pour les amoureux des livres, les auteurs nous plonge en plein dans le métier d'imprimeur en décrivant les anciennes techniques et différentes étapes de l'impression d'un livre.

Avec le personnage de Judith, on aborde un autre sujet de l'époque : les droits des femmes. Pourtant passionné par le métier, Judith est parfaitement conscience que, parce qu'elle est une femme, elle n’aura pas le droit ni la légitimité de prendre la succession de son père. Et lorsqu'elle assure l'intérim, les ouvriers ne la prennent absolument pas au sérieux. Mais par son caractére et son courage, Judith va prouver que malgré sa condition, elle peut tenter d'arranger les choses.

L'écriture est assez agréable à lire. Les termes et techniques de l'imprimerie de l'époque sont bien expliqués par les auteurs. Ce qui a permis de me captiver, c'est le fait que l'histoire cache une double enquête : qui cherche a couler la librairie Amelot et qui est l'auteur des lettres destinées à Judith ? On se prend au jeu de l'enquête en cherchant leur identité en même temps que Judith.

En conclusion, une petite lecture plaisante au contexte interessant. Grâce aux enquêtes, le récit m'a plutôt captivé.

Sur Amazon : La plume de l'ange

17 octobre 2016

Le garçon d'honneur / Meg Cabot



Auteur : Meg Cabot
Titre original : Every boy's got one
Traducteur : Luc Rigoureau
Autre titre : Mariage(en douce) à l'italienne (2008)
Nombre de page : 312
Editeur : Hachette Romans, Collection Bloom
Date de sortie : 17 Août 2016

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Que feriez-vous si votre meilleure amie partait se marier en douce en Italie ? Et si vous décidiez de tenir le journal de bord de cette fugue romantique ? Mais si le garçon d’honneur du futur mari – un journaliste prétentieux, égoïste et, par-dessus le marché, opposé à cette union – en tenait un lui aussi ? Et si vous deviez faire avec lui le voyage jusqu’à un village isolé ? Et si, cerise sur le gâteau, vous étiez contrainte et forcée de passer les quelques jours précédant la noce avec cet insupportable snobinard, terrorisé à la vue… d’un chat ?!

MON AVIS : Après "Le garçon d'en face" et "Garçon cherche fille", j’espérais pouvoir découvrir le dernier tome de la "série" de Meg Cabot. Deux ans après "Garçon cherche fille", Hachette romans réédite donc celui-ci, précédemment intitulé "Mariage (en douce) à l'Italienne". 

Cette fois-ci, on suit donc Jane qui s'envole pour l'Italie où Holly, sa meilleure amie, a décidé de se marier en cachette avec Mark. Elle décide de tenir un journal de voyage qu'elle offrira aux jeunes mariés. Seule ombre au tableau, Cal, le garçon d'honneur de Mark qui semble avoir pour seul but de s'opposer au mariage. Entre Jane et Cal, le torchon brûle.

Après une lecture plutôt "sombre", j'avais besoins d'un livre pour me changer les idées et connaissant la légèreté des livres de Meg Cabot, je savais que ce livre était tout destiné. Et une fois de plus, j'ai passé un agréable moment. S'il reste dans la lignée des 2 précédents, ce n'est pas une suite a proprement parlée bien que les personnages travaillent pour le même journal et qu'un ou deux personnages soient cités à l'occasion comme Dolly Vargas.  

On retrouve l'écriture épistolaire des précédents volumes et cette fois-ci, le support du journal de voyage de Jane prend plus de place ce qui permet de bien suivre le voyage. Et parallèlement, nous avons également le "journal" de Cal, l'occasion d'avoir sa propre vision des choses. Entre deux, nous retrouvons les échanges de mails comme dans les précédents opus, ce qui permet de faire intervenir des personnages extérieurs, comme la famille de Mark et Holly ou la mère de Jane.

Jane est une illustratrice qui commence à devenir célèbre avec son héros "Superchat" (ce qui va d'ailleurs lui être d'une aide précieuse en Italie). Romantique invétérée avec un brin de naïveté, c'est le personnage auquel on s'attache rapidement. Sa gouaille et son dynamisme nous donne la pêche. Et sa rencontre avec Cal, célèbre journaliste un brin prétentieux, fermement opposé au mariage suite à un échec personnel, ne va pas être de tout repos. Les échanges entre les deux personnages vont se révéler assez épique.

En conclusion, une lecture légère et pleine de fraîcheur qui nous apporte ce qu'on recherche avec ce genre de lecture : se vider la tête et se détendre complètement. 

Sur Amazon : Le garçon d'honneur

C'est lundi, que lisez-vous ? n°122

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?

A voir en fonction de mes envies. Mystère !! 

12 octobre 2016

Un livre, une adaptation : Miss Peregrine et les enfants particuliers



En lisant le livre, impossible de ne pas se dire que c'est un univers tout destiné a être adapté par Tim Burton. Je vous avoue que je ne suis pas trop fan du réalisateur, en général, mais au vue de l'univers du roman, le résultat avait tout pour être sympa. Malheureusement, pour moi la fin ne passe pas.

Le film commence très bien. Sans être a 100% fidèle, la retranscription de l'univers est assez convainquant. On fait la connaissance avec Jacob puis les enfants particuliers (le petit switch des particularités ne m'a pas gêné plus que ça). L'histoire suit son cours, a quelques détails près, pendant les 3/4 du films. Puis vient la dernière partie du film et là, sincèrement, c'est pour moi une "catastrophe".

Certes, quand on passe un livre à l'écran on ne s'attend pas a retrouver l'oeuvre fidèle mais je m'attends quand même à retrouver l'âme du livre. En changeant complètement la fin, on perd totalement l'âme du livre. Cela se transforme alors en une simple aventure avec voyage dans le temps (et certaines aberrations qui viennent avec) où les méchants, excusez-moi du termes, frisent le ridicule. 

Car c'est aussi le reproche que j'aurais à faire sur le film, on retrouve la patte de Tim Burton dans la capacité à donner un côté loufoque là où les scènes sont censées être plus sombre. Car certains aspects ont tendances a être exagérés. Enfin, j'ai trouvé certains aspect de la relation entre Abe et Jacob un peu trop présent. 

J'ai malgré tout apprécié le jeu des enfants particuliers (avec un petit coup de coeur pour Bronwyn) et le fait que chacun ait sa place à un moment ou à un autre. Le jeu d'Eva Greene en Miss Peregrine ne m'a pas totalement convaincus non plus je l'aurais plus vu dans la trempe de Judi Dench.

Certains raccourcis scénaristique sont assez "raccourcis" au point que même si on n'est pas trop regardant, on ne peut que remarquer les petites aberrations (ou comment une épave de bateau totalement décatis flotte parfaitement sur l'eau. Normal me direz-vous). Et la fin est beaucoup trop brouillonne et rapide (et laisse présager qu'il n'y aura pas de suite)

Vous l'aurez donc compris, le film, qui avait pourtant bien commencé, s'est achevé sur une note de profonde déception. J'y suis allée en faisant abstraction du livre mais la fin m'a complètement gâché mon plaisir.


Sweet / Emmy Laybourne

Auteur : Emmy Laybourne
Titre original : Sweet
Traducteur : Christophe Rosson
Nombre de page : 360
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 14 Septembre 2016

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Madame, Monsieur,
J’ai l’honneur de vous inviter à une extraordinaire croisière de luxe à bord de l’Extravagance !
Au programme : découverte en avant-première d’un produit miracle qui vous débarrassera de vos bourrelets disgracieux. Et sans efforts !
Vous rêvez de retrouver votre taille de guêpe ? Le Solu est fait pour vous.
Le Solu n’est pas un amincissant comme les autres.
Le Solu vous fera vraiment maigrir.
Vous ne pourrez plus vous passer de lui.
Je vous le garantis.
N’attendez plus : rejoignez-nous sur les rives de Fort Lauderdale, en Floride, pour un embarquement imminent !
Au plaisir de vous aider à mincir,
Timothy Almstead, président de Solu Corporation

MON AVIS : Une couverture qui attire l'oeil et un brin egnimatique, un résumé intrigant. Il n'en fallait pas plus pour me donner envie de découvrir "Sweet", malgré les craintes sur la tournure de l'histoire, que certains éléments de la couverture laissent présager.

A produit exceptionnel, lancement exceptionnel. Pour la promotion du "Solu", produit miracle qui fait fondre les kilos en quelques jours, une croisière 5 étoiles est organisé. A bord, des V.I.P et des gens pleins aux as, prêt à tous pour tester le "Solu" en avant première. Mais très vite, les effets secondaires commencent à se dévoiler. 

A l'heure où le diktat de la minceur fait rage, certains sont prêt à tout pour maigrir. Alors quand un prétendu produit miracle est sur le point de sortir, la tentation est grande de le tester, sans penser un instant aux réelles effets sur sa santé. Pour les riches clients de la croisière de lancement, le Solu coule à flots sur le navire, cela devient presque comme une drogue. Parmi les passagers, un petit groupe de "récalcitrants" résistent aux sirènes du Solu. Parmi eux, Lauren qui accompagne sa meilleure amie et Tom, célèbre acteur et journaliste qui couvre l’événement. Ils vont alors assister à la découverte des surprenants effets secondaire du Solu.

Le livre commence dans l’allégresse : la rencontre avec les personnages dont on fait la connaissance, le début de la croisière et la découverte enthousiaste du très attendus Solu. Le tout dans le cadre idyllique et 5 étoiles du bateau et de ses escales. Puis l'histoire évolue et prend la tournure que la couverture laissait présager. Une tournure qui fait d'autant plus froid dans le dos qu'elle a un je-ne-sais-quoi de "réaliste" qui fait écho au excès que l'on peut rencontrer dans la société actuelle. Quand on voit la profusion des nouveaux produits plus ou moins miracles sur le marché et la rapidité de leur élaboration, on pourrait très bien s'attendre a une réaction similaire, un jour ou l'autre.

Les personnages principaux sont attachants car malgré tous ce qui se passe autours d'eux, ils tentent malgré tout de garder la tête sur les épaules. La relation qui s'établie entre apporte un peu de "légèreté" par moment, surtout vers la fin. Le courage et la dévotion dont ils font preuves envers et contre tout les rends d'autant plus sympathique.

En conclusion, un livre pas si innocent que ça, qui fait réfléchir notamment par rapport à certaines dérives de la société. Je mettrais quand même un petit avertissement par rapport au fait que la deuxième partie du roman peut heurter les personnes sensibles (même si j'ai pu voir par endroit que le livre était trop jeunesse (nous n'avons pas tous la même définition du jeunesse))

Sur amazon : Sweet

10 octobre 2016

C'est lundi, que lisez-vous ? n°121

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?

Comme la semaine dernière, je poursuis la diminution de ma PAL service presse. Je choisirais ma lecture en fonction des mes envies l'instant venu 

Et vous que lisez-vous ?

9 octobre 2016

In my Mailbox n°70

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Voici mes dernières réceptions de la semaine



Hier, j'ai eu l'occasion de me rendre aux Halliennales où j'ai craqué pour 2 livres (je suis raisonnable lol) 



Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

6 octobre 2016

Journal de Mia T.2 (saga Princesse malgré elle) : Premiers Pas / Meg Cabot



Auteur : Meg Cabot
Titre original : Princess Diaries book 2
Traducteur : Josette Chicheportiche
Nombre de page : 224
Editeur : Hachette Romans, collection Bloom
Date de sortie : 29 Juin 2016

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Non seulement Mia vient d'apprendre qu'elle est princesse de Genovia, mais voilà que, dans le cadre de ses futures fonctions, elle doit participer à une émission en prime time pour la télévision. Elle qui déteste son physique ! Et, pour couronner le tout, sa mère attend un bébé de son prof de maths. Heureusement, elle peut se confier à son journal.

MON AVIS : Besoin d'une lecture légère et vous avez aimez le 1er tome ? Ce second tome est fait pour vous ! Une lecture rafraîchissante à souhait, à déguster sans aucune honte !

A peine remise du choc de l'annonce de son statut de Princesse, Mia doit faire face a de nouvelles épreuves. Et quand on connait les prédispositions maladroites de la jeune fille, on ne peut qu'imaginer les situations dans lesquelles elle peut se mettre.

Dans ce nouveau tome, Mia doit d'abord gérer une nouvelle personnelle : sa mère enceinte de son prof de math. Une situation des plus déstabilisantes pour la jeune fille qui a déjà du mal a assumer cette relation. Et quand la situation échappe à tout contrôle, Mia va essayer de minimiser les conséquences.

Ensuite, elle va devoir faire face a sa soudaine "popularité" en passant à la télé dans une célèbre émission. Stress et pression qui vont lui faire commettre certaines gaffes. Et gérer cette popularité dans son quotidien au lycée n'est pas toujours évident. Et dans certaines situations, Mia n'a que son journal pour lui venir en aide.

Mia nous fait rire malgré elle. A certains moment, elle me fait un peu de la peine quand les choses lui échappent alors qu'elle tente de les maîtriser au mieux. Elle rencontre quelques tensions avec sa meilleure amie qui a un tempérament assez volcanique. Et côté coeur, elle espére toujours que ses sentiments secrets puissent être partagé avec la personne qu'elle aime.

Une écriture toujours aussi légère et agréable à lire. Drôle, rafraîchissant et surtout divertissant. Certes le côté jeunesse est toujours aussi présent mais franchement, je n'ai aucune honte avoir aimé.

En conclusion, une lecture parfaite et rapide à lire pour un moment de détente assuré. Je lirais avec plaisir la suite.

Sur amazon : Journal de Mia 2 

5 octobre 2016

Rouge Bonbon / Cathy Cassidy



Auteur : Cathy Cassidy
Titre original : Scarlett
Traducteur : Anne Guitton
Nombre de page : 224
Editeur : Nathan
Date de sortie : 8 Octobre 2016

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Lorsque Scarlett, 12 ans, est à nouveau exclue d'un collège, sa mère l'envoie vivre chez son père, en pleine campagne irlandaise.
Scarlett est folle de rage. Depuis que son père a quitté sa mère, elle refuse de lui parler. Alors vivre avec lui ! Sans compter qu'elle devra aussi cohabiter avec une belle-mère et une demi-sœur...
Scarlett va-t-elle mourir d'ennui et tout détruire autour d'elle, comme elle sait si bien le faire ? Peut-être que Kian, un mystérieux garçon, pourra l'aider à trouver la réponse...

MON AVIS : Chaque roman de Cathy Cassidy annonce une lecture légère. Rouge Bonbon ne fait pas exception à la régle malgré le sujet abordé.

Scarlett est une ado rebelle qu'elle exprime par ses actes et son apparence, en témoigne sa chevelure Rouge Bonbon et son piercing a la langue. Depuis le départ de son père, qu'elle a vécu comme un abandon, la jeune fille porte en elle une colère qu'elle exprime par des actes de rebellions qui lui valent une nouvelle exclusion du collège. A bout de ressource, sa mère l'envoi chez son père qui habite un petit village dans la campagne irlandaise. Un exil que Scarlett prend comme une punition. Mais surtout, lorsqu'elle découvre la nouvelle situation familiale de son père, sa colère ne fait que se renforcer.

Comme a son habitude, à l'aide de sa plume légère et efficace, Cathy Cassidy aborde des sujets de la période adolescente. Avec Scarlett, c'est le sentiment d'abandon lié à un divorce. Abandon éditionné de colère lorsqu'elle découvre que la nouvelle compagne de son père a une fille et qu'ils s’apprêtent a agrandir la famille. Ce sentiment d'abandon a provoqué en Scarlett le besoins de s'exclure de la société. Malgré tous ses efforts, elle ne parvient pas a "accepter" de se lier avec les autres. Jusqu'à sa rencontre avec Kian. Malgré le côté punition, son séjour dans la campagne Irlandaise va se révéler des plus révélateurs pour Scarlett. Va t'elle en profiter pour prendre un nouveau départ ?

La plume de Cathy Cassidy est toujours aussi agréable à lire. Chacun de ses livres se savourent comme une friandise légère et pleine de bons sentiments. Elle s'adresse parfaitement aux ados (la principale cible de l'auteur) en identifiant certains de leurs malaises et en les traitants de manière efficace.

En conclusion, malgré son côté rebelle, on s'attache rapidement à Scarlett et on comprend son mal-être. Un roman qui, malgré le public visé, reste une lecture fraîche et divertissante, sucré comme les belles couvertures !

Sur amazon : Rouge Bonbon

3 octobre 2016

Un plan d'enfer / Camille Avril



Auteur : Camille Avril
Nombre de page : 190
Editeur : Rebelle Editions, Collection Lipstick
Date de sortie : 20 Août 2016

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Le rêve de Jaz? Que Flynn Turner, la rock star la plus canon du sytème solaire réalise qu'elle est la femme de sa vie. Sur un coup de caboche, elle conçoit un plan génialissime, une machination parfaite. Ou presque.

MON AVIS : Lorsque Rebelle m'a proposé ce service presse, j'ai saisi l'occasion tant le résumé laissait présager un roman croquant et léger. Au final, même si l'histoire dans sa globalité est agréable à lire, j'ai rencontré un petit couac dans le style d'écriture.

Qui n'a jamais rêvé de passer un moment en tête à tête avec son idole ? Jaz se rend avec son amie à la dédicace du groupe dans lequel officie celui qu'elle considère comme le futur homme de sa vie. Dans la file d'attente, un coup de génie lui vient en tête pour passer plus de temps avec celui-ci : elle va s'introduire dans les coulisses. Mais rien ne se passe comme prévue et commence alors la nuit la plus étrange et la plus exaltante de la vie de Jaz.

Jasmine, plus connue sous le nom de Jaz a une vie qu'elle considère tranquille. Elle ne sort que très rarement et il ne lui arrive quasiment rien au quotidien ... hormis les "catastrophes" qu'elle produit parfois sans le faire exprès. Il fallait donc s'attendre à ce que son idée de génie tourne au fiasco ... ou presque. Car la folle aventure qu'elle va vivre va sans doute changer sa vie.

Une aventure qu'elle va partager avec sa meilleure amie et les quatre membres du groupe de musique. L'occasion en or pour se faire remarquer auprès de Flynn, son idôle mais aussi de faire plus ample connaissance avec les autres. Et là, elle va vite se rendre compte que l'image donné par les médias est bien loin de la réalité concernant les personnalités des quatre gus.

Si l'ensemble est léger et assez amusant, j'ai eu un petit soucis avec le style d'écriture. Disons que quand on met quelques expressions à sa sauce, ça passe tout seul. Mais quand c'est toute les deux lignes, cela m'a plutôt incommodé. En fait, c'est ce qui fait un peu le sel du récit, le côté dingo de l'histoire avec les échanges épiques entre Jaz et l'un des garçons, mais j'ai parfois eu l'impression d'avoir un dictionnaire de synonymes dans lequel l'auteur a prélevé les plus farfelus (au point que j'ai quelques fois du rechercher la signification des mots dans le dictionnaire lol). Et du coup, ça passe beaucoup moins bien

En conclusion, une idée de départ et un récit très léger et drôle mais paradoxalement, j'ai ressentie la "lourdeur" de l'écriture avec la profusion d'expressions revisitées. Dommage car cela ne m'a pas permis d'apprécier à sa juste valeur cette histoire assez dingue !

Disponible sur le site Rebelle

C'est lundi, que lisez-vous ? n°120

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

  

2 - Que suis-je en train de lire ?*


3 - Que vais-je lire ?

Un livre au choix dans ma PAL service presse 

Et vous que lisez-vous ?

2 octobre 2016

In My Mailbox n°69

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Voici mes acquisitions des 15 derniers jours 


 

Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?


Nous sommes le 1er, c'est l'heure du bilan - Septembre 2016

Initialement mis en place par La bibliothèque de Lilie, ce rendez-vous permet de partager ses lectures du mois passé ainsi que ses chroniques.

Septembre est un mois unique car avec mes vacances, ma quantité de lecture se voit considérablement augmenter 

J'ai tout d'abord fini "La dernière étoile" (293 pages)

J'ai ensuite lu :
- Si on nous l'avait dit (283 pages)
- Confess (344 pages)
- Silver (341 pages)
- Quatre filles et un jean - le dernier été (399 pages)
- Forget Tomorrow (430 pages)
- Witch Hunter (382 pages)
- La sirène (342 pages)
- Un plan d'enfer (190 pages)
- Rouge bonbon (224 pages)
  
Et j'ai commencé "Journal de Mia T.2" (37/224 pages)

Soit un total de 3577 pages pour le mois de septembre. De bonnes découvertes dans l'ensemble même si mon ressentie est légèrement moins enthousiaste pour quelques titres. Une déception avec la fin de la saga "La 5è vague" qui ne m'a pas convaincu

Septembre en image