21 juillet 2017

Un été pas comme les autres / Elodie Nowodazkij


Auteur : Elodie Nowodazkij
Titre original : A summer like no other
Traducteur : Edith Girval
Nombre de page : 199
Editeur : Dreamland
Date de sortie : 21 Juin 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : A 16 ans, Emilia est étudiante en danse classique à New York. Elle n’a qu’un seul objectif : décrocher un rôle dans un ballet. Pour cela, elle doit s’entraîner à fond… Mais ses pensées sont en permanence occupées par le séduisant Nick, le meilleur ami de son frère.
De toute façon, le jeune homme est un coureur invétéré et il enchaîne les histoires d’un soir avec insouciance. En apparence, ça lui va très bien, il n’attend rien d’autre et refuse de s’engager dans une relation sérieuse.
Emilia et Nick ne semblent vraiment pas sur la même longueur d’onde. Mais ils n’arrêtent pas de se croiser et de passer du temps l’un avec l’autre. Tous deux savent qu’ils n’ont pas d’avenir ensemble, mais cet été-là n’est décidément pas comme les autres… 
Pour eux, cet été va tout changer...

MON AVIS : Quoi de mieux qu'une petite romance pour se détendre en plein été ? Ce livre a parfaitement rempli sa part du contrat : détente, fraîcheur et bon sentiment.

Pour la première fois, pas de vacances dans les Hamptons pour Emilia. Obligée de rester à New-York, elle compte bien passer son temps à s’entraîner à l'école de danse et se lancer dans la recherche de ses parents biologiques. C'est sans compter sur le beau Nick, meilleur ami de son frère Roberto, qu'elle veut éviter à tout prix car entre eux, l'attirance se fait de plus en plus sentir. Mais Nick est un garçon qui ne veut pas s'engager et surtout, il a promis à Roberto de ne pas sortir avec sa soeur. Mais cet été va se révéler particulier sur bien des choses.

L'auteure aborde avec beaucoup de douceurs des sujets en rapports à l'adolescence. Emilia et Nick se connaissent et sont amis depuis de longues années. Mais les années passent et avec l’adolescence, les rapports entre garçon et fille peuvent changer. Mais ce n’est pas toujours facile de gérer les nouveaux sentiments, faire en sorte que la relation évolue sans risquer de perdre une amitié.

Et puis derrière la romance, l’auteure aborde le sujet de la quête des origines. Emilia a été adoptée, et la recherche de ses parents biologiques devient une obsession. Elle sait qu’elle a été abandonnée et aimerait savoir pourquoi car même si elle se sent bien dans sa famille, elle sent qu’il y a comme un blocage qui l’empêche d‘avancer et d’être au top.

L’écriture de l’auteure est pleine de fraicheur. On passe d’Emilia à Nick, se qui permet de les comprendre l’un comme l’autre, de découvrir justement la vrai personnalité du garçon qui n’est pas forcément tel qu’on peut le voir. L’ensemble est certe un peu court, j’ai eu comme un goût de trop peu en refermant le livre. Mais j’ai été soulagée de voir qu’il s’agissait en faite d’une introduction à l’histoire d’Emilia et Nick.

En conclusion, une petite romance à la fois fraiche et douce. Il me tarde de découvrir la suite de l’histoire.

Sur Amazon : Un été pas comme les autres

18 juillet 2017

Dans le silence des oiseaux / Kriss F. Gardaz


Auteur : Kriss F. Gardaz
Nombre de page : 302
Editeur : L'astre bleu
Date de sortie : 24 Juin 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Courbille, petite ville tranquille de Bourgogne. Et pourtant… Le corps d’une femme est découvert accroché au grillage d’une station d’épuration. Nommé directeur d’enquête, le major Elliot Stiff débarque de Dijon avec, dans ses valises, le fantôme de sa fille décédée, un harmonica silencieux et sa ténacité. Pourra-t-il remonter la piste de l’assassin ? Seuls indices en sa possession, un oiseau en origami et une inscription : Dans le silence des oiseaux, son cri s’est tu. Lorsqu'un adolescent du collège de Courbille disparaît à son tour, toute aide est la bienvenue. Même celle d'une mystérieuse libraire. Mais pourquoi ces origamis ? Et quel message l’assassin souhaite-t-il transmettre ? Le compte à rebours commence. Un polar captivant mêlant suspense, humour et souffrance, qui plonge le lecteur dans une enquête au dénouement surprenant.

MON AVIS : Kriss F. Gardaz est une auteure qui m'a déjà fait confiance par le passé, avec sa trilogie jeunesse imaginaire "Les voyageurs des miroirs", que j'ai adoré. Avec "Dans le silence des oiseaux", elle opère un virage à 360° en offrant cette fois un polar assez bien ficelé. 

Je préfère vous le dire de suite, les thrillers/polars ne sont pas forcément ma tasse de thé et lorsque j'ai lu le résumé, j'ai eu peur de ne pas aimer, que cela soit trop sombre. Et bien j'ai finalement passé un bon moment avec ce livre, me prenant au jeu de l'enquête. Ce n'est toujours pas mon style de prédilection mais c'est le genre soft qui me convient. 

Je pense que si le livre m'a captivé, c'est que j'ai trouvé les personnages d'Elliot et Katia très interessant. Pour Katia, le côté libraire, amoureuse des livres mais aussi sa petite particularité me l'ont rendus de suite sympathique. Elliot est plus difficile à cerner mais sous sa carapace se trouve des fêlures qui en font quelqu'un de plus fragile qu'il n'y parait. Et autours de ce duo gravite une multitude de personnages aux personnalités aussi diverses que complexes, dont on se demande souvent s'ils ne cachent rien de secrets.

Je dois dire que l’enquête est bien ficelée. L'auteure joue avec ses lecteurs en distillant des indices qui font qu'obligatoirement, on s'interroge sur l'identité du coupable. On fini par soupçonner à peu près tous le monde et lorsqu'on découvre la vérité, on est bien loin de s'y attendre. Et le mobile est tout aussi surprenant.

Concernant l'écriture de l'auteure, celle-ci est plus sérieuse que dans sa trilogie imaginaire. On sent qu'elle s'est investie dans des recherches sur le milieu judiciaire avec le jargon des romans policiers. Mais cela n'empêche pas certaines petites touches d'humour et j'ai même trouver des petits clins d’œil au "Voyageurs des miroirs" !

En conclusion, c'est le genre de polar qui conviennent parfaitement aux personnes qui comme moi, ne sont pas forcément fan du style policier. La psychologie et la personnalité des personnages, ainsi que la qualité de l'intrigue y sont pour beaucoup. 

17 juillet 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? n°160

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?


Je fini mon dernier SP puis je reprend mon objectif de diminution de PAL. Je pense commencer avec "Et si..." (sauf changement d'avis de dernières minutes lol)

Et vous, que lisez-vous ?

14 juillet 2017

Une année là-bas T.1 / Ayssa JFL


Auteur : Ayssa JFL
Nombre de page : 378
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 28 Juin 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : December-Dan Lawson baigne dans un monde aussi atypique que son prénom : à 17 ans, elle est agent secret - et la meilleure de sa promotion !
Mais cette année, tout va changer. Elle est envoyée dans un lycée huppé.
Son objectif ? Mener la vie d'une adolescente normale.
Pas facile pour quelqu'un qui, depuis toute petite, a été entrainée à l'espionnage au combat et à la dissimulation mais qui n'a aucune aptitude sociale.
Cela se révèle d'autant plus compliqué lorsque December-Dan se met à soupçonner les trois tyran de son lycée d'être mêlés à une histoire louche ...
Se faire passer pour une lycéenne normale devient alors vraiment mission impossible !

MON AVIS : Lorsque ce livre m'a été présenté, j'ai de suite été attirée par l'histoire d'adolescente espionne. Les livres lus sur le même sujet "Gallagher Academy" ou encore "La pire mission de ma vie", m'ont à chaque fois passé un bon moment et je me suis lancée dans la lecture les yeux fermée. Malheureusement, je dois dire que mon ressentie est mitigée, le roman a eu beaucoup de mal a me convaincre. 

December-Dan à 17 ans et est une espionne depuis son plus jeune âge. Tout juste nommée espoir, elle n'aspire qu'à ce lancer corps et âme dans une nouvelle mission. Pourtant, lorsqu'elle emménage à San Francisco avec sa famille, la mission tant attendue est plutôt une mauvaise surprise. Son père la force à prendre une année sabbatique qu'elle devra passer dans un lycée huppé. Malgré ses qualités d'espionnes, elle aura bien du mal à se fondre dans la masse. Surtout lorsque le trio roi du lycée semble dissimulé quelques choses de louches. 

L'histoire avait de quoi être sympa mais a eu du mal à me convaincre. La raison principale : une héroïne insupportable qui ne cesse de geindre, de se comporter comme une ado immature et qui est on ne peut plus égoïste. Et quand l'histoire est quasiment totalement centrée sur elle, difficile de se passionner. Certes les personnages qui gravitent autours d'elle sont plutôt plaisant et on se prend au jeu de vouloir découvrir ce que cache les rois du lycée, mais cela ne m'a pas suffit pour rentrer totalement dans l'histoire. 

L'autre point, c'est l'écriture en elle-même. Je ne dirais pas qu'elle est mauvaise, loin de là ! Mais j'ai eu une impression de fragilité avec des tournures de phrases légèrement maladroite par moment. Et j'ai également ressentie des longueurs par moment, comme une sensation de répétition. Par contre l'auteure réussie la prouesse d'intégrer des clichés dans son histoire ... en se moquant dédit clichés lol.

En conclusion, mon avis vous paraîtra assez négatif dans l'ensemble mais mon impression est plus mitigée que complètement négative. Le livre se laisse lire mais sans me donner forcément envie de découvrir la suite. C'est dommage car l'histoire me plaisait bien au départ !

Sur amazon : Une année là-bas T.1 


12 juillet 2017

Concours estival : Les messagers des vents (le livre de poche)

Petit concours estival pour vous remercier de votre fidélité ! Le livre de poche a accepté de se joindre au blog en offrant la possiblilité à 2 d'entre vous de gagner un exemplaire du livre "Les messagers des vents" de Clélie Avit.


Le concours se déroule du 12 au 26 Juillet 2017 (23H59) et est ouvert à la France, la Belgique et la Suisse

Pour participer :
- Remplissez le formulaire ci-dessous (avec politesse tout de même)

Vous pouvez également aimer la page facebook Le livre de poche imaginaire (cela n'apporte pas de chances supplémentaires mais permet de remercier mon partenaire)




Le tirage au sort sera effectué dans les jours qui suivent la clôture. Les lots seront envoyés par la maison d'édition qui ne sera pas responsable en cas de perte par la poste. Bonne chance à tous !

Un grand merci au Livre de Poche et en particulier à Ninon

Il n'est jamais trop tard pour éclore / Catherine Taret (by Eleane)


Auteur : Catherine Taret
Nombre de page : 230
Editeur : Flammarion / Versilio
Date de sortie : 6 Mai 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Il y a deux ans, comme le font les gens raisonnables quand ils sont au fond du trou, j'ai consulté une voyante qui m'a fait cette surprenante révélation : Il ne faut pas vous inquiéter, vous êtes une late bloomer, tout va vous arriver plus tard dans la vie !
Selon elle, je n'avais rien raté, je prenais juste mon temps. J'étais en train de grandir, de m'enrichir, de pousser comme une plante en milieu de saison. Et surtout, un jour, c'est sûr, le sens allait se révéler à moi.
J'ai retroussé mes manches, j'ai creusé pour déterrer les peurs, les croyances et les injonctions qui m'empêchaient d'avancer, j'ai semé les nouvelles graines qui allaient me faire éclore.
Il n'y a ni âge, ni sexe, ni origine, ni taille, ni poids pour être late bloomer... C'est la beauté de cette aventure.

L'AVIS D'ELEANE : Mon avis : En premier lieu, je peux dire que j’ai été très surprise par le thème assez inédit selon moi. Je ne connaissais absolument pas le concept et c’était justement quelque chose qui me pesait régulièrement. Cette impression d’être sans cesse en retard dans mon épanouissement personnel.

Catherine Taret aborde ici un sujet qui nous fait voir de manière complétement différente notre propre évolution. Sortir du modèle imposé par la société, se laisser vivre et se donner le temps de se découvrir.

Globalement, ça a été une lecture agréable, pas du tout prise de tête et fluide mais je mettrai un petit bémol sur l’absence de conseils pratiques. On est plus dans de l’autobiographie que dans du livre de développement personnel classique. Ça reste quand même très intéressant à lire pour se voir enfin différemment.

Note : 3/5

AVIS REDIGE PAR ELEANE

Sur amazon : Il n'est jamais trop tard pour éclore

11 juillet 2017

Le silence des sirènes / Sarah Ockler


Auteur : Sarah Ockler
Titre original : The Summer of Chasing Mermaids
Traducteur : Anne Guitton
Nombre de page : 464
Editeur : Nathan
Date de sortie : 6 Juillet 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Elyse rêvait de devenir chanteuse, jusqu'à ce qu'un accident la rende muette...
Elyse, promise à une belle carrière de chanteuse, doit partir en tournée avec sa sœur jumelle. Mais elle devient muette suite à un accident en mer. Du jour au lendemain, Elyse perd ses repères, ses rêves, sa joie de vivre... Elle se réfugie alors chez sa tante, à Atargatis Cove, petite ville portuaire portant le nom d'une sirène légendaire. Là-bas, elle s'isole, passant ses journées à écrire des poèmes sur le flanc d'un bateau échoué. Heureusement, elle rencontre bientôt Christian, séduisant bad-boy, et son jeune frère, Sebastian, qui rêve d'être une sirène. Avec eux, elle va décider de sauver la ville, menacée par un projet touristique, et surtout... retrouver le goût de la vie.

MON AVIS : Ce roman est le 3è de l'auteur que je lis. J'avais beaucoup aimé "Cet été-là", un peu moins "#Scandale", mais "Le silence des sirènes" à largement gagné sa place de n°1 !

Après un accident en mer qui l'a rendu muette, Elyse à choisit de s'éloigner des siens et de son île natale pour habiter chez sa tante, à Atargatis Cove, une petite ville portuaire aux USA. Elle espère parvenir à faire le deuil de sa carrière de chanteuse et retrouver une raison de vivre. Mais pour sauver la ville d'un projet immobilier et touristique, Elyse se retrouve embarquée dans une mission qui va la confronter à sa pire peur. Mais elle peut compter sur Christian, le tombeur de la ville et son petit frère Sebastian, passionné par les sirènes.

Dans ce livre, plusieurs sujets sont entremêlés, portés par des personnages rapidement attachants. L'auteur y parle de la difficulté à surmonter la perte d'un rêve, à trouver sa voie, surmonter ses peurs mais aussi pardonner. Elle aborde également la relation parent/enfant parfois tumultueuse, les difficultés qu'ont certains enfants de s'imposer face à leurs parents, surtout quand ces derniers leur ont dessinés un chemin tout tracé. Et enfin l'injustice que peuvent ressentir certains enfants face aux idéaux sexistes et prédéfinis, qui ont la dent dure.

En quittant Tobogo dont elle est originaire, Elyse fait comprendre à ses proches qu'elle a besoins de changer d'air, de s'éloigner d'eux pour retrouver un sens à sa vie. Perçu comme un tombeur un peu bad-boy, Christian cache des failles et des problèmes familiaux, mais surtout espère trouver son chemin. Le petit Sebastian est passionné par les sirènes au point de vouloir en être une sans en avoir le droit car c'est un garçon. Petit à petit, le trio va tisser des liens et s'entraider pour trouver les réponses à leur question. 

L'écriture de l'auteur est ici teintée d'une touche de poésie, avec les textes écrits par Elyse mais également d'un soupçon de magie, avec des personnages un peu "sorciers". La légende de la sirène apporte un peu de mystère au récit. Les émotions ressenties par les personnages sont bien retranscrites et l'on a presque l'impression de se trouver à Atargatis Cove aux côtés des personnages. L'évolution des rapports entre les personnages ou des situations est bien dosée. Chaque chose avance a son rythme. 

En conclusion, ce roman est une belle surprise. Une histoire touchante qui devient un récit agréable à lire et qui tente de prouver que la perte d'un rêve n'est pas forcement la fin d'une vie, que celle-ci vaut la peine d'être vécue, entouré des gens que l'on aime.



10 juillet 2017

Wizarding World - Séances Magiques : Les créatures / Collectif


Auteur : Collectif
Illustrateur : Scott Buoncristiano
Titre original : J.K. Rowling's Wizarding World : Magical Film Projections: Creatures
Traducteur : Valérie Latour-Burney
Nombre de page : 16
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de sortie : 30 Mars 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Créez vos propres séances magiques de cinéma et incarnez les personnages de films Harry Potter et Les animaux fantastiques ! Grâce à ce livre magique, revivez les scènes mythiques de vos films préférés, avec Dobby, l'adorable Niffleur et bien d'autres créatures fascinantes. Dans une pièce sombre, dirigez une source de lumière vers la fenêtre découpée de chaque page pour projeter les images sur un mur ou au plafond. Il ne vous reste plus qu'à lire le texte à voix haute pour retrouver toute la magie du Monde des Sorciers de J.K. Rowling !

MON AVIS : Voici une façon original de revivre certains passages des films de l'univers d'Harry Potter.  Consacrée cette fois aux créatures, ce livre vous permet de partager un moment "interactif" avec un personnage.

Chaque page est consacrée à une créature. Quelques lignes de textes illustrent la scène qui prend vie grâce à l'image présentée sous forme de diapositive que l'on projette sur le mur ou le plafond grâce à une source lumineuse.



Un moment à partager avec les enfants, au moment du coucher. Vous pouvez tout simplement lire les phrases qui accompagnent le texte ou pourquoi pas, projeter l'image et demander aux enfants d'inventer une histoire à partir de celle-ci.

Une manière amusante de prolonger l'univers en compagnie de certaines créatures !

Merci à Gilles Paris et en particulier à Jules qui m'ont permis de découvrir cet ouvrage

Sur Amazon : Séances Magiques : Les créatures


C'est lundi, que lisez-vous ? n°159

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

  

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?

 

Et vous, que lisez-vous ?

9 juillet 2017

In my Mailbox n°97

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Cette semaine, 3 nouveaux livres ont rejoint ma bibli


Les 2 derniers seront lus et chroniqués par mon frère sur le blog

J'ai également emprunté à Eleane avec pour objectif de le lire cet été :



Et vous, quelles sont vos nouvelles acquisitions ?

7 juillet 2017

L'assassin Royal T.3 : La nef du crépuscule / Robin Hobb (by Eleane)


Auteur : Robin Hobb
Titre original : Royal Assassin
Traducteur : Arnaud Mousnier-Lompré
Nombre de page : 378
Editeur : Pygmalion (1ère édition)
Date de sortie : 1999 (1ère édition)

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Il y a longtemps, le roi Sagesse a subi le siège implacable de pirates venus de la mer. Tout le reste ayant échoué, il a résolu de passer l'hiver à chercher un peuple légendaire: celui des Anciens." A l'heure ou Vérité arme sa flotte, les Six-Duchés sont plus que jamais menacés par les assauts des Pirates rouges. Et si le salut du royaume passait par la quête de ces êtres mythiques dont nul ne peut affirmer l'existence ? Mais le départ du roi-servant va ouvrir une voie royale à son cadet pour s'emparer du trône. Plus que jamais, FitzChevalerie devra faire usage de ruses - et de poisons - pour protéger la dynastie...

L'AVIS D'ELEANE : Le roman devient de plus en plus dense avec des intrigues qui sont de plus en plus tordues. FitzChevalerie vieillit et découvre à quel point l’humain peut être profondément mauvais.

Royal tire de plus en plus les ficelles et tente d’asseoir son pouvoir en mettant de côté le roi Sagesse.

FitzChevalerie se retrouve encore plus seul lorsque son mentor et ami Vérité décide d’aller chercher leur salut dans les légendes anciennes.

Un tome époustouflant avec des rebondissements qui vous donnent sans cesse envie de poursuivre cette épopée.

Note : 08/10

AVIS REDIGE PAR ELEANE

6 juillet 2017

Le pays des contes T.4 : Au-delà des royaumes / Chris Colfer


Auteur : Chris Colfer
Titre original : The land of stories book 4, Beyond the kingdoms
Traducteur : Cyril Laumonier
Nombre de page : 378
Editeur : Michel Lafon Jeunesse
Date de sortie : 12 Mai 2016

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Alex et Conner n'ont pas une famille ordinaire : leur grand-mère n'est autre que la Marraine la Bonne Fée. Grâce au grimoire qu'elle leur a offert, ils ont découvert le Pays des contes, un monde magique où les histoires de notre enfance cachent une réalité... bien plus explosive qu'on ne l'aurait cru !
Depuis la disparition de la Bonne Fée, Alex a repris son rôle à la tête du Conseil. Mais sa seule obsession est de retrouver l'Homme masqué qui sème le chaos dans le Pays des contes. Aidée de son jumeau Conner ainsi que de Boucle d'or, Jack, Rouge et la Mère l'Oie, elle se lance dans une véritable traque pour retrouver son ennemi. Mais ses pouvoirs lui échappent de plus en plus et le plan de l'Homme masqué est tout bonnement machiavélique. Il possède en effet une potion capable de changer le moindre livre en un portail vers son univers... et il compte y recruter les pires méchants de la littérature pour s'emparer du Pays des contes.
Une course contre la montre s'engage alors au travers du pays d'Oz, du Pays imaginaire, du Pays des merveilles et au-delà encore. Alex et Conner pourront-ils rattraper l'Homme masqué avant qu'il ne soit trop tard ? Et comment surmonteront-ils la révélation de sa véritable identité ?

MON AVIS : CONTIENT DES SPOILERS SI VOUS N'AVEZ PAS LU LES TOMES PRECEDENTS : Après la fin du tome 3, il me tardait de découvrir la suite des aventures d'Alex et Conner aux pays des contes de fées. Mais même si j'ai passé un excellent moment de lecture, ce 4è tome m'a un peu moins plu que les précédents.

Depuis qu'elle a vu le visage de son père sous le masque du machiavélique Homme masqué, Alex n'a qu'une idée en tête, le retrouver. Mais son entourage ne partage pas ses convictions et le conseil des Fées ne la soutient plus. Pire, elle semble avoir du mal a contrôler ses pouvoirs ce qui la rend dangereuse pour les autres. Elle se sent alors trahie et abandonnée par ses amis. Mais lorsque la menace de l'Homme masqué devient plus inquiétante, la bande se reforme. Et pour déjouer le plan machiavélique, ils vont devoir le suivre à travers les livres en espérant lui couper l'herbe sous le pied. Encore une fois, un chemin semé d’embûche les attends et ils devront faire preuve d'ingéniosité, de courage mais surtout de confiance pour les surmonter.

Dès les premières pages, on sent que l'atmosphère de ce 4è tome sera plus sombre que les précédents. Il m'a fallut un petit moment pour rentrer dedans et après ça, la magie à plus ou moins opérée. Ce tome est un peu le tome des remises en question pour les personnages. Chacun va se retrouver, un moment ou l'autre, face à un problème ou une situation qui va le faire s'interroger sur ce qu'il est ou ce qu'il veut faire. Ce qui donne un côté plus sérieux à l'histoire, on voit que les personnages grandissent et gagnent en maturité. 

Et puis cette fois, la menace qui pèse est vraiment importante. L'Homme masqué part à la recherche des plus grands méchants de la littérature. Nous quittons donc le pays des contes pour partir en exploration dans les différents mondes littéraires les plus célèbres. L'occasion pour Chris Colfer de nous dévoiler sa vision du pays d'Oz, du pays des merveilles ou encore de celui de Peter Pan. On sort de l'univers merveilleux mais j'ai trouvé que les différents mondes étaient parfois trop vite survolés là où il y avait matière à mettre vraiment de la profondeur.

L'écriture est toujours aussi agréable même si personnellement il m'a manqué certaines petites touches d'humour qui font vraiment partie de l'univers de Chris Colfer. Certes l'histoire part vers des jours plus sombres et du coup, même les personnages les plus drôles habituellement (comme Rouge), deviennent beaucoup trop sérieux à mon goûts. Heureusement que l'on peut compter sur l'apparition d'un Robin des Bois plutôt épique !

Côté personnage donc, on s'interroge, on se remet en question. Certains passent au second plan pour faire de la place aux nouveaux arrivants et d'autres prennent des décisions plus ou moins radicales. 

En conclusion, un tome 4 un peu en déça des précédents pour ma part car il m'a manqué l'étincelle de folie que j'aimais tant dans les précédents. Mais la découverte des nouveaux personnages est assez interessante pour la plupart. Et surtout, le cliffangher final promet un tome 5 plus sombre que jamais !

Sur amazon : Le pays des contes 4

3 juillet 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? n°158

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?

Je lirais un des services presses arrivés dans ma BAL ces dernières semaines mais je ne sais pas encore lequel

Et vous, que lisez-vous ?

2 juillet 2017

In my Mailbox n°96

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Voici les livres qui ont rejoints ma PAL ces 3 dernières semaines 




Et vous, quelles sont vos nouvelles acquisitions ?

1 juillet 2017

Nous sommes le 1er, c'est l'heure du bilan - Juin 2017

Initialement mis en place par La bibliothèque de Lilie, ce rendez-vous permet de partager ses lectures du mois passé ainsi que ses chroniques.

Qu'ais-je lu en Juin ?

J'ai tout d'abord fini "Destiny" (22 pages)

J'ai ensuite lu :
- Silence Radio (415 pages)
- Rose givrée (246 pages)
- Follow Me Back (358 pages)
- Le chant du coeur (390 pages)
- Le pays des contes T.4 (378 pages)

J'ai également lu :

Je suis en train de lire "Le silence des sirènes" (89/457 pages)

Soit un total de 3047 pages pour un mois de Juin qui bat tous les records (en excluant le mois de septembre qui est a part). Un mois qui n'a vu aucunes déceptions notables, remplis d'émotions avec des presque coups de coeur (les 2 "collection R"). Le tout teinté de magie et d'un voyage à travers les mondes.

Juin en image