13 mai 2019

Donne-moi des ailes / Nicolas Vanier


Auteur : Nicolas Vanier
Nombre de page : 352
Edition : XO
Date de sortie : 11 Avril 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Et soudain les hommes et les oiseaux n’ont fait qu’un…
Ces oies naines menacées de disparition, qui, chaque matin, survolent étangs et marais, Christian a décidé de les sauver. Il en a fait son combat. fatigué par la ville et son rythme infernal, il a tout quitté pour s’installer dans un mas de Camargue, en pleine nature, au milieu des oiseaux.
C’est là qu’il échafaude son plan, en secret, à la lisière de la légalité. Un projet fou : habituer des oisons, dès la couveuse, au bruit d’un ULM, pour, un jour, voler avec eux en escadrille sur une nouvelle route migratoire, à l’abri des dangers.
En poursuivant ce rêve immense, christian doit affronter l’hostilité de son fils, Thomas, dont le paysage se limite à son écran d’ordinateur. Jusqu’au jour où l’adolescent rebelle se laisse émouvoir par ces oisons qui s’entichent de lui au point de le prendre pour leur père ou leur mère.
Pour Christian et son fils, c’est le retour d’une complicité perdue et le début du grand voyage, de la Scandinavie à la Camargue. Mais l’un et l’autre sont loin d’imaginer les périls qui les attendent…
Inspiré d’une incroyable histoire vraie, celle de Christian Moullec, Donne-moi des ailes n’est pas seulement un grand roman d’aventures : c’est un cri d’alarme contre la disparition de millions d’oiseaux dans le monde.

MON AVIS : Après une première découverte de Nicolas Vanier, avec l'école buissonnière, ce nouveau roman se révèle plutôt tentant quand on découvre le résumé.

La folle aventure de Christian qui a décidé un jour, de venir en aide à une colonie d'oies sauvages en tentant le tout pour le tout : voler avec eux pour les emmener sur un autre itinéraire de migration, moins dangereux. Une aventure qui est loin d'être gagnée d'avance car en plus de devoir apprivoiser ces petits êtres à plume, il va devoir composer avec l'hostilité de son fils qui vient s'installer chez lui. 

Plus que son père, c'est Thomas qui prend la place dans ce roman. Cet ado qui voit d'abord son arrivé en Camargue comme une punition, loin de toute civilisation. Lui dont le quotidien se résume aux jeux en réseau sur son ordinateur va petit à petit se laisser apprivoiser par ces petits êtres au point de s'impliquer corps et âmes dans l'aventure. 

A travers cette histoire, Nicolas Vanier aborde l'urgence de la situation vis à vis dont la société évolue. Que ce soit par l'urbanisation excessive ou la folie et l'inconscience des hommes en général, ce sont de nombreuses espèces qui courent à leur disparition si on ne fait rien. Certain n'y verront qu'un roman d'aventure, un brin romancé, mais cela n'enlève rien à la réalité des choses. 

La plume de Nicolas Vanier est encore une fois source de merveille. On retrouve un peu de "L'envolée sauvage" dans le déroulement de ce récit, avec la façon dont ils agissent avec les oisillons. Partant d'une histoire vrai, qui a du tout de même être romancée pour les besoins du livre, ce récit nous emmènes dans une belle aventure où l'on découvre également les paysages de la Camargue.

En conclusion, un récit d'aventure qui comporte une part de véracité et un signal d'alarme quant à l'évolution de notre monde. Il n'en reste que ce dernier permet de se dire que croire en ses rêves pourrait être le moyen de les réaliser.

C'est lundi, que lisez-vous ? n°247

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

  

J'ai fini le premier, lu le 2è et bien entamé le 3è

2 - Que suis-je en train de lire ?


Il ne me reste que quelques pages à lire ?

3 - Que vais-je lire ensuite ?

Je pars demain en voyage pour la semaine du coup je vais piocher dans ma PAL numérique !

Et vous, que lisez-vous ?

10 mai 2019

Le Destin d'Orïsha, tome 1 : De Sang et de Rage / Tomi Adeyemi


Auteure : Tomi Adeyemi
Titre original : Legacy of Orïsha, book 1: Children of Blood and Bone
Traducteur : Sophie Lamotte d'Argy
Nombre de page : 557
Editeur : Nathan
Date de sortie : 2 Mai 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Il fut un temps où la terre d'Orïsha était baignée de magie. Mais une nuit, tout a basculé, le roi l’a faite disparaître et a asservi le peuple des majis. Zélie Adebola n'était alors qu'une enfant. Aujourd'hui, elle a le moyen de ramener la magie et rendre la liberté à son peuple ; même si face à elle se dresse le prince héritier du trône, prêt à tout pour la traquer.
Dans une Afrique imaginaire où rôdent les léopardaires blancs et où les esprits ont soif de vengeance, Zélie s'élance dans une quête périlleuse…

MON AVIS : Voilà un livre qui a fait parler de lui avant même sa sortie. L'histoire et les avis élogieux ont fait que je n'ai pas résisté plus longtemps pour lire découvrir ce nouvel univers.

En Orïsha, la magie faisait partie du quotidien des habitants parmi lesquels évoluaient les majis, aux pouvoirs variés. Jusqu'au jour où le Roi l'a jugé dangereuse et l'a supprimée, massacrant tous les adultes dotés de pouvoirs. Plusieurs années plus tard, les survivants vivent dans la précarité, opprimés par le Roi qui n'hésitent pas à frapper ces personnes totalement démunies. Zélie est une Maji qui vit avec son père et son frère, depuis la mort de sa mère lors du massacre. Jusqu'au jour où son chemin croise celui d'Amari et que commence une course contre la montre (et la mort) pour ramener la magie à Orisha avant qu'elle ne s'éteigne totalement.

Pour un premier roman, Tomi Adeyemi tape fort en nous offrant un roman de fantasy à l'univers bien développé, qui parait assez complexe quand on démarre le livre. J'ai d'ailleurs eu peur au début de ne pas parvenir à rentrer dans le livre mais une fois que les choses démarrent réellement, ce dernier devient assez addictif tant on a envie de savoir ce qui va arriver aux personnages et comment la quête va se terminer. Le point vraiment original du roman, c'est sa localisation dans une Afrique imaginaire, ce qui change totalement de ce qu'on a l'habitude de voir d'habitude.

Les personnages sont vraiment les points forts du livres par le fait qu'aucun n'est lisse. Chacun possède sa part de lumière et d'ombre et on suit leur évolution au fil des pages. Les situations vécues pendant la quête les amènes à se questionner et viennent ébranler les certitudes qu'ils avaient jusque là. Les choses contre lesquelles ils se battent en valent t'elles vraiment le coup ou bien doivent t'ils saisir l'occasion de changer les choses ? Quand on pense commencer a les cerner, on se rend compte que l'on a encore beaucoup de choses à découvrir à leur sujet (et d'ailleurs, je pense que l'on n'a pas encore tout vu).

Le récit est partagée entre 3 personnages : Zélie, Amari et le prince Inan. L'occasion de découvrir les choses selon trois angles différents, de connaitre leur vision des choses et d'entrer dans leur tête. Ce qui permet réellement de suivre leur évolution avec le cheminement de leurs pensées. Le travail qu'a fait l'auteure sur l'univers est assez remarquable, et je vous conseille de lire la note à la fin du livre pour savoir d'où vient l'inspiration de la persécution des majis. Son explication apporte une dimension encore plus grave à l'histoire car s'il ne s'agit que d'une fiction, l'origine est quant à elle bien réelle. Au niveau du rythme, je dois dire que j'ai ressentie quelques lenteurs le temps que l'univers se déploie et que l'histoire se mette en route. Mais une fois démarrée, on ne s'ennuie pas une seconde, les rebondissements sont assez nombreux et l'auteure n'épargne rien autant à ses personnages qu'à ses lecteurs.

En conclusion, après un début un peu "lent", ce premier tome nous embarque à pleine vitesse dans l'univers riche et complexe d'Orisha. Un excellent premier tome qui, pour une fois, ne sert pas qu'à poser les bases. Et un gros plus pour les personnages qui se révèlent plus complexe qu'à première vue. J'attends la suite avec impatience.
Mon ressenti : Très bonne lecture 

6 mai 2019

Toi, Pauline / Janine Boissard


Auteure : Janine Boissard
Nombre de page : 256
Editeur : Fayard
Date de sortie : 24 Avril 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Et revoilà Pauline, dont on fête aujourd’hui les dix-neuf ans. Son rêve de toujours ? Ecrire. Mais où trouvera-t-elle la confiance qui lui manque pour se lancer ? Dans les bras de Paul, son nouvel amour, et comme elle artiste blessé. Quant à l’inspiration, elle la trouvera au sein même de sa famille. Dans l’héroïsme de Claire, prenant la défense d’une grand-mère attaquée par des voyous dans le RER. Dans l’incroyable et courageux combat de Cécile, volant au secours d’une amie de collège victime de harcèlement. Et dans le cœur brisé de celle que tous croyaient si forte : Bernadette. C’est tout ça, La Marette.

MON AVIS : Si vous avez aimé "Les quatre filles du docteur Moreau", vous reprendrez peut-être une tranche de vie de cette famille. 

Avec "Toi, Pauline", Janine Boissard poursuit sa réécriture de son "Esprit de famille" réactualisé en se centrant sur le personnage de Pauline, déjà narratrice du premier tome. Pauline en proie a des doutes sur ses amours et la vie en général. Mais les autres ne sont pas pour autant mis de côté car ils gravitent autours de la jeune fille avec les différentes épreuves qu'ils traversent et qui sont autant de sources d'inspirations pour celle qui aime tant écrire. 

Il y est question de sentiment, d'histoires d'amours et de peines de cœurs mais pas seulement. Car à travers ses personnages, Janine Boissard abordent divers sujets de société tristement d'actualité. Que ce soit le harcèlement scolaire, les agressions dans les transports (et en dehors) ou encore l'homosexualité, les situations vécues sont belles et bien ancrées dans le monde actuelle.

La plume de Janine Boissard est toujours aussi agréable à lire. Au fil des pages, on se rend compte que cette famille est toujours aussi unie, ses membres sont toujours là les uns pour les autres. Elle retranscrit les sensations telles quelles sont vécues par les personnages et on se prend d'affection pour eux, avide de découvrir leur évolution.

En conclusion, ce second livre clôt la réécriture de "L'esprit de famille" des années 80. Une lecture qui fait du bien et qui permet, le temps de quelques heures, de s'évader dans le quotidien de cette famille si soudée.

Merci à Gilles Paris et son équipe

C'est lundi, que lisez-vous ? n°246

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions (comme je n'étais pas là lundi dernier, ce numéro regroupe mes lectures des 15 derniers jours) :

1 - Qu'ais-je lu ces 2 dernières semaines ?

   

2 - Que suis-je en train de lire ?


Il ne me reste que quelques pages

3 - Que vais-je lire ensuite ?


Et vous, que lisez-vous ?



5 mai 2019

In my Mailbox n°152

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Hier, une petite réception inattendue m'attendait dans la boite aux lettres


Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

1 mai 2019

Nous sommes le 1er, c'est l'heure du bilan - Avril 2019

Initialement mis en place par La bibliothèque de Lilie, ce rendez-vous permet de partager ses lectures du mois passé ainsi que ses chroniques.

Qu'ais-je lu en Avril ?

J'ai tout d'abord fini "Le vol de l'Autruche" (168 pages)

J'ai ensuite lu :
- Nos vagues à l'âme (412 pages)
- Tiny Pretty Things (451 pages)
- De sang et de rage (557 pages)

Je suis en train de lire "La vie secrète des écrivains" (50/352 pages)

Soit un total de 2519 pages pour le mois d'Avril. Un mois un peu en dessous de Mars mais qui reste dans une belle moyenne. Je suis contente de mon mois car j'ai eu l'occasion de lire des lectures assez variées : de la jeunesse, du contemporain, du young adult, de la fantasy... Un excellent mois dans l'ensemble avec d'excellentes lectures comme "Tiny Pretty Things" ou "De sang et de rage", de très bonnes découvertes ou suites comme "Homer Pym" et "Nos vagues à l'âme". Reste un sentiment plus mitigé pour "L'expérience de la pluie qui ne m'a pas totalement convaincue.

Avril en image :

  
   

En avril, Guillaume a chroniqué pour le blog :

Stranger Things : Suspicious Minds  

Tiny Pretty Things T.1 : La perfection a un prix / Dhonielle Clayton & Sona Charaipotra


Auteures : Dhonielle Clayton & Sona Charaipotra
Titre original : Tiny Pretty Things Book 1
Traducteur : Alice Delarbre
Nombre de page : 451
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 2 Mai 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Gigi, Bette et June sont danseuses dans la prestigieuse école du Ballet de New York.
Lorsque Gigi, nouvelle et seule élève noire, est choisie pour incarner le rôle phare du premier ballet de l’année, les rivalités se déchaînent. Bette, ballerine star de l’école, est prête à tout pour récupérer son titre et éviter la rage de sa mère, qui ne tolère pas qu’elle ne soit pas la meilleure. June rêve quant à elle de ne plus être cantonnée au rôle de l’éternelle doublure.
Les trois filles ont bien du mal à résister à la pression du monde impitoyable de la danse. Et les choses vont empirer… jusqu’au drame.

MON AVIS : Voilà un titre qui m'a fait de l'oeil dès son annonce. Déjà, d'une part pour l'une des auteures, Dhonielle Clayton que j'ai découverte avec "Les belles" et d'autre part avec le résumé et l'univers qui semble très prometteur. Et je ne suis pas déçue !

Dans l'univers de la danse classique, plus que partout ailleurs, les places sont chères et dans la lutte pour briller, tous les coups semblent permis, même les plus impitoyables. C'est ce que va découvrir Gigi, nouvelle venue dans l'école, en décrochant le rôle principal du prochain ballet. Car la jalousie et l'ambition peuvent faire ressortir le pire d'une personne. Mais jusqu'où peuvent aller les cruautés et autres coups bas ?

On fait donc la connaissance de trois danseuses de l'école qui prennent les rênes du récit à tour de rôle. L'occasion d'en savoir plus sur chacune d'elles. Il y a Bette, tout d'abord, qui semble être la star de l'école, prête a tout pour réussir et obtenir ce qu'elle veut. Elle subit la pression de sa mère qui souhaite qu'elle soit meilleure encore. Ensuite, il y a June, jeune fille qui semble assez fragile et qui souffre d'être l'éternelle doublure, la fille qu'on ne voit pas. De quoi la pousser à agir pour changer la donne et pouvoir poursuivre son rêve. Et enfin, il y a Gigi, fraîchement débarquée de Californie et qui est rapidement mise sur le devant de la scène en plus d'être la seule Noire de l'école... De quoi raviver les jalousies et subir les pires cruautés. C'est un peu le bon, avec Gigi qui parait un peu trop gentille pour cette univers impitoyable, la brute, avec Bette qui se délecte presque d'être aussi méchante, et le truand avec June qui cache bien son jeu.

Les deux auteures nous emmènes parfaitement dans l'univers de la danse classique. Un univers qui m'était jusque là inconnu et que j'ai pris plaisir à découvrir. La passion et le plaisir de la danse qui valent tous les sacrifices et autres douleurs, et le côté rigoureux de la pratique. Les descriptions sont faites pour que l'on visualise parfaitement les choses. 

Le récit dans son ensemble possède une certaine intensité. On se demande jusqu'où peut allez la cruauté et l'on découvre parfois les choses avec une certaine horreur. Les personnages sont bien construits car on prend le temps de découvrir ce qui se cache réellement derrière leurs agissements. Ce qui permet parfois de comprendre leur motivation même si cela n'excuse pas tout. Le seul petit bémol c'est que j'ai pu parfois ressentir quelques petites lenteurs dans le récit, du moins dans la première partie. 

En conclusion, un bon premier tome qui nous immerge totalement dans le monde de la danse classique. Malgré les petites lenteurs par moment, l'intensité du reste fait que l'on passe un bon moment avec ce livre et qu'au fil des pages, cela devient presque addictif tant on se demande jusqu'où les choses vont aller. D'ailleurs la fin est assez atroce et je n'attends qu'une chose, avoir la suite entre les mains !
Mon ressenti : Très bonne lecture 

Et si malgré ça vous n'êtes pas encore totalement convaincu, peut-être que cette petite vidéo y parviendra

28 avril 2019

In my Mailbox n°151

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Cette semaine, des nouveautés sont arrivées dans ma boite aux lettres :


3 nouveautés bien différentes. Je vais enfin découvrir la plume de Samantha Bailly et Guillaume poursuivre l'aventure des Mange-rêve

Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

25 avril 2019

Nos vagues à l'âme (Nos chemins de travers T.2) / Georgia Caldera


Auteure : Georgia Caldera
Nombre de page : 412
Editeur : Editions J'ai Lu
Date de sortie : 17 Janvier 2018

PRESENTATION DE L'EDITEUR : "Cette douleur qui est la mienne, cette blessure, je la chéris. Puisque c'est tout ce qu'il me reste..."
Parfois, l'amour ne suffit malheureusement pas à tout résoudre, et quand ressurgissent les démons du passé, le fragile équilibre qu'avaient réussi à trouver Louis et Emma vole alors en éclats. Si Emma est parvenue à prouver à Louis qu'il pouvait exister une fois descendu de son piédestal, saura-t-il de son côté lui confier les clés de son plus noir secret, prouvant ainsi qu'il a fait d'elle son exception ? Une traversée houleuse, entre vengeance, passion et déchirements, en quête d'un salut qui ne pourra se réaliser qu'à travers l'autre.

MON AVIS : En début d'année, j'ai découvert la plume de Georgia Caldera avec "Nos chemins de travers", une lecture qui m'a laissé un excellent ressenti et dont la fin assez "cruelle" m'a donné envie de connaître la suite. C'est désormais chose faites et même si le ressenti est un peu en dessous du premier, cela reste tout de même une très bonne lecture.

On retrouve nos personnages là où on les a laissé à la fin du premier tome, c'est à dire dans une situation où le frêle équilibre établi entre Emma et Louis est remis en question. La confiance est loin d'être acquise et pour cela, l'un comme l'autre savent qu'ils vont devoir se livrer totalement, dévoiler les non-dits jusque là inavouables. Un important chemin à parcourir pour espérer tourner la page sur le passé et se consacrer à l'avenir. 

J'ai eu un peu de mal avec le début du récit. En fait, j'ai trouvé la réaction d'Emma assez disproportionnée par rapport à l'événement de la fin du premier tome. Certes, je comprend qu'elle soit blessée mais je n'ai pas forcément approuvé sa manière d'agir envers Louis. Elle se terre dans ses retranchements et arbore une attitude totalement exagérée, qui ne cadre absolument pas avec sa personnalité. Et du coup, je dois dire qu'elle m'a fortement agacée sur cette première partie car elle ne donne même pas l'opportunité à Louis de s'expliquer. 

Certes, Louis n'a pas toujours été tout blanc dans l'histoire mais là, je comprends son désarroi. Il se prend le retour du bâton puissance mille (oui, il mérite un peu de ressentir ce qu'il a pu faire subir au femme) sans avoir la moindre petite explication à cette situation. Mais c'est ce qui nous permet de voir à quel point il a évolué depuis les premières pages de l'histoire. Et on sent que le secret qu'il cache est quelques choses de vraiment sombre même si cela n'excuse pas forcément tout (et c'est le premier à le reconnaître).

Heureusement, après un jeu du chat et de la souris (qui devient presque pénible à la longue), l'histoire prend un tournant qui m'a replongé avec passion dans ma lecture : la découverte du passé de Louis. Et si l'on voit se dessiner la chose au fil des pages, on est loin d'en imaginer l'ampleur. A partir de là, les choses redeviennent intéressantes, car chacun se livre à l'autres et on comprend la façon dont ces choses les ont marqués. Et si sur le coup, on peut penser qu'Emma fait une montagne de pas grand chose, il ne faut pas juger les gens surtout si l'on a pas connu le même genre de situation.

On retrouve l'écriture du premier tome avec l'alternance des points de vues et la plume de l'auteure qui aborde des sujets difficiles sans tomber dans le drame pur. Au contraire, on ressent de l'espoir au fil des pages, un espoir auquel des personnes dans la même situation pourraient se rattacher. Il y a cette petite lumière au bout du chemin qui attend qu'on l'a rencontre. Tout n'est pas parfait, car j'ai ressenti quelques petites longueurs au début, avec des situations un peu redondantes mais la seconde partie me les a presque fait oublier. Mais surtout, j'ai aimé voir l'évolution d'Emma et Louis au fil de l'histoire. 

En conclusion, une suite que j'ai trouvé un peu en dessous du premier tome avec les longueurs et répétitions ressenties dans la première partie de ma lecture. Heureusement la suite rattrape ce sentiment, en retrouvant l'intensité du premier tome. On plonge corps et âme dans les tréfonds de la personnalité des personnages pour en ressortir assez secoué. L'histoire dans sa globalité reste belle à découvrir. 
Mon ressenti : Très bonne lecture 

22 avril 2019

C'est lundi, que lisez-vous ? n°245

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?

 

Il devrait être fini ce soir ou demain grand max.

3 - Que vais-je lire ensuite ?


A moins que je ne cède à la tentation du dernier Musso ;-)

Et vous, que lisez-vous ?

21 avril 2019

In my Mailbox n°150

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Cette semaine, des nouveautés sont arrivées dans ma boite aux lettres :


Les deux premiers seront lus par ma mère et le dernier par Guillaume

Et cette semaine, j'ai finalement craqué en achetant :


Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

18 avril 2019

Stranger Things : Suspicious Minds / Gwenda Bond (par Guillaume)


Auteure : Gwenda Bond
Titre original : Stranger Things – Suspicious Minds
Traducteur : Céline Morzelle
Nombre de page : 439
Editeur : Lumen
Date de sortie : 7 Mars 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Un laboratoire secret... Un scientifique aux desseins sinistres... Une innocente prise au piège. Vous croyiez tout savoir des aventures de Terry Ives, la mère d'Onze ? Préparez-vous à découvrir l'impensable en dévorant la préquelle de la série événement Stranger Things !

1969. Étudiante sur le petit campus d'une université de l'Indiana, Terry est bien loin des soubresauts qui secouent le pays, profondément divisé par la guerre du Vietnam. Mais quand elle apprend qu'on recherche de jeunes cobayes pour une étude gouvernementale menée dans la petite ville de Hawkins, elle se retrouve embarquée dans un projet inquiétant – nom de code MKUltra. Camionnettes aux couleurs sombres, laboratoire caché au fond des bois, substances hallucinogènes administrées par des chercheurs muets comme des tombes... Terry, jeune et idéaliste, est bien décidée à lever le voile sur les manigances de l'inquiétant Dr Brenner.

Car derrière les murs du Laboratoire National de Hawkins, l'ampleur de la conspiration dépasse tout ce qu'elle aurait pu imaginer. Pour relever le défi, il lui faudra l'aide des autres cobayes, devenus ses compagnons d'armes... à commencer par une fillette aux pouvoirs sidérants dont le nom est un simple chiffre, Huit. Terry et le Dr Brenner vont dès lors se livrer une guerre d'un genre nouveau, dont le champ de bataille n'est autre que le cerveau humain...

Vous aimeriez savoir comment Onze a bien pu venir au monde ? Stranger Things – Suspicious Minds lève le voile sur les événements qui précèdent la célèbre série des frères Duffer, et suit les péripéties de la mère de la jeune héroïne, embrigadée dans un effrayant programme de manipulation mentale.

L'AVIS DE GUILLAUME : Attention car la chronique qui va suivre est susceptible de contenir des spolier si vous n’avez jamais visionné la série en intégralité
Dans l’attente de la troisième saison (prévu pour Juillet), Gwenda BOND a été choisi afin d’explorer une face de l’univers « STRANGER THINGS » encore un peu floue pour les fans. Il est questions de Terry Ives (que nous connaissons pour être la mère de la jeune Onze) qui à été aperçue et approchée dans les grandes lignes dans un épisode de la saison 2 (chapitre 5 : Dig Dug) où l’on découvre une Terry plongée dans un état catatonique. Les événements relatés dans ce roman peuvent être considérés comme étant une extension de cet épisode.

Nous sommes en 1969, la jeune Terry est étudiante en psychologie à l’université de Bloomington dans l’Indiana. Elle partage une colocation avec Stacey. Un jour cette dernière va lui confier qu’elle revient d’une sorte d’expérience où elle n’est pas prête de remettre les pieds car on lui a fait prendre une drogue qui l’a emmenée dans un trip trop flippant. Intriguée par les faits racontées, Terry, curieuse de nature, n’hésite pas à proposer à son amie de prendre sa place et ainsi poursuivre ces tests soi disant psychologique. Cette décision ne ravit pas sa sœur Becky et encore moins Andrew, son petit ami, mais rien ne pourrait la faire changer d’avis.

Terry se présente donc au Laboratoire qui se trouve à Hawkins en se faisant passer pour sa coloc. Elle fait la rencontre de trois autres cobayes recrutés, en parti, sur le campus pour leurs aptitudes spéciales comme les informe le glacial Dr Brenner. Même si rien de si terrible que ça ne semble se produire, les choses deviennent vite inquiétantes dès lors que Terry s’aperçoit de la présence d’un autre « sujet », comme elle se qualifie, par la présence d’une enfant de cinq ans recluse dans une espèce de cellule. Qui est-elle ? Serait-elle la fille du Dr Brenner par le fait qu’elle le nomme « papa » ? Troublée, Terry va enquêter sur ce mystérieux médecin qui lui fait froid dans le dos. Aidée par Gloria, la biologiste, Alice, la mécanicienne et Ken, le médium, ils vont devenir la communauté du labo (en référence à la Saga de Tolkien à laquelle Andrew tente d’initier sa petite amie). Mais sa curiosité lui causera bien des tourments qu’elle est loin d’imaginer…

Il faut bien le dire, dès qu’une série marche très fort la tentation d’étendre son univers via des romans est très tentante. Pour en citer quelque uns qui me viennent à l’esprit il y a Buffy contre les vampires et Lost (dont je n’ai jamais été tenté de me lancer dans la lecture malgré une addiction au show). Est-ce que ce « Suspicious Mind » vaut le coup ou non ?

Il faut savoir que l’auteure n’a pas été lâchée en pleine nature dans la réalisation de ce projet mais a été plus ou moins aiguillée par les Duffer Brothers (créateur de la série). Les événements ne dont donc pas à prendre au pied de la lettre. Ou peut-être que l’imagination de Gwenda Bond frappe juste ? qui sait.. Les auditeurs du show Netflix se posent beaucoup de question quant aux réelles motivations du perturbant docteur Brenner. Et bien, ce livre donnent une bonne quantité d’informations et met à jour une page bien sombre des USA sous couvert de la CIA : Le projet MK ULTRA (des expériences de manipulations psychique sur des cobayes).

Gwenda Bond a bien intégrée l’esprit « Strangers Things » car comme son aîné, on y trouve des références d’époque (le premier pas sur la lune, la peur du Viet-Nam, la popularisation du seigneur des anneaux …). A l’inverse du quatuor d’origine (saison 1) composé de Mike, Dusty, Lucas et Onze, nous avons cette fois une dominance féminine avec Terry, Gloria, Alice et Ken (le seul garçon).

Même si j’avais quelques craintes au début, celles-ci se sont très vite évaporées. L’immersion dans ce prologue se fait naturellement et les fans du show seront comblés par les flash forward (le contraire d’un flash back) disséminés au fil du roman.

Afin de profiter au maximum de cette ouvrage, je conseil tout de même d’avoir un minimum de base sur l’univers sous peine de rater certaines chose.
Avis rédigé par Guillaume : 

17 avril 2019

L'expérience de la pluie / Clélie Avit


Auteure : Clélie Avit
Nombre de page : 320
Editeur : Plon
Date de sortie : 14 Mars 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Un roman lumineux, aux personnages attachants, forts et fragiles à la fois.
Toucher mais ne pas l'être. Par le cœur ou par les doigts. Pour Camille et Arthur, son fils de six ans, cela revient au même. Tous les deux autistes, ils vivent à l'abri du monde, de son bruit et de ses violences, dans une bulle que Camille a spécialement créée pour eux. Chaque rencontre, chaque échange physique, même le plus infime, est une épreuve : une main qui attrape, une bousculade dans le bus, des gouttes de pluie sur la peau.
Un soir, en sortant du bureau, Aurélien croise leur route. Dans son quotidien désabusé, il entrevoit dans leur relation ce " vrai " qui lui manque tant et qui semblait hier encore inatteignable.
Mais comment approcher ce couple mère-fils fusionnel sans briser leur fragile équilibre ?
Un roman lumineux, empreint d'humanité, qui fait advenir le meilleur alors que tout pourrait s'écrouler.

MON AVIS : Lorsque j'ai vu cette proposition de lecture sur Netgalley, j'ai de suite été tentée. Par l'histoire et le sujet d'abord, mais aussi pour poursuivre ma découverte de la plume de Clélie Avit, déjà découverte avec "Je suis là" et "Les messagers des vents". Malheureusement, et je suis la première à le déplorer, cette nouvelle lecture me laisse un goût plutôt mitigé.

C'est la rencontre choc entre des êtres que tout oppose. D'un côté, Camille et son fils Arthur, tous deux autistes Asperger et hypersensibles au toucher. De l'autre, Aurélien qui semble être a un tournant de sa vie, dans une période de doute. Cela commence par une rencontre dans un bus, un petit laps de temps durant lequel Aurélien les protège des contacts et de la promiscuité. Une rencontre qui aurait pu être sans conséquences mais qui va bouleversé leur vie. Camille parviendra t'elle le laisser entrer dans sa vie ? Aurélien trouvera t'il la bonne façon d'agir pour tisser des liens avec eux ?

Sur le papier, l'histoire est assez interessante et sur ce point là, elle l'est réellement. Avec les chapitres consacrés à Camille, l'auteure nous emmène dans le quotidien de cette mère et son fils, tous deux autistes Asperger avec une hypersensibilité au toucher. Leur façon de percevoir la vie mais aussi de faire de chaque sensation une nouvelle expérience. De s'apercevoir des difficultés rencontrées au quotidien et des efforts qu'ils doivent déployer pour avancer chaque jour. Avec le personnage d'Aurélien, c'est une sorte d'apprentissage que l'on découvre. Car pour parvenir a entrer dans leur quotidien, il doit trouver comment agir, éviter les erreurs. Il sait qu'il va falloir faire preuve de patience mais surtout de délicatesse. 

Mais là où je suis moins convaincue, c'est dans la mise en forme de l'histoire. Autant j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteure aborde certaines notions, comme le côté éphémère des choses, ou la notion de "réel/pas réel", la relation entre Camille et Arthur ou encore la façon d'appréhender les sensations avec les "expériences", autant j'ai trouvé que dans le récit, les choses n'étaient pas forcément exprimées clairement. Cela donne un côté énigmatique au récit, un peu trop, au point où en refermant le livre, j'ai l'impression de ne pas avoir compris certains passages (en particulier la fameuse histoire avec Aurélien et Caroline que je n'ai absolument pas compris). Et dernier petit point, il y a un côté un peu trop avec les problèmes des personnages qui entourent le trio principal. Le sujet est déjà assez "dur", cela n'était pas forcément nécessaire à mon goût de l'alourdir avec d'autres sujets. 

En conclusion, même si j'ai aimé découvrir l'histoire, et particulièrement le sujet abordé, je n'ai pas réussi a rentrer totalement dans ma lecture. Le côté trop "énigmatique" de la plume et l'abondance de drama m'ont empêché d'apprécier totalement ce récit. Et c'est bien dommage.
Mon ressenti : Lecture mitigée 

15 avril 2019

Dumbo, le roman du film / Collectif Disney et Kari Sutherland


Auteurs : Collectif Disney et Kari Sutherland
Titre original :
Traducteur : Christophe Rosson
Nombre de page : 258
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 20 Mars 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Partez à la découverte du classique des studios Disney, Dumbo, revisité par Tim Burton.
LE CIRQUE DES FRÈRES MEDICI est peuplé de créatures étranges. Il y a Miss Atlantis, une sirène qui cherche sa voix. Ou bien Rongo, l’homme fort qui jongle entre mille responsabilités. Et enfin, une famille au cœur brisé qui a bien besoin d’être guérie. Holt, ex star du rodéo et ancien combattant. Sa fille, Milly, scientifique en herbe, qui n’a pas très envie de suivre les traces de ses parents. Son petit frère, Joe, un garçon maladroit qui ne rêve que d’une chose : être au cœur de l’arène.
Tout change lorsqu’un petit éléphant au talent unique entre en scène. Et lorsque les Frères Medici s’unissent au cirque Dreamland, ils se retrouvent transportés dans un nouveau monde – qui pourrait bien ne pas être aussi parfait qu’il semble l’être.

MON AVIS : Avant de commencer, je dois vous dire que je ne connais que très brièvement l'histoire de Dumbo. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui m'a poussé à découvrir ce livre, en plus d'avoir un aperçu de l'univers du film que je regarderais surement à l'occasion. 

L'histoire nous emmène dans la troupe du cirque des Frères MEDICI. On y découvre les différents artistes qui la compose et on suit plus particulièrement Milly et Joe Farrier, dont le père Holt, ancienne gloire du cirque, revient estropié de la guerre. La guerre qui a fait bien d'autres ravages, et en ces temps assez compliqué pour le cirque, les espoirs reposent sur un petit éléphant : Dumbo. Entre rêves de gloire et tristes désillusions, on suit l'évolution de Dumbo mais aussi des autres membres de la troupe.

Entre l'histoire en elle-même, on découvre le passé et les rêves des membres de la troupe. Ce qui est interessant pour parvenir à les cerner et nous les rendre plus attachants. Pour quelles raisons, ces artistes ont-ils atterris au cirque MEDICI. Et surtout, qu'est-ce qui les pousse à rester dans ces temps difficiles ? Les rêves de gloire valent-ils les sacrifices qui en découlent ? Peut-on viser la lune sans pour autant perdre en chemin les valeurs les plus importantes ? Autant de questions soulevées dans le récit et dont les réponses sont apportées par les personnages eux-mêmes.

Au fil des pages, on suit l'évolution des personnages qui tentent de trouver une raison à leur façon de vivre et d'être. Il est également question d'apprendre à s'affirmer pour que les autres nous acceptent tel que l'on est. C'est particulièrement vrai pour Milly, qui doit se battre pour prouver que sa passion pour les sciences vaut la peine d'être explorée mais ça l'est aussi pour les autres personnages, comme Holt qui doit apprendre à ce reconstruire avec son corps mutilé et l'absence de sa femme. 

Ce livre est estampillé jeunesse mais je trouve que l'écriture en elle-même n'est pas destiné à un public aussi jeune (8-9 ans me parait un peu jeune). On se plonge sans problème dans l'univers et avec les photos du film, on a aucun mal à se représenter les choses. Je ne pourrais comparer avec le dessin-animé (ne l'ayant pas vu) et donc il m'est impossible de dire si l'histoire est la même ou pas. 

En conclusion, une belle plongée dans l'univers de Dumbo. Ce livre donne envie de découvrir le film avec lequel, je pense, on devrait en prendre plein les yeux. 
Mon ressenti : lecture agréable 

C'est lundi, que lisez-vous ? n°244

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


J'ai changé mon programme pour glisser une lecture perso entre les SP. Cette suite me faisait particulièrement envie

3 - Que vais-je lire ensuite ?


Je remet celui-ci au programme !

Et vous, que lisez-vous ?

12 avril 2019

Homer Pym T.1 : Homer Pym et le garçon du film / Anne Plichota et Cendrine Wolf


Auteures : Anne Plichota et Cendrine Wolf
Nombre de page : 303
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 27 Mars 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Voilà cinq ans que le père d’Homer Pym a disparu, en plein tournage d'un film sur les voyages mythiques d’Ulysse. Même la police a renoncé à le chercher.
Le jour de ses douze ans, Homer reçoit en cadeau Bibi Two, une gerbille très spéciale qui le conduit dans un monde parallèle, peuplé d’êtres extraordinaires. Le garçon découvre alors l’impensable : son père est prisonnier du monde qu’il a créé !
Homer et ses meilleurs amis, Lylou et Sacha, vont devoir faire preuve de ruse et de courage pour libérer M. Pym. D’autant qu’il n’est pas le seul à être bloqué dans le mauvais monde...

MON AVIS : J'aime beaucoup ce que font les deux auteures et chaque nouveau roman est désormais signe d'une bonne lecture à l'horizon. Et Homer Pym ne déroge pas à la règle. 

Le père d'Homer a disparu depuis 5 ans, sur le tournage de son film, une version revisité d'Ulysse et l'Odyssée. Une disparition dont la police a conclut qu'elle était volontaire, David Pym ayant surement décidé d'abandonner sa famille pour une nouvelle vie. Une conclusion qu'Homer n'a jamais pris au sérieux : jamais son père ne les aurait abandonné sa mère et lui. Âgé maintenant de 12 ans, il garde toujours l'espoir de retrouver son père. Lorsque Bibi Two, une gerbille très particulière, entre dans sa vie, il ne s'attend pas à ce qu'elle lui soit d'une aide précieuse pour résoudre l’énigme. Et encore moins à vivre une aventure extraordinaire pour libérer son père du lieu où il est captif : son propre film.

Avec l'âge des personnages, on sait d'emblée qu'il s'agit d'un roman axé jeunesse. Mais, l'histoire en elle-même est interessante et connaissant la plume des auteures, je n'avais aucune crainte de trouver cela trop enfantin. Et une fois de plus, la magie a opéré. J'ai pris plaisir à découvrir ce nouvel univers avec une histoire teintée de mythologie. Car, a travers les aventures d'Homer, on découvre quelques pans de l'histoire d'Ulysse. Et il est interessant de découvrir les parallèles entre le mythe et l'histoire d'Homer. 

Ce premier tome démarre l'histoire. On fait connaissance avec les personnages et on découvre petit a petit les tenants et les aboutissants de l'histoire. On sait que M. Pym est bloqué dans son film mais Homer doit découvrir comment faire pour l'en sortir. Surtout que M.Pym n'est pas le seul a avoir subit le transfert et que les intentions de certains ne sont pas forcément bonnes. De ce fait, nous n'avons qu'un petit aperçu de l'univers du film et j'espère que celui-ci sera davantage exploité dans le suivant.

L'écriture des deux auteures possède quelques choses de "vrai". On croit sans problème a ce qu'elles nous raconte. Cela nous semble presque normal d'entendre une gerbille parler ! Quelques touches d'humour efficace, un brin de mystère, des personnages sympathiques et attachants : autant d'ingrédients permettant de passer un moment de lecture agréable. Et même s'il est destiné à un public jeune, je trouve qu'il peut facilement plaire aux plus âgés (si vous avez gardé un tant soit peu votre âme d'enfant). Et pour une meilleure compréhension de l'histoire, il est destiné aux lecteurs a partir de 11 voir 12 ans !

En conclusion, un excellent moment de lecture qui nous emmène dans une aventure teinté de mythologie. J'ai hâte de découvrir la suite, d'ores et déjà prévue pour l'automne 2019

Mon ressenti : Très bonne lecture 


Et pour celles et ceux qui ne seraient pas encore convaincus, voici le book trailers :