18 avril 2019

Stranger Things : Suspicious Minds / Gwenda Bond (par Guillaume)


Auteure : Gwenda Bond
Titre original : Stranger Things – Suspicious Minds
Traducteur : Céline Morzelle
Nombre de page : 439
Editeur : Lumen
Date de sortie : 7 Mars 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Un laboratoire secret... Un scientifique aux desseins sinistres... Une innocente prise au piège. Vous croyiez tout savoir des aventures de Terry Ives, la mère d'Onze ? Préparez-vous à découvrir l'impensable en dévorant la préquelle de la série événement Stranger Things !

1969. Étudiante sur le petit campus d'une université de l'Indiana, Terry est bien loin des soubresauts qui secouent le pays, profondément divisé par la guerre du Vietnam. Mais quand elle apprend qu'on recherche de jeunes cobayes pour une étude gouvernementale menée dans la petite ville de Hawkins, elle se retrouve embarquée dans un projet inquiétant – nom de code MKUltra. Camionnettes aux couleurs sombres, laboratoire caché au fond des bois, substances hallucinogènes administrées par des chercheurs muets comme des tombes... Terry, jeune et idéaliste, est bien décidée à lever le voile sur les manigances de l'inquiétant Dr Brenner.

Car derrière les murs du Laboratoire National de Hawkins, l'ampleur de la conspiration dépasse tout ce qu'elle aurait pu imaginer. Pour relever le défi, il lui faudra l'aide des autres cobayes, devenus ses compagnons d'armes... à commencer par une fillette aux pouvoirs sidérants dont le nom est un simple chiffre, Huit. Terry et le Dr Brenner vont dès lors se livrer une guerre d'un genre nouveau, dont le champ de bataille n'est autre que le cerveau humain...

Vous aimeriez savoir comment Onze a bien pu venir au monde ? Stranger Things – Suspicious Minds lève le voile sur les événements qui précèdent la célèbre série des frères Duffer, et suit les péripéties de la mère de la jeune héroïne, embrigadée dans un effrayant programme de manipulation mentale.

L'AVIS DE GUILLAUME : Attention car la chronique qui va suivre est susceptible de contenir des spolier si vous n’avez jamais visionné la série en intégralité
Dans l’attente de la troisième saison (prévu pour Juillet), Gwenda BOND a été choisi afin d’explorer une face de l’univers « STRANGER THINGS » encore un peu floue pour les fans. Il est questions de Terry Ives (que nous connaissons pour être la mère de la jeune Onze) qui à été aperçue et approchée dans les grandes lignes dans un épisode de la saison 2 (chapitre 5 : Dig Dug) où l’on découvre une Terry plongée dans un état catatonique. Les événements relatés dans ce roman peuvent être considérés comme étant une extension de cet épisode.

Nous sommes en 1969, la jeune Terry est étudiante en psychologie à l’université de Bloomington dans l’Indiana. Elle partage une colocation avec Stacey. Un jour cette dernière va lui confier qu’elle revient d’une sorte d’expérience où elle n’est pas prête de remettre les pieds car on lui a fait prendre une drogue qui l’a emmenée dans un trip trop flippant. Intriguée par les faits racontées, Terry, curieuse de nature, n’hésite pas à proposer à son amie de prendre sa place et ainsi poursuivre ces tests soi disant psychologique. Cette décision ne ravit pas sa sœur Becky et encore moins Andrew, son petit ami, mais rien ne pourrait la faire changer d’avis.

Terry se présente donc au Laboratoire qui se trouve à Hawkins en se faisant passer pour sa coloc. Elle fait la rencontre de trois autres cobayes recrutés, en parti, sur le campus pour leurs aptitudes spéciales comme les informe le glacial Dr Brenner. Même si rien de si terrible que ça ne semble se produire, les choses deviennent vite inquiétantes dès lors que Terry s’aperçoit de la présence d’un autre « sujet », comme elle se qualifie, par la présence d’une enfant de cinq ans recluse dans une espèce de cellule. Qui est-elle ? Serait-elle la fille du Dr Brenner par le fait qu’elle le nomme « papa » ? Troublée, Terry va enquêter sur ce mystérieux médecin qui lui fait froid dans le dos. Aidée par Gloria, la biologiste, Alice, la mécanicienne et Ken, le médium, ils vont devenir la communauté du labo (en référence à la Saga de Tolkien à laquelle Andrew tente d’initier sa petite amie). Mais sa curiosité lui causera bien des tourments qu’elle est loin d’imaginer…

Il faut bien le dire, dès qu’une série marche très fort la tentation d’étendre son univers via des romans est très tentante. Pour en citer quelque uns qui me viennent à l’esprit il y a Buffy contre les vampires et Lost (dont je n’ai jamais été tenté de me lancer dans la lecture malgré une addiction au show). Est-ce que ce « Suspicious Mind » vaut le coup ou non ?

Il faut savoir que l’auteure n’a pas été lâchée en pleine nature dans la réalisation de ce projet mais a été plus ou moins aiguillée par les Duffer Brothers (créateur de la série). Les événements ne dont donc pas à prendre au pied de la lettre. Ou peut-être que l’imagination de Gwenda Bond frappe juste ? qui sait.. Les auditeurs du show Netflix se posent beaucoup de question quant aux réelles motivations du perturbant docteur Brenner. Et bien, ce livre donnent une bonne quantité d’informations et met à jour une page bien sombre des USA sous couvert de la CIA : Le projet MK ULTRA (des expériences de manipulations psychique sur des cobayes).

Gwenda Bond a bien intégrée l’esprit « Strangers Things » car comme son aîné, on y trouve des références d’époque (le premier pas sur la lune, la peur du Viet-Nam, la popularisation du seigneur des anneaux …). A l’inverse du quatuor d’origine (saison 1) composé de Mike, Dusty, Lucas et Onze, nous avons cette fois une dominance féminine avec Terry, Gloria, Alice et Ken (le seul garçon).

Même si j’avais quelques craintes au début, celles-ci se sont très vite évaporées. L’immersion dans ce prologue se fait naturellement et les fans du show seront comblés par les flash forward (le contraire d’un flash back) disséminés au fil du roman.

Afin de profiter au maximum de cette ouvrage, je conseil tout de même d’avoir un minimum de base sur l’univers sous peine de rater certaines chose.
Avis rédigé par Guillaume : 

17 avril 2019

L'expérience de la pluie / Clélie Avit


Auteure : Clélie Avit
Nombre de page : 320
Editeur : Plon
Date de sortie : 14 Mars 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Un roman lumineux, aux personnages attachants, forts et fragiles à la fois.
Toucher mais ne pas l'être. Par le cœur ou par les doigts. Pour Camille et Arthur, son fils de six ans, cela revient au même. Tous les deux autistes, ils vivent à l'abri du monde, de son bruit et de ses violences, dans une bulle que Camille a spécialement créée pour eux. Chaque rencontre, chaque échange physique, même le plus infime, est une épreuve : une main qui attrape, une bousculade dans le bus, des gouttes de pluie sur la peau.
Un soir, en sortant du bureau, Aurélien croise leur route. Dans son quotidien désabusé, il entrevoit dans leur relation ce " vrai " qui lui manque tant et qui semblait hier encore inatteignable.
Mais comment approcher ce couple mère-fils fusionnel sans briser leur fragile équilibre ?
Un roman lumineux, empreint d'humanité, qui fait advenir le meilleur alors que tout pourrait s'écrouler.

MON AVIS : Lorsque j'ai vu cette proposition de lecture sur Netgalley, j'ai de suite été tentée. Par l'histoire et le sujet d'abord, mais aussi pour poursuivre ma découverte de la plume de Clélie Avit, déjà découverte avec "Je suis là" et "Les messagers des vents". Malheureusement, et je suis la première à le déplorer, cette nouvelle lecture me laisse un goût plutôt mitigé.

C'est la rencontre choc entre des êtres que tout oppose. D'un côté, Camille et son fils Arthur, tous deux autistes Asperger et hypersensibles au toucher. De l'autre, Aurélien qui semble être a un tournant de sa vie, dans une période de doute. Cela commence par une rencontre dans un bus, un petit laps de temps durant lequel Aurélien les protège des contacts et de la promiscuité. Une rencontre qui aurait pu être sans conséquences mais qui va bouleversé leur vie. Camille parviendra t'elle le laisser entrer dans sa vie ? Aurélien trouvera t'il la bonne façon d'agir pour tisser des liens avec eux ?

Sur le papier, l'histoire est assez interessante et sur ce point là, elle l'est réellement. Avec les chapitres consacrés à Camille, l'auteure nous emmène dans le quotidien de cette mère et son fils, tous deux autistes Asperger avec une hypersensibilité au toucher. Leur façon de percevoir la vie mais aussi de faire de chaque sensation une nouvelle expérience. De s'apercevoir des difficultés rencontrées au quotidien et des efforts qu'ils doivent déployer pour avancer chaque jour. Avec le personnage d'Aurélien, c'est une sorte d'apprentissage que l'on découvre. Car pour parvenir a entrer dans leur quotidien, il doit trouver comment agir, éviter les erreurs. Il sait qu'il va falloir faire preuve de patience mais surtout de délicatesse. 

Mais là où je suis moins convaincue, c'est dans la mise en forme de l'histoire. Autant j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteure aborde certaines notions, comme le côté éphémère des choses, ou la notion de "réel/pas réel", la relation entre Camille et Arthur ou encore la façon d'appréhender les sensations avec les "expériences", autant j'ai trouvé que dans le récit, les choses n'étaient pas forcément exprimées clairement. Cela donne un côté énigmatique au récit, un peu trop, au point où en refermant le livre, j'ai l'impression de ne pas avoir compris certains passages (en particulier la fameuse histoire avec Aurélien et Caroline que je n'ai absolument pas compris). Et dernier petit point, il y a un côté un peu trop avec les problèmes des personnages qui entourent le trio principal. Le sujet est déjà assez "dur", cela n'était pas forcément nécessaire à mon goût de l'alourdir avec d'autres sujets. 

En conclusion, même si j'ai aimé découvrir l'histoire, et particulièrement le sujet abordé, je n'ai pas réussi a rentrer totalement dans ma lecture. Le côté trop "énigmatique" de la plume et l'abondance de drama m'ont empêché d'apprécier totalement ce récit. Et c'est bien dommage.
Mon ressenti : Lecture mitigée 

15 avril 2019

Dumbo, le roman du film / Collectif Disney et Kari Sutherland


Auteurs : Collectif Disney et Kari Sutherland
Titre original :
Traducteur : Christophe Rosson
Nombre de page :
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 20 Mars 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Partez à la découverte du classique des studios Disney, Dumbo, revisité par Tim Burton.
LE CIRQUE DES FRÈRES MEDICI est peuplé de créatures étranges. Il y a Miss Atlantis, une sirène qui cherche sa voix. Ou bien Rongo, l’homme fort qui jongle entre mille responsabilités. Et enfin, une famille au cœur brisé qui a bien besoin d’être guérie. Holt, ex star du rodéo et ancien combattant. Sa fille, Milly, scientifique en herbe, qui n’a pas très envie de suivre les traces de ses parents. Son petit frère, Joe, un garçon maladroit qui ne rêve que d’une chose : être au cœur de l’arène.
Tout change lorsqu’un petit éléphant au talent unique entre en scène. Et lorsque les Frères Medici s’unissent au cirque Dreamland, ils se retrouvent transportés dans un nouveau monde – qui pourrait bien ne pas être aussi parfait qu’il semble l’être.

MON AVIS : Avant de commencer, je dois vous dire que je ne connais que très brièvement l'histoire de Dumbo. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui m'a poussé à découvrir ce livre, en plus d'avoir un aperçu de l'univers du film que je regarderais surement à l'occasion. 

L'histoire nous emmène dans la troupe du cirque des Frères MEDICI. On y découvre les différents artistes qui la compose et on suit plus particulièrement Milly et Joe Farrier, dont le père Holt, ancienne gloire du cirque, revient estropié de la guerre. La guerre qui a fait bien d'autres ravages, et en ces temps assez compliqué pour le cirque, les espoirs reposent sur un petit éléphant : Dumbo. Entre rêves de gloire et tristes désillusions, on suit l'évolution de Dumbo mais aussi des autres membres de la troupe.

Entre l'histoire en elle-même, on découvre le passé et les rêves des membres de la troupe. Ce qui est interessant pour parvenir à les cerner et nous les rendre plus attachants. Pour quelles raisons, ces artistes ont-ils atterris au cirque MEDICI. Et surtout, qu'est-ce qui les pousse à rester dans ces temps difficiles ? Les rêves de gloire valent-ils les sacrifices qui en découlent ? Peut-on viser la lune sans pour autant perdre en chemin les valeurs les plus importantes ? Autant de questions soulevées dans le récit et dont les réponses sont apportées par les personnages eux-mêmes.

Au fil des pages, on suit l'évolution des personnages qui tentent de trouver une raison à leur façon de vivre et d'être. Il est également question d'apprendre à s'affirmer pour que les autres nous acceptent tel que l'on est. C'est particulièrement vrai pour Milly, qui doit se battre pour prouver que sa passion pour les sciences vaut la peine d'être explorée mais ça l'est aussi pour les autres personnages, comme Holt qui doit apprendre à ce reconstruire avec son corps mutilé et l'absence de sa femme. 

Ce livre est estampillé jeunesse mais je trouve que l'écriture en elle-même n'est pas destiné à un public aussi jeune (8-9 ans me parait un peu jeune). On se plonge sans problème dans l'univers et avec les photos du film, on a aucun mal à se représenter les choses. Je ne pourrais comparer avec le dessin-animé (ne l'ayant pas vu) et donc il m'est impossible de dire si l'histoire est la même ou pas. 

En conclusion, une belle plongée dans l'univers de Dumbo. Ce livre donne envie de découvrir le film avec lequel, je pense, on devrait en prendre plein les yeux. 
Mon ressenti : lecture agréable 

C'est lundi, que lisez-vous ? n°244

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


J'ai changé mon programme pour glisser une lecture perso entre les SP. Cette suite me faisait particulièrement envie

3 - Que vais-je lire ensuite ?


Je remet celui-ci au programme !

Et vous, que lisez-vous ?

12 avril 2019

Homer Pym T.1 : Homer Pym et le garçon du film / Anne Plichota et Cendrine Wolf


Auteures : Anne Plichota et Cendrine Wolf
Nombre de page : 303
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 27 Mars 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Voilà cinq ans que le père d’Homer Pym a disparu, en plein tournage d'un film sur les voyages mythiques d’Ulysse. Même la police a renoncé à le chercher.
Le jour de ses douze ans, Homer reçoit en cadeau Bibi Two, une gerbille très spéciale qui le conduit dans un monde parallèle, peuplé d’êtres extraordinaires. Le garçon découvre alors l’impensable : son père est prisonnier du monde qu’il a créé !
Homer et ses meilleurs amis, Lylou et Sacha, vont devoir faire preuve de ruse et de courage pour libérer M. Pym. D’autant qu’il n’est pas le seul à être bloqué dans le mauvais monde...

MON AVIS : J'aime beaucoup ce que font les deux auteures et chaque nouveau roman est désormais signe d'une bonne lecture à l'horizon. Et Homer Pym ne déroge pas à la règle. 

Le père d'Homer a disparu depuis 5 ans, sur le tournage de son film, une version revisité d'Ulysse et l'Odyssée. Une disparition dont la police a conclut qu'elle était volontaire, David Pym ayant surement décidé d'abandonner sa famille pour une nouvelle vie. Une conclusion qu'Homer n'a jamais pris au sérieux : jamais son père ne les aurait abandonné sa mère et lui. Âgé maintenant de 12 ans, il garde toujours l'espoir de retrouver son père. Lorsque Bibi Two, une gerbille très particulière, entre dans sa vie, il ne s'attend pas à ce qu'elle lui soit d'une aide précieuse pour résoudre l’énigme. Et encore moins à vivre une aventure extraordinaire pour libérer son père du lieu où il est captif : son propre film.

Avec l'âge des personnages, on sait d'emblée qu'il s'agit d'un roman axé jeunesse. Mais, l'histoire en elle-même est interessante et connaissant la plume des auteures, je n'avais aucune crainte de trouver cela trop enfantin. Et une fois de plus, la magie a opéré. J'ai pris plaisir à découvrir ce nouvel univers avec une histoire teintée de mythologie. Car, a travers les aventures d'Homer, on découvre quelques pans de l'histoire d'Ulysse. Et il est interessant de découvrir les parallèles entre le mythe et l'histoire d'Homer. 

Ce premier tome démarre l'histoire. On fait connaissance avec les personnages et on découvre petit a petit les tenants et les aboutissants de l'histoire. On sait que M. Pym est bloqué dans son film mais Homer doit découvrir comment faire pour l'en sortir. Surtout que M.Pym n'est pas le seul a avoir subit le transfert et que les intentions de certains ne sont pas forcément bonnes. De ce fait, nous n'avons qu'un petit aperçu de l'univers du film et j'espère que celui-ci sera davantage exploité dans le suivant.

L'écriture des deux auteures possède quelques choses de "vrai". On croit sans problème a ce qu'elles nous raconte. Cela nous semble presque normal d'entendre une gerbille parler ! Quelques touches d'humour efficace, un brin de mystère, des personnages sympathiques et attachants : autant d'ingrédients permettant de passer un moment de lecture agréable. Et même s'il est destiné à un public jeune, je trouve qu'il peut facilement plaire aux plus âgés (si vous avez gardé un tant soit peu votre âme d'enfant). Et pour une meilleure compréhension de l'histoire, il est destiné aux lecteurs a partir de 11 voir 12 ans !

En conclusion, un excellent moment de lecture qui nous emmène dans une aventure teinté de mythologie. J'ai hâte de découvrir la suite, d'ores et déjà prévue pour l'automne 2019

Mon ressenti : Très bonne lecture 


Et pour celles et ceux qui ne seraient pas encore convaincus, voici le book trailers :


Le vol de l'autruche / Crysten Sullivan


Auteure : Crysten Sullivan
Nombre de page : 358
Editeur : Carnets Nord
Date de sortie : 5 Avril 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Maggie est une jeune américaine de vingt-trois ans installée à Paris. À cause d'un grave problème de surpoids, elle se heurte au regard des autres, à la difficulté de trouver du travail, d' avoir des amis, de rencontrer l'amour. Un jour, lors d'un entretien d'embauche dans une multinationale, on lui fait une proposition totalement inattendue. Si Maggie l'accepte, elle risque de voir le cours de sa vie changer du tout au tout. Mais pour cela, il va falloir quitter l'ombre et affronter la lumière. Maggie, « l'autruche » complexée et mal dans sa peau, va-t-elle réussir à prendre son envol ? Quelles épreuves et quelles joies l'attendent ? Comment se dévoiler lorsqu'on a passé toute sa vie à se cacher ?

MON AVIS : Lorsque j'ai vu ce roman dans les propositions, j'ai eu envie de me laisser tenter. J'ai envie de lire plus de contemporain et de découvrir des histoires qui me font sortir de mon univers. Et clairement, "Le vol de l'Autruche" semblait correspondre à ces objectifs.

"Le vol de l'Autruche", c'est le témoignage de Maggie, jeune américaine de 23 ans expatriée à Paris. Ses déboires, ses échecs, ses espoirs mais surtout sa vie en tant que jeune femme obèse. Elle ne s'apitoie pas forcément sur son sort (même si parfois elle se plaint) car elle aime plus que tout manger mais elle attire l'attention sur les difficultés que rencontres les personnes dans son cas au quotidien : le regard des autres, de la haine au dégoût, les difficultés a trouver un emploi et encore plus l'amour. Comment s'aimer soi-même dans ces circonstances ? Jusqu'au jour où Maggie décroche un job qui va donner un sacré coup de pied dans sa vie. 

A travers le témoignage de Maggie, l'auteure attire l'attention sur la façon dont sont perçues les personnes en surpoids et obèses. A l'heure où la société voue un culte à l'image et au corps parfait, il est parfois difficile pour ces personnes de trouver leur place. Rejetée, insultée et souvent incomprise, Maggie a du mal a s'accepter telle qu'elle est, enfin surtout a avoir confiance en elle. Cela ne l'empêche pas de profiter de la vie même si on sent que cette situation lui pèse. Mais il suffit parfois de quelques rencontres pour changer les choses.

Car en acceptant un poste d'égérie dans une grande société, Maggie sait qu'elle va devoir se dévoiler et que cela ne sera pas facile pour elle. A travers les rencontres et les obstacles, Maggie va apprendre a s'affirmer et a s'accepter. Et un douloureux électrochoc va avoir un impact encore plus important dans sa façon de voir la vie. Son quotidien est fait de haut et de bas mais en fixant l'horizon, on peut arriver au bout de chemin. 

L'auteure donne vit à Maggie à travers le témoignage de cette dernière. Sa plume est efficace, pleine d'humour mais aussi d'émotions diverses. Je me suis petit a petit attachée à Maggie mais aussi aux personnages qui gravitent autours d'elle. Alors oui, je ne vous cache pas, l'évolution des événements m'a paru plutôt facile, un peu exagéré par moment mais si cela peut permettre a certaines personnes d'y piocher de l'optimisme et de l'espoir, pourquoi pas ?

En conclusion, c'est un roman que j'ai trouvé plutôt sympathique à lire malgré le sentiment de "trop" vers la fin. On passe parfois du sourire aux larmes car tout n'est pas non plus rose mais on retient surtout qu'il ne faut pas minimiser l'effet du regard que l'on porte sur les autres.
Mon ressenti : Lecture agréable 

9 avril 2019

Les chevaliers des Gringoles T.3 : Le secret du Ki / Erwan Ji & Papaya


Auteur : Erwan Ji
Illustratrice : Papaya
Nombre de page : 240
Editeur : Nathan
Date de sortie : 21 Mars 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Un Chevalier des Gringoles est maître de son ki (même quand quelqu'un raconte un truc vraiment marrant) 
Après la découverte du monde de Léo, la naissance de Willow et la transformation de Gus, je pensais que plus rien ne pourrait m'impressionner. C'était avant de savoir ce qu'on trouverait dans les Monts Zinzolins. Ce jour-là, Léo m'a dit qu'on ne serait plus jamais les mêmes. Ça tombe bien, parce qu'une nouvelle mission se profile à l'horizon, et d'après Pigeon, on n'a que 2,7% de chances d'en sortir vivants. On aura bien besoin d'être différents si on veut changer le cours de l'histoire.

MON AVIS : Voilà un petit livre jeunesse que j'étais ravie d'avoir sous la main pour un total moment de détente avec une lecture plus qu'intense. Et j'ai ainsi pu reprendre une tranche des folles aventures des Chevaliers des Gringoles et autant dire que l'on ne s'ennuie pas une seconde.

Notre groupe d'amis n'a pour ainsi dire aucun moment de répit (enfin, si ils ont eu quelques jours de vacances pour se reposer avant la reprise de leurs aventures). Et pour la nouvelle mission qui se profile, encore plus périlleuse que les précédentes, ils vont devoir découvrir une aptitude cachée au plus profond d'eux et surtout avoir une confiance aveugle en certaines personnes sans savoir qui elles sont réellement. 

Ce troisième tome me parait en quelques sortes être un tome de transition avant LA grande mission qui se prépare. Les personnages doivent réunir les infos essentielles à sa réussite et surtout se préparer à l'action en puisant en eux une force endormie qu'ils vont devoir apprivoiser : le ki. Avec ce petit pouvoir magique, chacun va découvrir ce qu'il peut apporter en plus dans leur mission. Et puis, pour maîtriser l'aspect voyage dans le temps, il est important pour eux de connaitre davantage les aptitudes de Willow. 

Les personnages se dévoilent un peu plus. Que ce soit Gus qui apprend a maîtriser la découverte de ses origines ou Wesley qui à l'impression de ne pas servir à grand chose et qui espère trouver sa place parmi les chevaliers. Mais surtout, on découvre totalement Drake qui était jusque là assez détestable et qui se révèle plein de ressource. 

Une fois de plus, l'humour est bien présente et il est toujours aussi amusant de découvrir les jeux de mots et autres détournement de langage propre à Erwan Ji. Il s'amuse également a distillé ici et là des indices qui prennent (ou prendront) leur sens au fil des pages. Et les illustrations de Papaya ne sont pas en reste, on en prend toujours pleins les yeux. 

En conclusion, un troisième tome toujours aussi sympathique malgré le côté jeunesse (mais ça c'est à prendre ou à laisser dès le départ) et que j'ai plus aimé que le précédent. C'est avec une certaine impatience que j'attends le quatrième (et dernier ?) tome des aventures de nos vaillants chevaliers. 
Mon ressenti : Très bonne lecture 

8 avril 2019

C'est lundi, que lisez-vous ? n°243

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

  

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?


Je ne pense pas résister plus longtemps et comme il sort avant le dernier SP que j'ai actuellement en ma possession, il sera lu avant. 

Et vous, que lisez-vous ?

7 avril 2019

In my Mailbox n°149

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez déjà découvert ma belle réception de la semaine. Si vous ne l'avez pas encore vu, la voici :


Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

4 avril 2019

Un palais de cendres et de ruines (ACOTAR #3) / Sarah J. Maas


Auteure : Sarah J. Maas
Titre original : A Court of Thorns and Roses, book 3 : A Court of wings and ruin
Traducteur : Anne-Judith Descombey
Nombre de page : 715
Editeur : De La Martière, collection Fiction J. (+ France Loisirs)
Date de sortie : 1er Février 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Devenue Grande Dame de la Cour de la Nuit, Feyre a offert son cœur à Rhysand.
Après la trahison de Tamlin, pourtant, la jeune femme n'a eu d'autre choix que de suivre celui-ci à la Cour du Printemps, qu'elle considérait autrefois comme sa maison. Mais Feyre n'a qu'une idée en tête : découvrir ce que manigance Tamlin, qui s'est rangé aux côtés du roi d'Hybern, et rentrer au plus vite à la Cour de la Nuit.
Car la guerre contre Hybern est imminente, et Feyre et Rhysand doivent à tout prix rallier les Grands Seigneurs à leur cause...

MON AVIS : Ayant lu le tome 2, il y a peu, dans l'optique de ne pas devoir attendre trop longtemps pour lire ce dernier tome, je n'ai pas résisté longtemps avant de me lancer dans la lecture de ce petit pavé tant attendu.

Revenue auprès de Tamlin dans le seul but de se venger après sa trahison, Feyre endosse le rôle de la victime pour endormir tout soupçon envers son nouveau statut de Grande Dame. Elle n'a qu'une idée en tête, jouer les espionnes pour déterminer les agissements de Tamlin et du roi d'Hybern mais aussi frapper un grand coup pour faire payer son ancien amant et l'affaiblir. Elle ne rêve que d'une chose, le jour où elle pourra enfin retrouver Rhysand et vivre pleinement son histoire avec lui. Mais avant ça, il va falloir affronter la guerre et pour espérer gagner, partir en croisade pour rassembler les troupes. Mais entre alliance, trahison, mensonge, combat et autres coups bas, la vigilance sera de mise pour espérer en sortir indemne. 

Ce troisième et dernier tome est donc celui de l'affrontement. La guerre gronde et le combat semble inévitable. Et devant les forces d'Hybern, Feyre et ses compagnons n'ont d'autres choix que d'espérer rallier les différentes Cours à leurs causes. Mais c'est une croisade dans laquelle ils vont devoir jouer avec prudence car les relations entres les différents Grands Seigneurs sont fragiles et il suffirait d'une simple petite erreur pour que cela sombre dans le chaos. Vont-ils parvenir a mettre leurs rancœurs et différends de côté pour tenter de renverser Hybern ?

Avant ça, Feyre infiltre la Cour du Printemps en faisant croire à Tamlin qu'elle était totalement manipulée par Rhysand. Un rôle difficile tant la jeune femme hait cet homme qu'elle a pourtant aimé au point de mourir pour lui. C'est dans ces moments que l'on commence a voir a quelle point la jeune femme a changé depuis le début de la trilogie. Et par la suite, on se rend encore plus compte du chemin parcourut.

Avec les préparations de la guerre, le début parait un peu plus lent que le reste et c'est ce qui me fait passer une fois de plus a un cheveu du coup de cœur. Cependant, cette petite lenteur ne dure pas longtemps car rapidement, j'ai retrouvé l'intensité des tomes précédents. L'auteure tire les ficelles de son univers avec la grâce d'un chef d'orchestre et prend plaisir à jouer autant avec les nerfs des personnages qu'avec ceux de ses lecteurs. L'intrigue de ce dernier tome n'est pas avare en rebondissement et surtout en faux semblants et mon petit cœur a eu des ratés par moment. Jusqu'à un final qui clôture assez bien la saga (j'aurais peut-être aimé en avoir plus sur l'avenir de certains personnages mais ça c'est mon petit côté curieux et exigeant ;-) )

Avec cette trilogie, je n'ai certes pas eu un coup de cœur sur le livre en lui-même mais pour le coup, j'en ai eu un pour ce petit groupe de personnages, que dis-je pour cette famille de personnages. Les liens qui les unissent sont tellement beaux et quand on connait leur passé, ils deviennent encore plus attachants. Et si Rhysand a fini par me rattacher totalement à sa cause, j'avoue que ma préférence se porte plus sur Cassian et Morrigan. Et j'ai aimé l'évolution de Nesta dans ce troisième tome même si je ne suis pas une grande fan du personnage.

En conclusion, on passe une fois de plus à un cheveu du coup de cœur avec ce dernier tome mais il s'en ait fallut de peu. On referme la saga sur une fin très satisfaisante (même si c'est dur de quitter l'univers et du coup, il y a ce petit côté "j'en veux plus", qui se fait entendre). Une trilogie qui m'a fait vivre d'intenses moments de lecture, si ce n'est les petits "bémols" soulevés ici et là au fil des tomes et qui, si on pose un regard sur l'ensemble, pourraient paraître insignifiant. Je pense que c'est un univers qui me restera en mémoire pendant longtemps.

Mon ressenti : Très bonne lecture +++