17 juin 2019

La cité du ciel T.1 / Amy Ewing


Auteure : Amy Ewing
Titre original : The Cerulean
Traducteur : Cécile Ardilly
Nombre de page : 448
Editeur : Robert Laffont, collection R
Date de sortie : 14 Février 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Sera ne s'est jamais sentie à sa place parmi son peuple, les Céruléennes. Curieuse de tout, elle questionne sans cesse ses trois mères, sa meilleures amie Leela et même la Grande Prêtresse.
Elle attend aussi avec impatience le jour ou le cordon qui relie la Cité du Ciel au monde d'en dessous sera rompu, permettant aux Céruléennes de partir en quête d'une nouvelle planète d'attache.
Mais lorsque Sera est choisie comme sacrifice pour rompre le cordon, elle ne sait quoi ressentir. Pour sauver sa Cité et ses concitoyennes, elle doit se précipiter du bord du prix de sa vie.
Sauf que tout ne se passe pas comme prévu et qu'elle survit à sa chute, atterrissant en un lieu appelé Kaolin. Sera a entendu des histoires sur les humain qui y habitent et elle ne tarde pas à se rendre compte que les mises en garde de ses mères étaient justifiées.

MON AVIS : Ayant adorée la trilogie "Le joyau", il me tardait de découvrir ce nouveau roman de l'auteure. Et si ce n'est pas un coup de cœur, cela s'est révélé comme une très belle découverte.

Dans la Cité du Ciel, les Céruléennes vivent en harmonie. Pourtant, Sera ne se sent pas forcément à sa place et elle se rend bien compte qu'elle n'accepte pas les choses aussi facilement que les femmes qui l'entoure. Pourtant, quand elle est choisie comme sacrifice pour rompre le cordon qui rattache la cité à la planète dans laquelle elle puise ses ressources, Sera n'a pas envie de quitter les siens. Elle a envie de découvrir le monde. Alors quand les choses ne se passent pas comme prévue et qu'elle se retrouve sur la planète, à Kaolin, elle va avoir l'occasion de découvrir un nouveau peuple. Mais ce peuple est loin d'être pacifiste et Sera va devoir se battre pour sa vie. 

Dès les premières pages, nous sommes plongées dans l'univers magique de la Cité du Ciel. On découvre les Céruléennes, leur façon de vivre et leur coutume mais aussi la quiétude qui semble régner dans ce monde. On a d'abord l'impression de ne pas tout comprendre car tout est nouveau mais petit a petit, on s'habitue. Puis d'un seul coup, on se retrouve sur la planète, qui ressemble à la Terre,  à Kaolin et on découvre comment vivent les humains. On suit d'autres personnages, les règles drastiques qui semblent emprunter à un autre temps où les femmes n'ont aucunes utilités dans la société. La cupidité des hommes et leurs façon d'agir face à des choses qu'ils ne connaissent pas mais dont ils pourraient tirer profit est assez répugnante a voir.

Au fil des pages et surtout lorsque les deux mondes s'entrechoquent, je me suis retrouvée prise dans le récit. J'avais envie de savoir comment tous cela allait évoluer, la situation comme les personnages. C'est interessant de voir que rien ni personne n'est vraiment tout blanc ou tout noir (quoique pour certains, cela semble être effectivement le cas) et qu'il suffit de peu pour tout remettre en question et que les choses bougent.

Les personnages sont interessant, certains plus difficiles à cerner que d'autres, quelques uns sont détestables au premier coup d'oeil. Il y a Sera, tout d'abord, qui subit les choses de plein fouet mais qui garde espoir. Agnès, qui souffre de sa condition de femme dans ce monde d'homme et de brute. J'ai admiré son courage et sa lutte constante pour tenter de changer le statut de la femme dans la société. Son frère est quant à lui plus difficile a cerner. Partager entre l'envie de briller aux yeux de son père, son ambition et les choses que vont éveiller chez lui sa rencontre avec Sera, il va devoir faire certain choix qui régiront la suite de sa vie. Il y a une multitude de personnages qui peuplent les deux univers et parmi lesquels certains vont sortir du lot.

Ce qui peut être perturbant, à la lecture de ce livre, c'est le découpage en partie qui nous fait jongler entre les deux mondes, surtout les deux parties car elles se passent pendant le même laps de temps mais non rien en commun. Mais elles sont utiles pour faire connaissance avec les deux mondes. Tout comme la dernière partie qui nous fait retourner sur la Cité du Ciel, pour que l'on découvre ce qu'il s'est passé après le départ de Sera. Je comprends que pour certains, le récit leur a semblé un peu "décousu" par ce fait mais pour ma part, j'y trouve une certaine logique. Les deux univers créés par l'auteure et qui cohabitent sont diamétralement opposés mais tout aussi riche interessant à découvrir. La plume d'Amy Ewing m'a une fois de plus convaincue et les pages se sont finalement tournées plus rapidement une fois l'histoire bien enclenchée.

En conclusion, une entrée en matière qui permet de poser les décors de l'histoire et de faire connaissance avec les personnages. Une histoire captivante une fois les choses mises en place et autant dire que la suite s'annonce particulièrement riche et intense.

Mon ressentie : Très bonne lecture 




C'est lundi, que lisez-vous ? n°252

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?


2 - Que suis-je en train de lire ?


Mais j'arrive au bout de ce beau bébé de 660 pages !

3 - Que vais-je lire ensuite ?

 

Et vous, que lisez-vous ?

16 juin 2019

In my Mailbox n°154

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Cette semaine, quelques nouveautés ont rejoint ma PAL 


Pour Phobos Collector, il s'agit d'un gain de concours chez Collection R suite a un salon. Il devait être dédicacé mais l'exemplaire n'est jamais arrivé. La Collection R a gentiment effectué un nouvel envoi qui n'est donc pas dédicacé (ce sera l'occasion de voir Victor Dixen lors d'un prochain salon)

Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

12 juin 2019

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une / Raphaëlle Giordano


Auteure : Raphaëlle Giordano
Nombre de page : 256 / 218
Editeur : Pocket / Eyrolles
Date de sortie : 1 juin 2017 / 17 septembre 2015

PRESENTATION DE L'EDITEUR : - Vous souffrez probablement d'une forme de routinite aiguë. 
- Une quoi ? 
- Une routinite aiguë. C'est une affection de l'âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude... 
- Mais... Comment vous savez tout ça ? 
- Je suis routinologue. 
- Routino-quoi ? 
Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves...

MON AVIS : A force d'entendre parler de ce roman, il fallait bien un jour que je saute le pas en le lisant. Et ma lecture s'est révélée très sympathique même si certains détails m'ont moins emballés.

Camille pense avoir tout les cartes en mains pour être heureuse et pourtant, elle ressent une sorte de lassitude dans sa vie de tous les jours, ce quotidien dans lequel elle a l'impression de tourner en rond sans trop savoir quoi faire pour relancer les choses. Sa rencontre avec Claude, routinologue, va avoir l'effet d'un coup de fouet sur Camille. A ses côtés, elle va essayer de se remettre en question et de trouver le cran de vivre ses rêves. 

Dans le monde actuel, il nous arrive tous à un moment ou à un autre de se remettre en question. On a l'impression de tourner en rond, de s'ennuyer dans la vie que l'on mène et de se sentir incompris par les personnes qui nous entoure. On a des envies en tête mais qui reste à l'état de rêves car on a peur de se lancer et de perdre l'équilibre que l'on a instaurer dans sa vie. C'est ce qui arrive a Camille dans le roman, elle est lassée par son boulot et à la maison elle se sent incomprise.  Entre son fils avec qui le contact a du mal a passer et son mari qui semble ne se rendre compte de rien, et surtout pas de tout ce que Camille fait au quotidien, la goutte d'eau semble prête à faire déborder le vase. 

Lorsque son chemin croise par hasard celui de Claude et que ce dernier se présente comme étant un routinologue, Camille d'abord hésitante, décide de se lancer dans l'expérience qu'il lui propose comme une sorte de thérapie. Elle va vivre des moments étonnants, déconcertants qui vont agir comme des électrochocs sur sa vision des choses et sa façon d'envisager l'avenir. Jusqu'à se convaincre de tenter de réaliser son rêve de jeunesse ?

Surfant sur la vague "développement personnel", Raphaëlle Giordano nous livre à travers l'histoire de Camille, quelques clés que l'on peut nous même appliquer dans la vie de tous les jours pour changer les choses. La routine étant assez ancrée dans la société d'aujourd'hui, c'est un sujet qui parlera à un large public. Sa plume est d'une grande fluidité ce qui fait que les pages se tournent facilement. Les conseils, lorgnant parfois du côté des citations philosophiques peuvent ou non être pris en considération par les lecteurs. Mon seul regret étant la grande facilité ressentie dans la façon dont Camille fait les choses, le récit prend à ce moment-là une tournure un peu trop romanesque à mon goût, avec des passages un peu énormes. Et le fait que j'ai facilement trouver le secret d'un des personnages.

En conclusion, c'est un livre qui mêle développement personnel et roman. J'ai passé un très bon moment avec cette lecture même si les trop grandes facilités m'ont un peu "gênée" car cela pourrait donner de faux espoirs à certains. Les conseils pour reprendre sa vie en main sont là mais je ne pense pas que dans la vie réelle tout soit aussi facile et rapide que pour Camille. Je tenterai peut-être un autre roman de l'auteure à l'occasion

Mon ressenti : lecture agréable 

11 juin 2019

Les mange-rêve T.2 : La cible / Jean-Luc Le Pogam (par Guillaume)


Auteur : Jean-Luc Le Pogam
Nombre de page : 348
Editeur : Slalom
Date de sortie : 18 Avril 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Les conditions climatiques, politiques et sociales ne cessent de se dégrader en Europe. Alors que la santé de Jack demeure fragile, Iwan, Thibault et Mélanie découvrent Taÿfa, une ville-refuge régie par des jeunes opposants au régime de Bogdich. Mais sitôt arrivés, sitôt partis ; il faut rattraper le train des prisonniers avant qu'il n'atteigne Tombmor.
Malheureusement, une tempête complique le périple des adolescents qui vont devoir affronter l'Œil du Tue-Rêve.

L'AVIS DE GUILLAUME : Le deuxième tome des "Mange-Rêve", intitulé « La Cible », est la suite de l’odyssée du Seagul et de son équipage en route vers Tombor, la citadelle où sont détenus le père de Iwan et sa compagne Gaëlle ainsi que pleins d’autres personnes condamnées pour seul motif de faire rêver et d’éveiller la créativité.

Nous avions quitté le Seagul après un affrontement mettant Jack et Yvon face à un usurpateur, un espion à la solde des BMR (Brigade des Mange-Rêve) s’étant fait passer pour un journaliste afin de s’infiltrer sur leur navire. Cette altercation avait provoqué la chute de Jack par-dessus bord…

L’action reprend alors que Jack est convalescent. Yvon, son ami de toujours, est aux petits soins pour lui et ne quitte pas son chevet laissant Iwan, Thibaut et Mélanie seuls aux commandes du Seagul. Avançant à bon train, le trio va être stoppé dans son élan et craindre d’être tombé dans un piège tendu par les BMR. En réalité, il n’en est rien car il s’agit d’une communauté de réfugié venu de tous horizons et réunis sous une même bannière, celle de la révolte face au régime de Boditch.

Un second tome dans la veine du premier où l’esprit d’équipe et de camaraderie prédominent. Voir ces enfants mener la révolte face à ce régime totalitaire ne peut-être qu’un message d’espoir pour l’avenir. Jean-Luc Le Pogam nous dessine une Bretagne recouverte d’un blanc manteau où les repères géographiques ne sont distribués qu’avec parcimonie (sûrement un parti prix pour faire partager aux lecteurs le sentiment d’être perdu au milieu de nulle part comme l’équipage du Seagul.

Les différences de caractères entre les membres du trio avec Iwan, le rêveur toujours en liaison avec sa voix intérieur et souvent en décalage sur les autres, Thibaut, le trublion de la troupe sans qui l’ambiance serait morose et Mélanie, la futée du groupe qui possède toujours plus d’un tour dans son sac, provoquent une harmonie qui leur permet de se sortir des mauvais coups.

Derrière Tombmor se cache un des plus beaux édifices du patrimoine français auquel l’auteur lui fait revivre sont passé. Parviendrez-vous à l’identifier ?
Avis rédigé par Guillaume 

10 juin 2019

C'est lundi, que lisez-vous ? n°251

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?


2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?


Je pense que j'opterais pour Riverdale après le gros pavé qu'est "Après tout"

Et vous, que lisez-vous ?

9 juin 2019

In my Mailbox n°153

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Un mois depuis le dernier article concernant mes réceptions/acquisitions mais cette semaine, deux petits nouveaux que j'ai hâte de lire sont arrivés dans ma BAL


Et pour "Maudit Valentin" (qui est la suite de "Maudit Cupidon"), j'ai reçu le livre en double. Un concours pour le remporter vous tente-t'il ?

Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

6 juin 2019

7 bonnes raisons de rester célibataire (ou pas) / Cécile Chomin


Auteure : Cécile Chomin
Nombre de page : 256
Editeur : J'ai Lu
Date de sortie : 8 Mai 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Elles sont sept, sept filles qui se connaissent depuis la fac et qui partent en Italie pour enterrer la vie de jeune fille de l'une d entre elles, Juliette. Après quelques couacs dans l'organisation du voyage, elles posent enfin leurs valises dans un hôtel au bord du lac de Côme. Alors que le séjour débute sous les meilleurs auspices, Juliette disparaît. Coup de tête, coup de foudre ? Elles ne seront pas trop de six pour élucider le mystère ! Entre road movie déjanté et roman initiatique, Cécile Chomin nous offre une comédie jubilatoire, un hymne à l'amitié plein de finesse et de bienveillance.

MON AVIS : J'ai eu la surprise de découvrir ce roman dans ma boite aux lettres et je n'ai pas tardé à le lire. Si l'ensemble est frais et agréable à lire, il y a toutefois des petites choses qui m'ont déplu.

Le roman débute sur un rapport de police dans lequel nos sept héroïnes semblent être incriminées. de quoi capter d'entrée de jeu l'attention car on a envie de découvrir ce qui a bien se passer et comment elles sont arrivées là. Puis l'on fait une rapide connaissance avec chacune d'elles, la veille du départ. L'occasion d'entrapercevoir les personnalités qui vont composer le groupe. Puis vient le voyage en lui-même, où, dès le départ, rien ne se passe comme prévu. Et lorsque pendant le séjour, la mariée disparaît, le reste du groupe se lance dans une folle enquête. 

L'enterrement de vie de jeune fille de Juliette est l'occasion pour ces anciennes copines de fac de se retrouver. L'occasion de faire le point sur l'évolution de chacune, sur les amours, la vie en général avec en prime les paysages et le soleil de Côme. L'occasion de revenir sur certains non dit, de régler de vieilles rancœurs que l'on pensait déjà enterrées mais surtout de s'amuser. Et avec les différentes personnalité qui composent le groupe, cela promet des échanges bien corsés. 

Mais c'est surtout la disparation de Juliette qui va mettre un coup de fouet à l'aventure. Un vague air de ressemblance avec "Very Bad Trip" mais en très édulcoré (et d'ailleurs, l'une des héroïnes y fait une petite référence). Une aventure qui permettra de créer des liens, d'en resserrer d'autres et pour certaines de trouver des choses qu'elles n'étaient pas forcément venue chercher dans ce voyage.

Jusque là tout va bien me direz-vous ? C'est un fait, l'histoire en elle-même est un bon bol d'air frais et l'écriture de l'auteure très fluide, avec une petite pointe de piquant. Le bémol (qui est un peu paradoxal) réside plus dans la mise en forme du texte, dans le parti-pris narratif. En effet, la chronologie n'est pas linéaire. On a un aperçu d'un incident qui a eu lieu pendant le voyage, on revient avant, on se retrouve le jour J du mariage entre deux parties, on revient en arrière. Si bien que parfois, je me suis sentie perdue car je ne voyais pas comment tous les éléments allaient s'imbriquer. Le deuxième bémol, qui est plus personnel, c'est que 7 narratrices différentes, cela fait beaucoup pour moi et il m'arrivait souvent de ne plus savoir qui était qui.

En conclusion, une lecture très agréable et pleine de fraîcheur pour l'été qui l'aurait été davantage si la trame narrative n'avait pas légèrement gênée le rythme de ma lecture. J'ai eu comme une envie de voyage à Como qui à l'air d'être une région très charmante.

Merci aux éditions J'ai lu

Mon ressenti : Lecture agréable 

4 juin 2019

Le clan O'Connor T.1 : Jackson : Bienvenue à Holly / Katie Reus


Auteure : Katie Reus
Titre original : O'Connor Family Series, book 1 : Merry Christmas, Baby
Traducteur : Liliane-Fleur C., Valentin Translation
Nombre de page : 93
Editeur : KR Press, LLC (numérique)
Date de sortie : 10 Mai 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Réchauffez-vous avec un conte sexy, une romance de Noël de Katie Reus, auteure de best-sellers classés au USA Today...
Après avoir hérité d’une librairie de manière inattendue, Nora et sa petite sœur s’installent à Holly, en Caroline du Nord. Ici, c’est Noël toute l’année. En tant que tutrice légale de sa sœur depuis longtemps, Nora pense à tout sauf à l’amour. Mais elle enfreint cette règle pour l’enfant chéri de la ville – l’ancien soldat de la marine, Jackson O’Connor.
Quand Jackson fait une bêtise et risque de perdre Nora pour de bon, il se rend compte qu’il est prêt à tout pour la femme qui a conquis son cœur. Mais il faudrait un miracle de Noël pour que Nora accepte de lui donner une seconde chance.

MON AVIS : Lorsque j'ai été sollicité par Laure Valentin, j'ai été tentée par ce court roman même si j'avais des craintes. Certains d'entre vous connaisse (a force d'en parler) mon aversion pour les scènes hot mais Laure Valentin m'a rassurée sur ce point-là, me précisant toutefois qu'il y a avait quelques passages un peu croustillant. Et j'ai bien fais de l'écouter car j'ai passé un agréable moment, quoique un peu trop court à mon goût.

Dès son arrivée à Holly, Nora se lit d'amitié avec Jackson. Ils se tournent autours puis passe à l'acte un soir après quoi Jackson fait le mort pendant trois semaine. Pour Nora, c'est impardonnable. Pour elle qui a déjà trop souffert par le passé et qui a déjà fort à faire en s'occupant de sa soeur adolescente, pas de temps à perdre dan s une histoire d'amour avec un homme qui ne semble pas savoir ce qu'il veut. Mais Jackson réalise qu'il a fait une grosse erreur et va alors tenter de la reconquérir. Peut-être que la magie de Noël pourrait lui apporter un petit coup de pouce.

Bienvenue à Holly est une petite romance à lire idéalement en période de Noël pour être totalement dans l'ambiance. Si en l’occurrence, l'action du roman se déroule au moment des fêtes, à Holly c'est ambiance de Noël toute l'année. Et c'est ce qui fait le charme de ce village où Nora se sent bien depuis son installation et la reprise de la librairie. 

On assiste donc au tentative de Jackson pour reconquérir Nora. Ce qui ne va pas être facile car l'un comme l'autre ont déjà eu le cœur brisé et qu'ils ont du mal à laisser parler (et à écouter) leur cœur. D'autant plus que pour Nora, avec ses responsabilités envers sa jeune soeur, il est impensable de faire n'importe quoi. On assiste à la tension qui monte tout doucement entre les deux personnages.

La lecture est très douce et agréable, avec une petite pointe de piquant/croustillant mais un peu courte. Il aurait été interessant de découvrir l'histoire par le début, l'installation de Nora et sa soeur à Holly, sa rencontre avec Jackson, le développement de leur amitié. Là on a peu l'impression de prendre le train en marche. Et du coup, cela aurait peut-être permis d'en découvrir davantage sur les principaux personnages. Car si le décor est bien planté et détaillé, le reste aurait gagné à être davantage exploré. 

En conclusion, malgré le côté trop court du livre, j'ai passé un agréable moment à Holly en remerciant l'auteure car le passage croustillant a été amplement suffisant pour moi. Pour les amateurs de romances, à lire en période de fait où lors d'un moment cocooning !

Merci à Laure Valentin et Katie Reus

Mon ressenti : lecture agréable 

La vie secrète des écrivains / Guillaume Musso


Auteur : Guillaume Musso
Nombre de page : 352
Editeur : Calmann-Levy
Date de sortie : 2 Avril 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : En 1999, après avoir publié trois romans devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire à Beaumont, une île sauvage et sublime au large des côtes de la Méditerranée.
Automne 2018. Fawles n’a plus donné une seule interview depuis vingt ans. Alors que ses romans continuent de captiver les lecteurs, Mathilde Monney, une jeune journaliste suisse, débarque sur l’île, bien décidée à percer son secret.
Le même jour, un corps de femme est découvert sur une plage et l’île est bouclée par les autorités. Commence alors entre Mathilde et Nathan un dangereux face à face, où se heurtent vérités occultées et mensonges assumés, où se frôlent l’amour et la peur…

MON AVIS : Chaque année, avec la parution du nouveau roman, ce sont les mêmes questions qui se posent : sera t'il à la hauteur des précédents ? Parviendra t'il à me transporter lors de ma lecture ? Et surtout, vais-je être convaincue ou au contraire déçue ? Autant dire de suite que ce cru 2019 est très bon même s'il m'a manqué un petit je ne sais quoi pour accéder au coup de coeur !

Pourquoi l'écrivain Nathan Fawles a t'il décidé d'un jour à l'autre d'arrêter d'écrire et de se retirer sur l'île Beaumont, coupant par la même occasion tout lien avec le monde réel ? Un mystère qui ne cesse de fasciner depuis 20 ans et qui pourrait encore être entier si un aspirant écrivain et une journaliste n'avaient pas décidés de chercher la vérité... quitte à ce que cette dernière face mal.

Il ne m'a fallut que quelques pages pour rentrer dans le récit. On y découvre les personnages. Il y a tout d'abord le narrateur, Raphael, aspirant écrivain qui a profité d'une offre d'emploi pour s'installer sur l'île et tenter d'approcher Nathan Fawles, son idole. Ce dernier se révèle particulièrement aigri de prime abord, entourait d'une aura de mystère qui le rend difficile à cerner. Et puis il y a Mathilde, jeune journaliste, qui semble être là pour un motif bien précis.

La découverte du meurtre lance réellement l'intrigue car dès ce moment là, on va se demander quel lien il peut bien avoir avec les personnages. Dans quel but a t'il était prodigué si ce n'est pour troublé la tranquillité de l'île et l'isoler encore plus du continent. Dès lors, et au fil des indices que l'on croit déceler ici et là, on tente de se dérouler l'histoire du passé en usant de théories mais, connaissant l'auteur, on sait qu'il prend un malin plaisir à tromper le lecteur en l'envoyant sur de fausses pistes et la vérité se situe à mille lieues de tout ce qu'on aurait pu imaginer.

Outre le côté thriller/enquête, ce que j'ai aimé dans ce livre c'est la thématique de la littérature abordée sur plusieurs angles avec les différents personnages. Que ce soit avec Raphaël qui vit dans l'espoir de se voir un jour publié, qui doit apprendre a dépasser les refus, et qui garde coûte que coûte sa soif d'écriture. Ou bien avec Nathan, qui dévoile un peu les coulisses de la notoriété, la pression qui est sur les épaules d'un écrivain quand ses romans sont encensés par la critique. Et puis le rapport à la littérature en général, le débat sur la "vrai" littérature (un petit coucou aux critiques qui enfoncent la littérature dite "commerciale"). On sent qu'à travers ses mots, l'auteur livre un peu son ressenti sur le sujet.

L'écriture de Guillaume Musso est toujours aussi addictive. Les pages se tournent vites, trop vites même et le cerveau tourne à plein régime pour tenter de découvrir la vérité. On alterne entre récit et narration, en faisant parfois des sauts dans le passé. Les citations de séries, films ou livres ancrent une fois de plus le récit dans la réalité. Le seul petit "bémol", c'est peut être la fin qui peut paraître trop rapide (surtout concernant l'un des personnages). Et l'épilogue est assez troublant dans la façon dont il est écrit.

En conclusion, encore une réussite pour ce roman annuel tant attendu. Quelques petits détails ont empêchés le coup de cœur (peut-être par rapport à la fin) mais cela ne m'a pas empêchée d'être totalement absorbé dans l'histoire. Un petit plus pour la dimension littéraire abordée, comme une sorte de roman dans le roman.
Mon ressenti : Très bonne lecture