17 août 2018

Le pays des contes T.5 : L'odyssée imaginaire / Chris Colfer


Auteur : Chris Colfer
Titre original : The land of stories book 5 : An Author's odyssey
Traducteur : Cyril Laumonier
Nombre de page : 391
Editeur : Michel Lafon Jeunesse
Date de sortie : 8 Juin 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : L'oncle démoniaque d'Alex et Conner a réussi : le Pays des contes est désormais à la merci de celui qu'on nomme l'Homme masqué et de sa terrible armée, menée par la Reine de cœur, le capitaine Crochet et la Méchante Sorcière de l'Ouest. Face à pareils ennemis, les jumeaux ne sont pas de taille, même avec toute la magie de la Bonne Fée qui coule dans leurs veines. Pourtant, ils ont peut-être en leur possession la plus puissante des armes : leur imagination !
Les voici donc lancés à travers les histoires inventées par Conner en quête d'une armée de pirates, de cyborgs, de superhéros ou encore de momies pour arrêter une bonne fois pour toutes l'Homme masqué. Et même si l'adolescent est leur auteur, rien ne dit que ses personnages ne se rebifferont pas contre lui !
Mais un complot plus terrible encore se trame dans l'ombre. Un complot qui pourrait bien noircir toute la magie du monde à jamais...

MON AVIS : "Le pays des contes"  est un saga que j'affectionne beaucoup. C'est donc avec grand plaisir que je me suis plongée dans la suite des aventures des jumeaux qui vont tenter de trouver une solution pour sauver le Pays des contes. Malheureusement, et j'en suis la première désolée, je ressors de ce cinquième tome avec un sentiment plutôt mitigé.

Le pays des contes vit une période sombre. L'homme masqué en a pris le contrôle et sème la terreur sur tout le territoire avec son armée de la littérature, menée par les plus grand méchant. Ses habitants n'ont plus qu'un espoir, que les jumeaux trouvent une solution pour renverser une situation de plus en plus critique. Ces derniers tentent alors le tout pour le tout : partir en quête de renfort dans les histoires écrites par Conner. Et autant dire que cela ne va pas être facile.

Pour ce cinquième tome, on retrouve les ficelles du précédant. On va d'histoire en histoire à la seule différence que cette fois, elles sont issues de l'imaginaire de Conner. Et se retrouver confronter à ses propres personnages va se révéler assez épique, surtout quand ces derniers semblent dotés d'une conscience propre et n'ont pas forcément envie de coopérer. Déjà, j'ai trouvé ce point assez répétitif surtout que chaque aventure est vécue sur le même schéma. 

Pour parler des histoires en elles-mêmes, en dehors du fait que chacune d'elles permet aux jumeaux de découvrir des choses sur leur propre personnalité, je les ais trouvé un peu too-much. Un sentiment de trop, avec des personnages tirant sur la caricature plus qu'autres choses. Je pense que c'était l'effet recherché mais je n'ai pas vraiment adhéré. Surtout le fait que l'on s'éloigne un peu trop de l'univers des contes avec des histoires modernes. 

Le pays des contes se fait très rare dans ce tome et ses habitants apparaissent de manière trop secondaire à mon goût. Je n'ai pas retrouvé le charme des tomes précédents et cela m'a un peu manqué. Par contre, on sent que quelques choses d'encore plus noir se prépare et la fin laisse présager un dernier tome assez explosif. 

En conclusion, un tome qui me laisse un sentiment plutôt mitigé dans son ensemble même si les événements en arrière plan me donne envie de connaître la suite et de voir comment tout cela va se terminer. Je pense que le dernier tome va être assez mouvementé même si je crains que le Pays des contes se retrouvent une fois de plus au second plan. 


Mon ressenti : mitigé 

16 août 2018

Killing Kate / Alex Lake (par Guillaume)


Auteur : Alex Lake
Titre original : Killing Kate
Traducteur : Thibaud Eliroff
Nombre de page : 439
Editeur : Pygmalion
Date de sortie : 21 Février 2018 

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Un serial killer agit près de chez vous… et toutes ses victimes vous ressemblent.
De retour de vacances, vous vous rendez compte qu’un tueur sévit dans votre ville et que toutes ses victimes vous ressemblent.
Ça pourrait être une simple coïncidence ou une mauvaise blague, mais c’est ce que vit Kate, jeune avocate de vingt-huit ans, quand elle rentre.
Habituée au calme des rues de Stockton Heath, elle ne se sent plus en sécurité. Très vite, elle est convaincue qu’on l’espionne, qu’elle est suivie.
Est-elle le jouet de son imagination ou la prochaine sur la liste ? La vérité est parfois bien plus sinistre.

L'AVIS DE GUILLAUME : Kate Armstrong, une jeune femme aux portes de la trentaine, est en plein bouleversement sentimental. Avec ses amies, May et Gemma, elle décide de prendre le large en Turquie le temps d’absorber sa rupture, bien que se soit elle qui y ait mis un terme. Il faut dire que Phil, son ex, était encore tellement accroc qu’un éloignement s’imposait.

Seulement, la quiétude de Kate est mise à mal dès l’instant où les infos relais le meurtre d’une jeune femme à quelques pas de chez elle. La stupeur se marque sur son visage quand elle remarque des similitudes physiques communes entre elle et la victime. Mais la terreur ne s’arrêtera pas là dès l’instant où d’autre jeune femme succomberont à la folie meurtrière de celui que l’on nommera très rapidement « l’étrangleur de Stockton Heath »

Entre obsession et Paranoïa, Kate va être plongée au cœur d’un cauchemar interminable. Alors qu’elle est persuadée d’être sur la liste du tueur en série, Kate se méfiera de tous le monde et devra accorder sa confiance aux bonnes personnes.

Killing Kate et un thriller Young Adult (peut-être un peu plus je crois) très efficace. Sa galerie de personnage masculin, que j’ai soupçonné au moins une fois chacun, et parfaite pour brouiller les pistes et faire monter l’angoisse chez le lecteur.

Plus les pages s’égrènent et plus le climat monte crescendo jusqu’au dénouement incroyable dans les ultime lignes de ce triller machiavélique.

A lire sans hésitation

Sur amazon : Killing Kate

Avis rédigé par Guillaume  

13 août 2018

C'est lundi, que lisez-vous ? n°213

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?


Et vous, que lisez-vous ?

12 août 2018

In my Mailbox n°131

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Ayant adorée le premier tome, j'ai trouvé le second en occasion (encore sous plastique !)


Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

10 août 2018

Finding Cinderella (Hopeless T2.5) / Colleen Hoover


Auteure : Colleen Hoover
Titre original : Hopeless, book 2.5: Finding Cinderella
Traducteur : Maud Desurvire
Nombre de page : 178
Editeur : Pocket Jeunesse
Date de sortie : 17 Août 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Quand, dans l’obscurité la plus totale, une inconnue tombe dans ses bras, Daniel a le premier coup de foudre de sa vie. Tous deux décident de vivre une histoire aussi courte qu’intense sans échanger leurs noms ni voir leurs visages. Quelques mois plus tard, alors que Daniel a perdu tout espoir de retrouver sa Cendrillon, il rencontre Six, la meilleure amie de Sky : deuxième coup de foudre. Mais Holder lui interdit formellement de tenter de la séduire… ce que Daniel va bien sûr prendre pour un défi à relever.

MON AVIS : Hopeless est mon roman coup de coeur de Colleen Hoover. Après avoir apprécié le point de vue de Holder dans "Losing Hope", il me tardait de découvrir Daniel et Six dans "Finding Cinderella". Même si j'ai passé un agréable moment de lecture, je dois dire que mon coeur de lectrice à été vraiment très frustrée.

Tout commence par une rencontre dans le noir, une relation éclair dans l'anonymat le plus total. Mais depuis ce jour, Daniel n'a eu de cesse de chercher sa Cendrillon. Lorsqu'il croise le chemin de Six, la meilleure amie de Sky, il est immédiatement attiré par cette dernière. Et il compte bien la séduire malgré l'interdiction de Holder. Une étrange relation commence alors entre eux alors que plane l'ombre d'un secret.

Les événements se passe après ceux de "Hopeless". Six est de retour d'Italie et on s'aperçoit de suite que la jeune fille n'est plus la même que celle qu'on avait rencontrée au début de la saga. Ce n'est plus une fille "facile" et elle semble obnubilée par le fait de redorer sa réputation. Elle n'a pas pour autant perdu de son mordant ce qui va donner quelques choses d'assez épique avec Daniel. Mais on sent qu'elle cache un secret, à l'origine de ce changement.

Ce dernier sort tout juste d'une relation chaotique avec Val, réalisant qu'il ne l'a jamais aimé. Mais le coup de foudre qu'il a pour Six vient complètement chamboulé sa vie. Pour la première fois, il va prendre son temps (et on peut dire que Six va bien le faire patienter) et c'est l'occasion de découvrir un nouveau Daniel totalement transformé par les sentiments, prêt à faire les choses les plus idiotes pour les beaux yeux de Six. Certes il n'est pas parfait, mais son humour et sa façon de prendre les choses comme elles viennent le rendent attachant.

Ce court roman est donc rythmée par la relation qui s'établie entre Daniel et Six. Leur jeu de séduction avec des joutes verbales parfois piquantes, des moments drôles mais aussi d'autres plus émouvants. Pendant une grande partie de l'histoire, j'ai trouvé ma lecture sympa mais sans plus jusqu'au moment où, badaboum ! Colleen Hoover nous sort son arme secrète, LA chose qui vient chambouler le récit. Je me dis "ça y est", les choses sérieuses commencent et là, misère, frustration le roman est déjà fini. La fin est tellement abrupte (oui car alors que je pensais qu'il me restait une trentaine de page à lire, j'ai découvert qu'il s'agissait en fait d'un extrait de "Maybe Someday") que j'ai eu l'impression de m'être fait roulée. Je pense qu'il y a avait matière à développer pour que cela soit moins brutal mais bon, je pense que l'effet aurait été moindre si les pages suivantes ne m'avaient pas fait espérer davantage de lecture.

Avant de conclure, juste un mot sur le préface où il est interessant de découvrir comment ce livre a vu le jour dans sa version papier et d'en savoir plus sur la façon dont l'écriture a changer la vie de Colleen Hoover. Elle nous invite d'ailleurs à croire en ses rêves et a tout tenter pour les réaliser.

En conclusion, si j'ai passé un moment sympathique avec Daniel et Six, je suis tout de même ressortie assez frustrée de ma lecture ce qui a tendance a prendre dessus sur le reste. Un peu dommage car je pense qu'il y a avait de quoi développer davantage cette histoire. Reste que les personnages sont toujours aussi attachants. 

Sur amazon : Finding Cinderella

8 août 2018

Un palais d’Épines et de Roses T.1 (ACOTAR #1) / Sarah J. Maas


Auteure : Sarah J. Maas
Titre original : A court of Thorns and Roses, book 1
Traducteur : Anne-Judith Descombey
Nombre de page : 525
Editeur : De la martinière, collection Fiction J.
Date de sortie : 9 Février 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ?
A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

MON AVIS : Depuis le temps que j'entends parler de cette saga de manière élogieuse, j'avais hâte de le lire. Gagné il y a quelques mois chez "Bunny's book", il attendait sagement dans ma PAL que je trouve le temps de le lire. Et c'est maintenant chose faite et autant dire que je ne suis pas déçue.

Pour avoir tué un Fae, Feyre est emmenée par Tamlin, Grand Seigneur de la Cour du Printemps à Prythian, le royaume des immortels. Alors qu'elle perçoit Tamlin comme un monstre, ce dernier tente tout ce qu'il peut pour que Feyre se sente bien chez lui. Au fil des jours, son regard sur les Fae va changer. Elle découvre également qu'un étrange mal ronge le royaume comme une malédiction. Et bien malgré elle, Feyre va se retrouver impliquer dans la survie du royaume.

L'auteure nous propose ici une réécriture de "La belle et la bête" comme point de départ à sa saga. Pour sauver sa famille, Feyre se sacrifie et part vivre dans le palais de Tamlin, terrifiant Fae pouvant se transformer en loup, prisonnier d'un masque de loup sous forme humaine. On voit la, une interprétation de la malédiction de l'histoire initiale. Et on peut donc aisément deviner ce que va être l'évolution de l'histoire. Même si autant le dire de suite, ce n'est qu'une base dont s'est servie l'auteure pour développer son univers et ce dernier se révèle bien plus vaste et complexe. 

Il est interessant de faire le parallèle entre les passages de l'histoire telle qu'on la connait et l'interprétation qu'en a fait Sarah J. Maas. Mais il est encore plus interessant de découvrir le monde qu'elle a construit autours de ce mythe, un univers rempli d'être fabuleux et de magie, où les choses sont plus sombres et complexes qu'elles n'y paraissent a première vue. Un univers qui évolue pour devenir cruel et impitoyable

Coups de cœur de nombreux lecteurs, j'avoue que lorsque j'ai commencé ce livre, ma première impression a été de me dire "c'est sympa, ça se laisse lire", un sentiment qui a duré pendant la moitié du livre a peu près jusqu'au moment où, je me suis retrouvée totalement piégée dans l'histoire. Mes nerfs ont étés mis à rude épreuve, mon cœur a souffert, mes émotions m'en ont fait voir de toutes les couleurs. Il y avait une telle tension que ce livre est presque devenue une obsession !

On découvre au fil des pages, toute une galerie de personnages qui se révèlent extrêmement interessant. A commencé par Feyre, d'abord fragile humaine qui a du mal a trouver sa place dans sa famille et qui se retrouve prisonnière d'un être qu'elle exècre plus que tout. J'ai aimé suivre son évolution, elle qui est d'abord vraiment butée et qui va se laisser petit à petit apprivoiser par l'univers de Prythian et de Tamlin. Certains de ses choix m'ont fait grincer des dents au point que je l'ai parfois maudit, mais son courage est assez impressionnant. Tamlin est un personnage que j'ai appris a apprécier au fil du temps même si parfois, j'avais du mal a le cerner et a comprendre ses réactions. Il y a des personnages secondaires qui ont chacun leur importance et un en particulier qui vient tout bouleverser et je ne sais pas encore si je dois le détester totalement ou apprendre à l'apprécier (le tome 2 me le dira lol).

En conclusion, un premier tome qui frôle le coup de cœur car le début met du temps a démarrer. Mais la seconde partie m'a complètement fait chavirer grâce à la richesse de l'univers et toutes les émotions ressenties. Une lecture dont je ne suis pas ressortie indemne. La fin de ce tome promet le début de quelques choses d'encore plus grand et autant dire que mes nerfs ne sont pas au bout de leur peine. (Inutile de vous préciser que le tome 2 arrive très bientôt dans ma PAL et que j'espère pouvoir le lire très vite... même s'il faudra attendre ensuite le tome 3)

7 août 2018

Elinor Jones T.1 : Le bal de l'hiver / Algésiras & Aurore


Auteure : Algésiras
Illustratrice : Aurore
Nombre de page : 48
Editeur : Soleil productions, Collection Blackberry
Date de sortie :

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Miss Bianca sait tout faire. C'est grâce à elle si trois fois par an, les bals Tiffany sont devenus les soirées les plus courues d'Angleterre. Les Tiffany seront bientôt une société de renommée mondiale. Bianca ira très loin, Miss Jones, et à ce moment-là, nous verrons qui a eu assez de force et de volonté pour la suivre.

L'AVIS D'ELEANE : J’avais déjà vu des retours très positifs concernant cette bande dessinée et j’avais grande hâte de découvrir cette saga.

Elinor Jones est engagée en tant que couturière dans une très célèbre maison de créateurs de mode où la cadette de cette famille bourgeoise montre des talents peu communs pour la confection. La nouvelle employée va découvrir peu à peu les habitants de cette entreprise familiale où les alliés ne sont pas forcément ceux qu’elle aurait cru de prime abord.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome qui nous plonge dans l’intrigue de la mode et de la bourgeoisie. Le personnage principal est attachant et ceux qui l’entourent sont assez complexes, on sent que l’histoire est très recherchée malgré le fait qu’on dise que la saga est plutôt ciblé pour les jeunes filles.

Le dessin est vraiment superbe et j’ai grande hâte de pouvoir lire la suite de cette grande aventure où coups bas et dentelle s’entremêlent. 

Note : 4/5


6 août 2018

C'est lundi, que lisez-vous ? n°212

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

  

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?


Ce n'est pas encore sur mais il y a de fortes chances pour que mon choix s'arrête sur celui-ci 

Et vous, que lisez-vous ?

3 août 2018

La planète des sept dormants / Gaël Aymon (par Guillaume)


Auteur : Gaël Aymon
Nombre de page : 272
Editeur : Nathan
Date de sortie : 14 Juin 2018

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Un vaisseau naufragé, une planète inconnue, un peuple hostile : c'est le choc de deux civilisations !
Pour réparer leur vaisseau endommagé, des explorateurs spatiaux atterrissent en catastrophe sur une planète inconnue. La découverte de ruines d’une civilisation disparue ravive l’espoir de la capitaine : cette nouvelle planète pourrait-elle être habitable ? Mais une partie de l’équipage est prête à tout pour repartir au plus vite malgré l’état du vaisseau…
La rencontre soudaine avec un peuple primitif qui les prends pour des dieux, les sept dormants, les places devant un choix crucial : jouer les usurpateurs ou détromper ceux qui les accueillent ?

L'AVIS DE GUILLAUME : « La planète des 7 dormants » de Gaël Aymon ou « La planète des singes » revue et corrigée.

Pour sa première incursion dans le domaine de la science fiction, l’auteur a choisi de positionner son récit sur la conquête spatiale (quoi de mieux pour se plonger dans de la SF pure et dure). Nous sommes dans un futur indéterminé où les voyages intergalactiques et les échanges commerciaux sont devenus monnaie courante. Cela provoquant la création de l’Empire qui régit cet univers hétéroclite.

Le récit s’ouvre sur un équipage spatial en difficulté, après une avarie sur leur appareil. Leur salut, afin d’échapper au pire, est une planète inconnue abritant, selon les scientifique à bord, suffisamment de vivres nécessaires, de l’eau en priorité, le temps de restaurer leur engin bien particulier (il faut le souligner car les descriptions de l’auteur le présente comme un organisme humain possédant un cœur et bien d’autres organes humains).

Une fois débarqué, des équipes sont constituées avec pour objectif de sonder cet endroit et de déterminer si oui ou non la vie peut subsister sur cette planète désertique. Seulement, des autochtones sont très vite repérés par le groupe. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Sont-ils des voyageurs égarés depuis des siècles ? La découverte de sept stèles ayant pour effigie des êtres leur ressemblant anatomiquement trait pour trait va attiser leurs curiosités.

Difficile d’en dire plus sans éventer davantage l’intrigue que j’ai trouvé trop, beaucoup trop, proche de la saga cinématographique « la planète des singes ». Sans doute une volonté de l’auteur en incluant son personnage de Danco l’empathe, référence aux télépathes, personnages ultra flippants du « secret de la planète des singes » et le monument en forme de fusée en clin d’œil à la bombe du jugement dernier vénéré par ces mêmes télépathes.

Pour donner mon avis, je dirais que malgré une attirance de part sa couverture assez vendeuse et un synopsis plutôt prometteur, la planète de sept dormants pèche par un trop grand nombre de personnages. Je n’ai jamais réussi à retenir la fonction exacte de chacun et leur description sont vraiment minime.

A conseiller aux adeptes de science fiction

Sur amazon : La planète des sept dormants

Avis rédigé par Guillaume

2 août 2018

Nous sommes le 1er, c'est l'heure du bilan - Juillet 2018

Initialement mis en place par La bibliothèque de Lilie, ce rendez-vous permet de partager ses lectures du mois passé ainsi que ses chroniques. 

Qu'ais-je lu en Juillet ?

J'ai tout d'abord fini "Harry Potter : A la découverte de l'histoire de la magie" (64 pages)

J'ai ensuite lu :
- Une seconde chance (285 pages)
- J'aurais mieux fais de me taire (480 pages) - En LC avec Diablotine
- Stony bay beach 2 (554 pages)
- Harry potter - Le chemin de traverse (48 pages)
- Journal d'une fille débordée (285 pages) - En LC avec Diablotine
- Un palais d'épines et de roses (525 pages)

Je suis en train de lire "Finding Cinderella" (22/221 pages)

Soit un total de 2263 pages lues ce qui place Juillet dans la moyenne de cette année. Un mois remplie de belles découvertes avec deux presque-coup-de-coeur pour "Une seconde chance" et "Un palais d'épines et de roses". Les livres sur l'univers Harry Potter sont toujours aussi intéressant à découvrir. J'ai beaucoup aimé le 2è tome de "Stony Bay Beach" même si le 1er garde ma préférence. Enfin, en Juillet j'ai eu l'occasion de partager 2 LC avec ma copinaute Dilshad des Lectures de la Diablotine. Si la première s'est conclue sur un avis mitigé, la seconde a été une franche réussite.

En juillet, vous avez pu lire une chronique rédigée par Eleane :
- Le puits des mémoires T.1

Juillet en image :