16 octobre 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? n°170

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

  

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?

Je n'ai pas encore arrêté mon choix, mais ce sera un service de presse ;-)

Et vous que lisez-vous ?

15 octobre 2017

In my Mailbox n°103

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Une petite réception pour moi cette semaine


Et déjà en cours de lecture par Guillaume 

Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

12 octobre 2017

Quand sort la recluse / Fred Vargas (par Eleane)


Auteur : Fred Vargas
Nombre de page : 496
Editeur : Flammarion, collection Policier/Thriller
Date de sortie : 10 Mai 2017
Appartient à la série Adamsberg

PRESENTATION DE L'EDITEUR :« - Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence.
- Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle.
- Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
- Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
- Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse ? »

L'AVIS D'ELEANE : : Attention petit bijou en perspective. A ceux qui ne connaissent pas cette écrivaine extraordinaire, ne vous arrêtez pas au résumé qui, si vous n’êtes pas habitué, peut sembler plus que nébuleux.

Je ne suis absolument pas roman policier mais il faut savoir que cette auteure est capable de vous faire adorer ce genre dès les premières lignes. Ici, le pourquoi du comment du crime à résoudre n’est à mon sens pas le plus important. Non, ce qui importe ce sont ses personnages. Complètement atypiques, délirants qui vous rendront accro à sa plume.

Dans ce tome, l’auteure a encore eu l’occasion de nous faire découvrir des personnages hauts en couleurs. L’enquête est plus glaçante que ce qu’elle a l’habitude d’écrire mais tout me semble justifié. On n’est pas dans le glauque pour vendre beaucoup d’exemplaires.

Si vous n’avez jamais eu l’occasion de lire un de ses romans, je vous conseille de démarrer avec "L'homme aux cercles bleus", premier roman mettant en avant son personnage fétiche le Commissaire Adamsberg. Selon moi ce n’est pas son meilleur mais il permet d’avoir un peu de cohérence dans notre lecture.

Ses livres ne sont pas une saga, vous pouvez démarrer par n’importe quel tome mais il y a tout de même de temps en temps, des références aux romans précédents et ça peut être plus agréable de suivre l’ordre de parution de l’auteure.

Enfin pour faire court, même si vous n’avez absolument pas pour habitude de lire du roman policier, n’hésitez pas à faire une exception pour cette auteure atypique.

Note : coup de cœur

Avis rédigé par Eleane

11 octobre 2017

Les petits malheurs de Emily Sparkes T.2 : Des parents désastreux / Ruth Fitzgerald


Auteur : Ruth Fitzgerald
Titre original : Emily Sparkes and the competition calamity
Traducteur :
Nombre de page : 240
Editeur : Dreamland Editions
Date de sortie : 6 Septembre 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Emily est enfin débarrassée de ses problèmes : Zuzanna, sa pire ennemie, est devenue sympa, et l’insupportable Chloe est partie pour de lointaines vacances. Mais juste au moment où Emily croit être au bout de ses peines, c'est le retour des catastrophes !
Sans lui demander son avis, l’institutrice a inscrit Emily et sa mère au célèbre jeu télévisé Une maman sur un million. Mais avec son caractère bordélique et son look d’épouvantail, la mère d’Emily a l’air de tout sauf d’une maman modèle.
Alors, pour ne pas être ridiculisée devant des millions de télespectateurs, Emily prend les choses en main… avec plus ou moins de succès. Et comme si un malheur ne suffisait pas, Chloe la snob fait son grand retour. L’horreur !
Les copines, les parents, les garçons : la vie d'Emily Sparkes est un désastre... à mourir de rire !

MON AVIS : Malgré le côté jeunesse vraiment jeunesse du livre, j'étais curieuse de découvrir les nouvelles aventures d'Emily. Et puis franchement, c'est le genre de livre qui remplit parfaitement son rôle de lecture détente.

Le quotidien d'Emily a repris son cours normal... autant qu'il puisse l'être. Jusqu'au jour où suite à une méprise, son institutrice inscrit sa mère au jeu télévisé "Une maman sur un million" et que cette dernière va passer à la télé. Et Emily n'est pas prête à ce que la terre entière découvre que sa mère est loin d'être une mère modèle... alors qu'elle a déjà du mal à l'assumer devant sa classe. Elle va pouvoir compter sur Zuzanna, avec qui elle est désormais amie, mais également sur Cloé, qui est malheureusement de retour.

Dans ce nouveau tome, l'auteur aborde l'image des parents. Quand on est enfant (ou adolescent), il arrive parfois que l'on ait honte de ses parents. Alors quand sa mère débarque à l'école avec son look d'épouvantail, afin d'animer un club de potager, Emily a fort à faire pour que personne ne découvre son lien de parenté. Alors quand elle apprend que sa mère va passer à la télé pour peut-être devenir la "maman sur un million", elle va devoir employer les grands moyens pour ne pas être ridicule. 

Avec ce point de départ, l'auteur offre une réflexion sur ce qu'est vraiment la mère idéale. Est-ce que cette dernière doit forcément savoir cuisiner, être tirée à quatre-épingles et être super organisée sous peine d'être une mère indigne ? C'est la leçon que va tirer Emily de cette nouvelle aventure : chaque mère à sa façon de faire et possède quelques choses qui la rend spéciale aux yeux de ses enfants.

Et un autre petit sujet qui est que, lorsqu'il y a quelques choses à tirer (ou a gagner) d'une situation, bizarrement tous le monde est prêt à mettre la main à la pâte pour en avoir les bénéfices. Que ce soit les enfants... comme les adultes.

L'écriture est toujours fraîche et légère et le ton toujours destiné aux enfants. Ils seront beaucoup plus sensible que moi aux péripéties d'Emily qui ne manque jamais d'imagination. 

Si vous n'aimez pas les livres jeunesses, passez votre chemin !

10 octobre 2017

Mes hauts, mes bas et mes coups de cœur en série / Becky Albertalli


Auteur : Becky Albertalli
Titre original : The Upside of Unrequited
Traducteur : Mathilde Tamae-Bouhon
Nombre de page : 380
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 6 Septembre 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : J’ai une chose à vous avouer : je suis une serial crusheuse. Un vrai cœur d’artichaut. 
Jusqu’à maintenant, j’ai eu très exactement VINGT-SIX coups de cœur. Mais comme ils ont débouché sur très exactement ZÉRO baisers, ça ne compte pas. En même temps, c'est une bonne façon de ne jamais prendre un seul râteau! 
Cassie, ma sœur jumelle, pense que ça craint. Sauf que Cassie n’a pas vraiment de problèmes avec les garçons, vu qu’elle préfère les filles. D’ailleurs c’est sa copine qui m’a présenté Will, alias LE mec parfait. 
Là, je le sens, mon crush numéro 27 sera le bon. Enfin, je crois ?

MON AVIS : Ayant beaucoup aimé "Moi Simon, 16 ans, homosapiens", il me tardait de découvrir un autre roman de l'auteur. C'est maintenant chose faite et l'essai est confirmé. Je dois même dire que ce nouveau roman m'a davantage emballée que le premier.

On fait la connaissance de Molly. A 16 ans, elle a déjà eu 26 coups de cœur pour des garçons mais n'a jamais eu de petits copains. La raison, Molly se trouve banale, enrobée et invisible aux yeux des autres. Elle n'ose pas se lancer et se dit que comme ça, elle ne court pas le risque d'être rejeté. Jusqu'à ce que Cassie, sa sœur jumelle décide qu'il est temps pour Molly de se jeter à l'eau. Et Will, le meilleur ami de la petite copine de Cassie semble être le candidat idéal. Molly est-elle vraiment prête à passer à l'action ? Faut-il chercher l'amour ou ce dernier peut-il se trouver là où on l'attends le moins ?

Ce que j'aime avec les romans de Becky Albertalli, c'est qu'elle aborde des sujets plutôt controversés avec un naturel désarmant. Ainsi Molly a deux mamans et une sœur jumelle qui aime les filles. Et pourtant c'est Molly qui rencontre des problèmes. Un peu mal dans sa peau (Molly se trouve grosse), réservé, elle se trouve banale et se sent invisible aux yeux des autres. Elle envie la façon dont sa sœur enchaîne les conquêtes et la faculté de certaines personnes de ne pas se soucier du qu'en dira t'on, alors qu'elle même n'ose pas faire le premier pas. Et personnellement, bien qu'ayant près de 15 ans de plus que Molly, je me suis retrouvée dans cette jeune fille qui se pose beaucoup de questions.

Les sujets sont assez variés, d'abord l'homoparentalité et l'homosexualité, avec le mariage pour tous et les différentes réactions des gens, familles ou amis sur la question. L'auteure aborde également le sujet du premier amour et les conséquences que cela peut avoir sur les liens entre frères et soeurs. Molly a peur de perdre le lien fusionnel qui l'a lie à Cassie, lorsqu'elles seront en couples. Molly se cherche beaucoup et s'interroge énormément sur l'évolution de sa vie. Et pour finir, je ne peux qu'évoquer le sujet de la pression dégagée par la société quand il est question d'être en couple (genre ce n'est pas normal d'être célibataire !)

Les personnages hauts en couleurs du roman sont tous très attachants. J'ai ressentie beaucoup d'affection pour Molly et certaines de ses réflexions m'ont beaucoup parlées. Cassie est très différente, voire à l'opposer de Molly du coup je m'y suis naturellement moins attachés qu'à cette dernière. Les mamans des filles apportent vraiment un coup de légèreté. Sans oublier un certain personnage qui va apporter beaucoup à l'histoire (mais chut).

L'écriture de Becky Albertalli est vraiment agréable à lire. Elle mélange naturellement des moments drôles et d'autres plus émouvants, avec au milieu de tous ça une histoire de la vie de tous les jours, avec les hauts et les bas rencontrés par les personnages. 

En conclusion, j'ai envie de dire que c'est un coup de cœur pour ce roman. J'ai adoré passé du temps en compagnie de Molly, comme s'il s'agissait d'une copine. Et je garderais en mémoire certaines citations du livre qui ont trouvé un certain écho dans mon esprit.


9 octobre 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? n°169

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?


Et vous que lisez-vous ?

8 octobre 2017

In my Mailbox n°102

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Cette semaine, quelques réceptions dans ma BAL 


Avec deux belles surprises car "les 5/5" et "Miroir" étaient tous deux dédicacés

 

Puis hier, je me suis rendue au salon "Les halliénales" où j'ai craqué pour quelques livres (en fait 2 car "Phitanie" m'a été offert pour mon anniversaire par ma copine Perrine (d'où les deux Perrine dans la dédicace) alias Avril !



Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

5 octobre 2017

The Curse / Marie Rutkoski

Auteur : Marie Rutkoski
Titre original : The Winner's Trilogy, book 1: The Winner's Curse
Traducteur : Mathilde Montier
Nombre de page : 464
Editeur : Lumen
Date de sortie : 16 Février 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise.
Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.
Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

MON AVIS : Ce livre me faisait envie depuis sa sortie et je suis ravie d'avoir enfin pu le découvrir. Ce ne fut certes pas un coup de cœur mais une jolie découverte.

Bien qu'étant la fille du général, Kestrel n'est pas du genre à suivre les règles à la lettre. Elle refuse de rentrer dans les cases en optant pour l'un des deux choix de vie qui s'offrent à elle : se marier ou servir dans l'armée aux côtés de son père. Et en achetant un esclave au marché, elle signe un coup de folie qu'elle pourrait très vite regretter. Car Arin, le-dit esclave, cache un secret qui pourrait bien tout faire basculer. Entre Kestrel et Arin commence alors un jeu, comme une grande partie d'échec durant laquelle tous les coups sont permis et dont personnes ne pourra ressortir indemne.

La couverture ne m'a pas laissé indifférente et ce qui m'a intrigué, c'est le décalage que l'on ressent en la comparant avec le résumé. De quoi émousser davantage ma curiosité et me donner envie de découvrir cet univers. Et dès les premières pages, on sent que Kestrel fait partie de ces personnages qui va nous faire vivre de sacrés rebondissements.

L'intrigue nous plonge dans un monde rempli de complots ou chacun oeuvre pour tirer les ficelles. Jeux de pouvoirs, rebellions, coups d'état et trahison, l'auteure ne nous épargne absolument rien dans ce récit d'aventure. Avec ces deux personnages, elle nous montre les deux mondes différents dans lesquels ils évoluent. Avec Kestrel, c'est le pouvoir et la "domination" d'un peuple conquérant. Avec Arin, c'est la condition du peuple perdant, réduit en esclavage mais chez qui il reste un espoir de renverser la partie. Et l'auteure définit parfaitement son intrigue en la basant sur "la malédiction du vainqueur" : en remportant les enchères, Kestrel pourrait en réalité tout perdre.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Kestrel avec sa force de caractère et sa détermination à toute épreuve, formée à la stratégie par son père. Elle est marquée par la mort de sa mère et a du mal à supporter certaines exigences liées à son statut, en particulier l'interdiction de jouer de la musique. Arin est quant à lui tout aussi interessant et mystérieux. On sait de suite qu'il cache un secret que l'on essaye de découvrir (j'y suis parvenue en partie) et sa façon d'agir le rend assez attachant. L'évolution de la relation entre Kestrel et Arin est habilement dosée et le lien qui va s'établir entre eux est plutôt complexe car chacun garde en tête le statut de l'autre et n'ose accorder sa confiance.

L'écriture de l'auteur est efficace. Elle parvient à donner un rythme fluide à son récit, à travers les complots et les combats, ce qui nous laisses quasiment aucun répit. Rien ne nous est épargné et aucun des personnages n'est à l'abri d'un mauvais coup. L'alternance des points de vues entre Arin et Kestrel permet vraiment de nous immerger dans chacun des univers en découvrant leurs pensées secrètes. 

En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce premier tome qui pose les bases de l'intrigue riche en complot. Une épopée épique qui m'a un peu fait penser à la trilogie "La fille de braise et de ronces", en plus stratégique. Et une fin qui laisse présager une suite tout aussi riche en complots et autres trahisons. 

Sur Amazon : The Curse

4 octobre 2017

Remember Yesterday (Forget Tomorrow T.2) / Pintip Dunn

Auteur : Pintip Dunn
Titre original : Remember Yesterday
Traducteur : Diane Durocher
Nombre de page : 464
Editeur : Lumen
Date de sortie : 4 Avril 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé…par votre futur moi !
À seize ans, Jessa vit dans un monde au bord du chaos. Jusque-là, tout le monde recevait au seuil de l’âge adulte un souvenir sélectionné et envoyé par son futur moi, une carte de visite qui conditionnait la vie et la carrière de chaque individu. Mais, depuis quelques années, le processus a été interrompu. On ignore encore comment ces images étaient envoyées depuis l’avenir dans le présent, on sait simplement que la clé de cette découverte décisive, c’est Jessa elle-même.
Ses pouvoirs psychiques en font donc la plus précieuse des habitantes d’Eden City… mais elle se refuse absolument à aider les autorités, car elles ne sont pas étrangères au suicide de sa sœur, dix ans plus tôt. Assaillie par une série d’étranges appels à l’aide, Jessa décide de se laisser guider par ces visions, quitte à devoir collaborer avec Tanner Callahan, jeune scientifique de renom sur lequel reposent justement tous les espoirs de découverte du souvenir futur. Autrement dit, son ennemi juré.
Son instinct ne serait-il rien d’autre que la main implacable du destin ? 

MON AVIS : Lors de ma lecture de Forget Tomorrow, j'avais passé un agréable moment et la découverte de l'univers m'avait ravie. J'avais donc grandement envie de découvrir cette suite bien que le temps ayant passé, mes souvenirs n'étaient plus forcément très frais.

10 ans ont passé depuis le sacrifice de Callie. A travers les yeux de Jessa, sa sœur, on découvre comment le geste de la jeune fille a modifier la société. La transmission du souvenir futur a été interrompus et les scientifiques œuvrent à sa découverte. Et il y a fort à parier que Jessa en est la clé. Cette dernière a tentée de fuir ses pouvoirs psychiques mais soudain, des visions s'imposent à elle, comme un appel à l'aide auquel Jessa est incapable de ne pas répondre. 

Je dois dire que j'ai eu un peu de mal à reprendre le fil de l'histoire. Avec des souvenirs pas forcément très nets, un bon de 10 ans dans le temps et un changement de narrateur, il m'a fallut du temps pour me remettre totalement dans le récit. Mais une fois fait, j'ai retrouvé le plaisir ressentie lors de la lecture du premier tome. 

On retrouve le sujet du premier tome qui était de savoir si lorsque l'on connaissait son destin, on pouvait tenter de le changer. On a découvert une partie de la réponse avec Callie dans le premier tome, mais là, on se demande si les choix que nous faisons pour changer le futur aperçu ne nous guide pas malgré nous vers ce même futur. A cela, l'auteure ajoute un voyage dans le temps, sujet complexe à traiter et qui apporte souvent son lot de paradoxes temporels.

J'ai eu un peu de mal avec le personnage de Jessa. Certes c'est de son âge mais ses nombreuses interrogations sur les garçons et ses sentiments nouveaux viennent un peu plomber le reste de l'histoire. Et Tanner m'a également tapé sur le système dans sa façon d'agir. Il est sur de lui et en joue beaucoup trop. Et si je n'ai pas adhéré à ce côté superficiel, c'est parce qu'au vue des événements et de la situation, j'ai trouvé que c'était un peu too-much.

Malgré cela, le rythme de l'histoire est vraiment très fluide. Certains retournements de situations m'ont surprise, mais dystopie oblige d'autres étaient inévitables. Dont un des principaux, au point où j'en attendais la confirmation d'une page à l'autre. On retrouve la plume du premier tome et malgré les difficultés que l'on rencontre souvent avec voyages dans le temps, je ne me suis jamais sentie largué par l'histoire.

En conclusion, après une mise en route un peu difficile, le rythme trépidant et les révélations m'ont embarqués dans l'histoire. Jusqu'à un final qui donne envie de découvrir rapidement la suite. A voir dans les prochains mois !

Sur Amazon : Remember yesterday

3 octobre 2017

Nil Tome 3 : La colère de Nil / Lynne Matson

Auteur : Lynne Matson
Titre original : Nil book 3, Nil on fire
Traducteur : Guillaume François
Nombre de page : 464
Editeur : Pocket Jeunesse
Date de sortie : 16 Février 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Sur Nil, chacun a 365 jours pour s’enfuir… ou c’est la mort.
Rives et Skye ont essayé de détruire Nil, mais l’île a survécu… Elle est de retour et, cette fois, elle ne montrera plus aucune faiblesse, plus aucune pitié.
Skye doit réussir une fois pour toute à rompre la malédiction.
Y parviendra-t-elle, seule ?
Qui osera retourner sur Nil ?
Qui survivra ?
L’ultime bataille a commencé.

MON AVIS : ATTENTION SPOILER SI VOUS N'AVEZ PAS LU LES TOMES PRÉCÉDENTS : Après la fin du tome 2, j'ai de suite enchaîné avec ce 3è tome, histoire d'en finir avec Nil. Car bien que ce ne soit pas un coup de coeur, c'est une trilogie vraiment captivante.

Skye et Rives ont échoués et bien qu'affaiblie, Nil compte bien prendre sa revanche. D'abord en attirant de nouveaux "pensionnaires" puis ensuite en jouant avec Skye. Depuis son retour sur la terre ferme, Skye n'est plus que l'ombre d'elle-même. Une partie de son esprit semble toujours connecté à Nil et une sorte d'appel se fait sentir. Skye n'a plus qu'une idée en tête, porter le coup fatal à Nil pour qu'elle cesse son jeu machiavélique. Même si pour cela, elle doit y retourner. Seule ou avec de l'aide ? L'issue sera-t'elle cette fois une réussite ou un nouvel échec ?

Le début de ce troisième tome m'a énormément fait penser à Lost. Bien qu'ils se soient enfuies de l'île, cette dernière n'a pas dit son dernier mot et semble les rappeler à elle. Mais cette fois-ci, les personnages y retournent en connaissance de cause et avec un plan pour ne pas échouer une seconde fois. Bien sur, la réalité n'est pas aussi facile que sur le papier surtout lorsqu'ils doivent composer avec quelques inconnues à l'équation. On repart donc pour un tour sur l'île, toujours comme une course contre la montre mais avec cette fois, une dimension psychologique en plus.

Car la nouveauté de ce troisième tome, c'est que l'on entre dans la tête de Nil. En plus du point de vue de Rives et Skye, l'auteur nous plonge dans les pensées et les tourments de l'île qui se dévoile telle qu'elle est : impitoyable et machiavélique. Elle n'hésite pas a rentrer dans la tête des personnages pour les manipuler et certains événements des tomes précédents trouvent une explication. Et pour cela, l'auteur passe à la troisième personne ce qui peut paraître un peu déroutant entre les chapitres où l'on suit Skye et Rives, à la première personne.

On retrouve les personnages confronter à de cruelles dilemmes et personne ne sera épargnés par l'envie de vengeance de Nil. Et surtout pas Skye ! Une sorte de bras de fer psychologique va s'établir entre la jeune femme et Nil. A quelques exceptions près (mais je ne dirais rien de plus), les nouveaux personnages n'apportent pas grand chose à l'histoire (hormis peut-être quelques bâtons dans les roues de nos héros).

Ce troisième tome clôture bien la trilogie. Certains éléments sont assez prévisibles mais dans l'ensemble il est parvenu une fois de plus à me captiver totalement. J'aurais aimé être surprise par la fin mais ce n'est vraiment le cas. En conclusion, c'est une saga que j'ai pris plaisir à découvrir et que je suis contente d'avoir sortie de ma PAL. 

Sur Amazon : La colère de Nil