29 mars 2014

Divergent T.3 / Veronica Roth


Auteur : Veronica Roth
Titre original : Allegiant
Traducteur : Anne Delcourt
Nombre de page : 469
Edition : Nathan
Date de sortie : 15 Mai 2014

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de s'échapper. Le monde qu'ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu'on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d'une expérience censée sauver l'humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l'humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ?

MON AVIS : Divergent est une saga que j'aime beaucoup donc inutile de vous dire que lorsque j'ai reçu le tome 3 en "épreuves non corrigée", je me suis rapidement jeté dessus.

Cela faisait un petit moment que j'avais lu le tome 2 et du coup, j'avais des souvenirs assez vagues de la fin. Mais en avançant dans le tome 3, les choses me sont un peu revenues en mémoires. On retrouve donc Tris et Christina, en attente du jugement par Evelyn, la mère de Tobias. Une fois libre, Tris s'aperçoit rapidement qu'ils n'ont pas réellement mis fin à la guerre. Car auto-proclamée chef, Evelyn prend la place de tyran précedemment tenue par Jeannine Matthews, et veut abolir le système des factions. Tris et ses amis rejoignent la "rébellion" et, suite à la vidéo d'Edith Prior, décident de passer la clôture pour découvrir le monde extérieur. Mais ce qu'ils vont découvrir va mettre à mal toutes leurs croyances en apprenant en particulier que leur vie entière n'est qu'un énorme mensonge.

Changement de décor donc dans ce 3è tome car on découvre enfin ce qui se "cache" à l'extérieur de la ville. Et on se retrouve dans une ambiance digne d'une émission de télé-réalité dont l'enjeu scientifique serait la purification des gènes. Ils découvrent ainsi que certains actes qu'ils pensaient personnels étaient en fait "soufflés" par les gens de l'extérieur mais surtout que ces personnes ont tous les pouvoirs sur eux, même de réaliser des actions les plus extrêmes. 

J'ai trouvé ce dernier tome plutôt centré sur Tobias, même s'il partage la narration avec Tris. Mais cette dernière était un peu moins présentes dans ce tome (ce qui ne lui enlève pas son importance). C'est surtout que Tobias traverse une passade assez sombre, perdant toute confiance en lui et se dévalorisant sans cesse. Il faut dire qu'avec les parents qu'il a, on ne peut pas trop l'en blâmer. Hormis des tensions entre Tris et lui, ce grand moment de doute va le faire agir parfois de façons assez idiotes. Mais Tobias reste Tobias, et derrière cette faiblesse, sa force est toujours présente.

Un des thèmes abordés est la confiance en l'autre mais surtout le regain de confiance, la capacité des personnes à pardonner à une autre. A partir de quel moment, de quelles actes, est il impossible de pardonner à l'autre ? C'est une des questions que se pose Tris car elle est dans ce cas de figure avec son frère Caleb. Parviendra t'elle a lui pardonner sa trahison ou bien ne mérite t-il plus qu'elle s’intéresse à lui ?

Côté écriture, on a donc une alternance de narration entre Tobias et Tris, même si pour moi, la part de Tobias est plus importante dans ce tome-ci. Le style est toujours le même mais à mon seul avis, je trouve que le côté scientifique apporte quelques longueurs à l'histoire. Mais on pardonne amplement ces longueurs quand on lit la fin. Et la, je dois dire que Veronica Roth n'a pas eu peur d'aller au fond de sa trilogie, épargnant le côté "ils se marièrent et vécurent heureux jusqu'à la fin des temps", comme il est souvent le cas.

En conclusion, un bon dernier tome malgré quelques longueurs. Et j'ai beaucoup aimé la fin même si (spoiler) elle est assez triste et émouvante. Je ne m'y attendais absolument pas


3 commentaires:

  1. Il est génial comme les deux premiers la seul chose que je trouve dommage c'est ce qui arrive à tris a la fin elle donne l'impression d'être super résistance et au bout du compte elle ne l'est pas beaucoup plus que les autres j'aurais préféré qu'elle se batte plus qu'il y ai un super happy end

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré cette trilogie, mais j'ai moins aimé les films, pas assez fidèles aux bouquins à mon goût!
    J'ai le hors-série: "Quatre" dans ma PAL

    RépondreSupprimer