16 mars 2018

November 9 / Colleen Hoover


Auteur : Colleen Hoover
Titre original : November 9
Traducteur : Pauline Vidal
Nombre de page : 340
Editeur : Hugo Roman, collection New Romance
Date de sortie : 26 Octobre 2017

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Quand l'amour s'écrit au futur...
Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer.
La jeune femme est sur le point d'aller s'installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d'actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain.
Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l'intensité de ce qu'ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre.
Fallon devient alors la source d'inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d'informations pour lui et, pour tous les deux, c'est le moyen de faire le point sur leur vie.
Jusqu'au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ?

MON AVIS : Hormis une exception pour l'instant, j'aime beaucoup les romans de Colleen Hoover. C'est donc avec plaisir que j'ai découvert ce nouveau roman même s'il ne s'agit pas de mon préféré.

Deux ans jour pour jour après l'incendie qui a changé sa vie et son apparence, Fallon croise le chemin de Ben. Une rencontre au moment où Fallon a décidé de changer de vie en partant tenter sa chance à New-York, le lendemain. Une de ses rencontres qui établi rapidement un lien très fort entre Ben et Fallon, malgré les quelques heures qu'ils pourront passer ensemble. Il décide alors de se fixer un rendez-vous, chaque 9 Novembre à venir. Aspirant écrivain, Ben se lance alors dans l'écriture de leur histoire. 

Colleen Hoover prend ici le pari risqué de relater l'histoire de Ben et Fallon, à chacune de leur rencontre, un jour par an. Bien qu'ils se racontent les principaux événements de l'année écoulée, cela peut se révéler frustrant mais également très interessant. Car du coup, on se sent comme les deux personnages, avec l'envie de savoir ce qu'ils ont vécus. Même si parfois, les révélations font mal. Ben et Fallon ne se connaissent que depuis quelques heures et ils décident de se lancer dans une histoire à long terme, en ne se voyant qu'un jour par an. Ce qui peut sembler assez romanesque de prime abord mais qui se révèle être une histoire bien plus difficile, très loin d'une romance guimauve où il est facile de s'aimer et où l'amour est loin d'apporter que des émotions positives.

Le livre porte bien son titre car on se rend compte au fil des pages de l'importance de cette date pour les personnages. Comment une journée tant redoutée peut au final devenir une journée que l'on attend avec impatience. Les années passent et ne se ressemblent pas, ce qui apporte des rebondissements à l'histoire. On retrouve les personnages, à chaque fois plus vieux d'une année et on découvre l'effet que cette année loin l'un de l'autre a pu avoir sur la personnalité de chacun. 

Je me suis attachée à Fallon, qui est une "héroïne"  bien différente des autres. Loin d'être parfaite, elle tente de survivre au quotidien avec les traces indélébiles du drame, aussi bien physiquement que psychologiquement. Elle n'aspire qu'à une chose, trouver un garçon dont le regard la fera se sentir belle et désirée. J'ai eu plus de mal avec Ben, même s'il n'a pas été épargné par la vie et certains de ces actes m'ont déçus. 

L'écriture de Colleen Hoover est toujours aussi fluide à lire, elle nous transmet toujours aussi bien ses histoires. Il est interessant d'avoir un roman dans le roman ainsi qu'une sorte fil conducteur avec les romances que lisent les personnages, en essayant de faire la comparaison avec le monde réel. Le seul bémol qui  fait que ce roman ne sera pas mon préféré de l'auteur, c'est que pendant une grande partie de ma lecture, je me suis dit "c'est sympa mais j'en veux plus". Et lorsqu'il se passe LE truc, et bien ça remet en question tous le reste et du coup, la partie finale m'a un chouia déçue. J'ai ressentie pas mal de chose lors de ma lecture, je ne vais pas dire le contraire, mais je m'attendais à plus.

En conclusion, mon ressentie est loin d'être aussi enthousiaste que le carton de coups de cœur vu sur la blogosphère. Une lecture sympa mais il m'a manqué un petit quelques choses et LE truc qui arrive bouleverse un peu trop l'histoire à mon goût, me laissant sur une note un peu frustrée. Ce n'est pas une déception à proprement parlé car j'ai passé un agréable moment de lecture, mais il ne fera pas partie de mes favoris de Colleen Hoover.

Sur amazon : November 9 

16 commentaires:

  1. C'est aussi ma déception dans les romans de Colleen. Trop de dramas sur la seconde partie. J'ai trouvé ça très lourd alors que la 1ère partie était charmante. Je ne dis pas, le roman reste bon, mais moi aussi il m'a manqué quelque chose. J'avoue qu'après cette sortie, j'ai eu "peur" que les autres romans de l'auteur suivent ce chemin. Mais It ends with us a été vraiment à part et je n'ai pas encore lu Without Merit qui attend dans la PAL, les avis sont aussi mitigés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avais eu la même peur après avoir été extrêmement déçue par Ugly Love. Maintenant, à chaque fois j'ai très envie de lire les suivants mais j'ai toujours la petite crainte en commençant ma lecture. Comme tu le dis, l'histoire est bonne mais la fin ne m'a pas convaincue

      Supprimer
  2. Ce n'est pas non plus mon préféré de l'auteur. C'est vrai que la fin est un poil décevante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elle a trop remis en question le reste du roman

      Supprimer
  3. Ah mince ! Ton avis du coût me donne envie de le sortir de ma wichlist pour me faire ma propre idée. Merci pour ta chronique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu seras plus convaincu que moi

      Supprimer
  4. Il me tente, pour son autrice. Mais, ce n'est pas la première fois que je lis un avis qui me fait un peu douter de ce roman-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que c'est le genre de roman qui avec la fin, soit ça passe, soit ça casse. ce n'est pas une grande déception comme j'ai pu ressentir avec "Ugly Love", mais plutôt qu'il ne pas totalement convaincu

      Supprimer
  5. Je ne l'ai pas encore lu, mais évidemment il me tarde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère que tu auras rapidement l'occasion de le lire

      Supprimer
  6. Hé bien, effectivement, cela change de ce que l'on peut voir sur les blogs. Merci pour ton article si détaillé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien. sans doute que les avis super positif ont fait que j'en attendais plus

      Supprimer
  7. J'aime beaucoup ce que fait Colleen Hoover et November 9 me tente énormément :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère que tu auras l'occasion de le lire

      Supprimer
  8. November 9 ne fait pas parti de mes favoris de CoHo. Cela reste une bonne lecture mais il m'a manqué cette légèreté que Colleen apporte à ses romans. Si elle traite de sujets graves, elle trouve toujours un moyen d'apporter une touche de légèreté. Là, on ne l'a pas du tout. Dans la seconde partie du roman, j'avais presque l'impression d'étouffer tant on enchaîne drame sur drame.
    Malgré tout, cela reste un bon roman (selon moi) ^^

    Désolée, je bavarde pas mal^^ Tout ça pour dire que nous sommes d'accord sur ce roman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas de soucis pour le bavardage, effectivement nous sommes d'accord

      Supprimer