23 mars 2018

The Hate U Give - THUG : La haine qu'on donne / Angie Thomas


Auteure : Angie Thomas
Titre original : The Hate U Give - THUG
Traducteur : Nathalie Bru
Nombre de page : 488
Editeur : Nathan
Date de sortie : 5 Avril 2018

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d'enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s'embrase, tandis que la police cherche à enterrer l'affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu'elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

MON AVIS : Voilà un livre qui va sans doute faire parler de lui à sa sortie. 

On plonge dans le quotidien de Starr, une jeune fille noire de 16 ans. Si elle va au lycée dans une banlieue chic, elle vit dans un ghetto. Deux vies différentes que Starr tient a garder éloignée l'une de l'autre. Jusqu'au jour où Khalil, son ami d'enfance est tué par un policier blanc, sans aucune autre raison que sa couleur de peau. Pour Starr, c'est un réel électrochoc. Elle veut se battre pour sauver l'honneur de Khalil, même si pour ça ces deux mondes vont entrer en collision et que ses actes peuvent mettre sa vie et sa famille en danger. 

C'est un roman assez poignant qui montre que malgré tous les combats, le racisme et les différences entre les blancs et les noirs sont encore d'actualités. On plonge dans une réalité bien loin de la notre car pour Starr, la violence et la peur font parties intégrantes de son quotidien, tous comme les trafics de drogue mais surtout la guerre entre les différents gangs, qui sévit même au sein de entourage proche. Sa famille est partagée entre rester et se battre pour que la cité devienne un monde meilleur ou partir en banlieue pour retrouver un semblant de sécurité, même si choisir cette solution leur donnerait l'impression de trahir leurs origines. On voit que la police, sensée apporter la sécurité dans nos vies, est source de peur chez les afro-américains

Starr est une jeune fille de 16 ans qui aimerait bien vivre sa vie comme les autres jeunes de son âge, sans avoir peur des préjugés liés à sa couleur de peau. La mort de son ami, la deuxième qu'elle subit de plein fouet va lui ouvrir les yeux sur le quotidien qui l'entoure. On l'a voit évoluer au fil du roman, a tenter de combattre sa peur pour faire bouger les choses. Elle sait que la moindre erreur de sa part pourrait provoquer de grosses catastrophes et du coup, subit des pressions de toutes parts 

Sa famille est assez interessante et apporte pas mal de chose au récit. Des personnages qui apportent chacun leur vision des choses sur la situation. Comme l'espèce de clivage entre son père assez "conservateur" et sa mère beaucoup plus laxiste. Ce qui est assez touchant dans cette famille, c'est que l'on sent que malgré les difficultés et les dangers cotoyés, ils restent très soudés. 

Que vous aimiez ou non cette lecture, elle ne vous laissera pas indifférente. Pour ma part, ce fut une lecture interessante, captivante mais également un peu perturbante. Car on plonge dans une réalité assez inconnue et Starr est un personnage auquel on ne peut pas réellement s'identifier. Le parlé argotique du ghetto, qui plus est traduit de l'américain, n'est pas quelques choses que l'on maîtrise dans la vie de tous les jours et du coup, parfois j'ai eu le sentiment d'être largué dans les dialogues. De même que l'auteure agrémente son récit de références qui ne vont pas forcément nous parler car ils ne font pas partie de notre culture. Ah si, hormis les références à la série TV "Le prince du Bel-Air" que je regardais dans ma "jeunesse" et qui du coup me parlaient bien. Mais cela apporte de l'authenticité au récit car pour avoir elle-même vécut ce quotidien, l'auteure parle en toute connaissance de causes. Même si la traduction dénature surement ce côté authentique car cela n'a pas du être facile de retranscrire le phrasé argotique des ghettos américains. 

En conclusion, malgré le fait que l'écriture puisse paraître un peu "perturbante" et que je n'ai pas pu m'identifier à Starr et à son monde, ce livre relate tout de même un histoire choc, percutante, qui ne laisse pas indifférent et fait beaucoup réfléchir sur le racisme, les préjugés et les différences socio-culturelles qui, malgré les années de luttes, persistent encore. 

En précommande sur Amazon

7 commentaires:

  1. Je suis en train de le lire en VO et j'adore ! J'aime vraiment beaucoup l'écriture, je n'ai aucune idée de la manière dont ça a été traduit en français mais il y a pas mal de contractions en anglais dans les dialogues, c'est peut-être ça qui t'a un peu dérangé, il faudrait que je lise des passages en VF quand elle sortira.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que je vais noter ce titre et le lire plus tard car le sujet abordé est extrêmement important et me parle.

    RépondreSupprimer
  3. Oh, j'espère ne pas trop avoir de souci avec le style de l'auteur avec c'est vrai que le thème est fort et donne envie de le lire.

    RépondreSupprimer
  4. Malheureusement, je ne pense pas que ce roman soit fait pour moi. Merci pour ton avis =)

    RépondreSupprimer
  5. Il a l'air tellement fort et tellement percutant ce roman, j'espère de tout coeur pouvoir le lire !

    RépondreSupprimer
  6. A force d'en entendre beaucoup parler j'avoue que je suis très curieuse de découvrir l'histoire

    RépondreSupprimer
  7. J'au hâte de le lire :) et je me demande comment je vais réagir face à cette réalité que je ne connais pas non plus.

    RépondreSupprimer