18 juin 2012

7 ans après... / Guillaume Musso



Auteur : Guillaume Musso
Nombre de page : 386
Edition : XO
Date de sortie : 5 Avril 2012

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Un divorce les avait séparés… 
 … le danger va les réunir 
 Artiste bohème au tempérament de feu, Nikki fait irruption dans la vie sage et bien rangée de Sebastian. Tout les oppose, mais ils s’aiment passionnément. Bientôt, ils se marient et donnent naissance à des jumeaux : Camille et Jeremy. Pourtant, le mariage tourne court : reproches, tromperies, mépris ; la haine remplace peu à peu l’amour. Au terme d’un divorce orageux, chacun obtient la garde d’un des enfants : Sebastian éduque sa fille avec une grande rigueur alors que Nikki pardonne facilement à son fils ses écarts de conduite. Les années passent. Chacun a refait sa vie, très loin de l’autre. Jusqu’au jour où Jeremy disparaît mystérieusement. Fugue ? Kidnapping ? Pour sauver ce qu’elle a de plus cher, Nikki n’a d’autre choix que de se tourner vers son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis sept ans. Contraints d’unir leurs forces, Nikki et Sebastian s’engagent alors dans une course-poursuite, retrouvant une intimité qu’ils croyaient perdue à jamais. Des rues de Paris au coeur de la jungle amazonienne Un thriller implacable brillamment construit Un couple inoubliable pris dans un engrenage infernal.

MON AVIS : Je viens de tourner les dernières pages du dernier Musso et le sentiment que je ressens n'est pas très précis. Je ne dirais pas que j'ai été pleinement déçue, loin de là, j'ai passé un bon moment avec les protagonistes du livres, mais je ne me suis pas sentie totalement transporté par leur histoire. Il m'est difficile de trouver le mot précis pour définir mon ressentie.

Nikki et Sebastian ce sont aimés autant qu'ils se détestent à présent. Après un douloureux divorce, sur une idée de Sebastian, chacun élève un des jumeaux. Mais bien que ce dernier ne s’intéresse pas beaucoup à son fils, dont Nikki a eu la garde, il n'hésite pas une seconde à mettre sa petite vie, jusque là bien rangée, sans dessus dessous et à ce lancer dans une périlleuse aventure pour le retrouver quand il disparait. Sebastian et Nikki vont alors réapprendre à faire équipe et à se faire confiance. Peu à peu, ils retrouvent une certaine complicité depuis longtemps disparue. Les voilà tous les deux lancés dans un jeu de piste assez déconcertant dont ils pourraient rapidement perdre le contrôle.

Guillaume Musso nous emmène des beaux quartiers de New-York à ceux plus populaires, puis dans la capitale française et enfin au Brésil. Tout ça agrémenté de descriptions précises qui permettent de nous représenter les lieux comme si on y était. On se lance avec Sebastian et Nikki dans une sorte de jeu de piste à la Da Vinci Code (comme le dit l'un des personnages) en moins compliqué, car cette première partie est assez gentille. Malheureusement, on découvre rapidement le but de ce jeu de piste et il faut attendre la dernière partie du livre pour se sentir emportés par l'intrigue, quand on se rend compte que tous ne s'est pas passé comme prévu et que le jeu devient dangereux. Mais là encore, tout va trop vite et tout est trop facile.

Dans ce roman, Musso traite plusieurs sujets. Tout d'abord, les divorces douloureux où comment deux êtres qui se sont aimés peuvent à se point se détester. Et comment les enfants peuvent souffrir d'un divorce. Mais lorsqu'un des enfants et en danger, ces deux mêmes personnes arrivent à mettre leur différents de côté pour le sauver. Et un autre sujet plus sombre, celui de la drogue avec ses cartels et tous ce qui en découle : meurtre, enlèvement, trafic, ... 

Côté personnage, on suit surtout le personnage de Sebastian, héritier d'une riche famille, luthier renommé, qui aime les règles et la propreté de sa vie bien rangée. Il s'est occupé de sa fille Camille car elle était plus facile à vivre que son frère, plus façonnable. Il cultive une haine farouche envers son ex-femme et on se demande comment il a pu l'aimer un jour. De ce fait, Nikki n'est pas présentée sous son meilleur jour, ses défauts étant plus mis en avant que ses qualités. C'est pourquoi, on ne parvient pas trop a s'attacher à ce personnage. Cette femme qui a fait de nombreuses erreurs dans sa vie, qui a du mal à s’intéresser à sa fille qu'elle vient même à considérer comme une rivale, une artiste un peu frivole dont la seule règle de vie est la liberté. 
Si l'histoire commence sur un épisode de la vie quotidienne que partage Sébastien avec sa fille Camille, on se rend vite compte que la jeune fille n'est pas d'une grande utilité pour la suite de l'histoire, son frère Jérémy devenant l'élément central. Il faut dire que le fait que Camille ait été strictement élevée par son père, soit  une élève sérieuse et appliquée, a priori sans histoire n'en fait pas un personnage très intéressant au contrario de son jumeau. Celui-ci, éduqué comme un électron libre par son artiste de mère use de ses liberté pour faire les quatre cents coups : vol à l'étalage, poker, sortie à n'en plus finir. Et c'est lui qui entraînera ses parents dans une aventure périlleuse.
Et il y a aussi le personnage de Lorenzo Santos, amant de Nikki, flic de son état qui pour récupérer la femme qu'il aime, se lance également dans l'aventure. Il est à l'origine des découvertes qui éventent un peu l'intrigue et n'est pas plus intéressant que cela.

Côté écriture, rien à redire. On retrouve une certaine fluidité qui le rend facile à lire. Chaque chapitre ce termine sur une phrase qui nous donne envie d’enchaîner sur le suivant. Les éléments s’enchaînent aisément et on peut cependant déploré que tout va trop vite. Les chapitres se passant 17 ans avant n'apporte pas grand chose à l'histoire même s'ils nous permettent de découvrir la rencontre de Nikki et Sebastian. Et comme toujours, ce roman est ponctué par la psychologie des personnages même si ce sont surtout les deux personnages principaux qui sont "étudiés". Et j'ai bien aimé la tournure de l'épilogue.

En bref, j'ai passé un bon moment même si après "La fille de papier" et "L'appel de l'ange", j'aurais tendance à dire qu'il est un cran en dessous niveau intrigue et intensité. Pour moi, ce n'est pas celui que j'ai préféré.

Sur Amazon : 7 ans après...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire