26 juin 2012

Carnet Intime d'un Vampire Timide T.2 : Le prince des ténèbres / Tim Collins

Auteur : Tim Collins
Titre original : Prince Of Dorkness : Diary of wimpy vampire
Traducteur : Octavio Escali
Nombre de page : 234
Edition : Hugo et Cie Jeunesse
Date de parution : 14 juin 2012

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Ce n’est vraiment pas facile d’être un ado de 15 ans (mais qui en a 100 en réalité), confronté à tous les problèmes d’ado, l’école, les autres, les filles, sa sœur, ses parents… quand, en plus, on est un vampire qui ne dort jamais, ne mange pas et a besoin de sa ration régulière de sang frais. Dans le deuxième tome de son carnet intime, Nigel commence une nouvelle année scolaire en étant un des élèves les plus populaires de l’école. En plus, il a enfin une petite amie, après plus de 80 ans de célibat ! Malheureusement, ce bonheur ne dure pas et sa vie va être perturbée par l’arrivée d’un nouvel élève, Jason… Celui-ci va s’empresser de lui voler Chloé, sa petite amie et Nigel cherchera à se venger. Mais plus il apprendra de choses sur ce Jason, plus il sera troublé. 
Qui est exactement ce nouveau camarade de classe ? Et Nigel arrivera-t-il à reconquérir Chloé ? 
Avec tendresse, émotion et beaucoup d’humour, Tim Collins nous fait partager, grâce à son journal intime, le quotidien difficile d’un jeune mal dans sa peau et qui cherche sa place dans la société…

MON AVIS : Autant j'avais apprécié le premier tome, autant je me suis ennuyée avec ce deuxième roman. Est-ce "l'effet de surprise" qui est passé ? 
Dans le premier livre, on suivait la découverte du premier amour par Nigel, vampire timide de 100 ans ! Le récit était charmant, le résultat mignon. Dans cette suite, Nigel perd tout ce qu'il a : sa copine, ses pouvoirs. Il redescend à un niveau de popularité qui frise le ridicule. Désespéré, Nigel confie son sentiment à son journal intime et on ressent vraiment son désespoir tant le récit devient presque déprimant. On ne sourit plus vraiment à ses tentatives d'humour.
Côté personnage, le nouveau, Jason, est présenté comme un gros balourd sans cervelle tandis que l'évolution de celui de Chloé la fait devenir limite exaspérante. 
Après les vampires, une autre créature mythique est introduite dans le récit mais de façon vraiment brève qui aurait pu être un peu plus développée.
Le style d'écriture n'a pas changé, de ce côté là pas de problème. Par contre la mise en page est parfois en décallage entre récit et illustration. Mais bon ce n'est pas trop grave non plus.
En conclusion, j'aurais aimé retrouver plus de l'humour qui avait fait le charme du premier tome. Et comme le premier, il s'adresse surtout à un jeune public !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire