8 mai 2015

La sorcière de Prince Island / Kendall Kulper



Auteur : Kendall Kulper
Titre original : Salt and Storm
Traducteur : Lucas Messmer
Nombre de page : 400
Edition : Hachette Roman, Black Moon
Date de sortie : 4 Mars 2015

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Avery Roe n’a qu’un seul désir : devenir, après sa grand-mère qui l’a élevée, la prochaine Sorcière de Prince Island, dont le rôle est de protéger les marins. Mais sa mère a choisi pour elle un tout autre destin. Elle l’arrache à sa grand-mère avant qu’elle apprenne le secret des femmes de la famille. Prise au piège de sa mère, Avery ne peut plus utiliser sa magie. Il lui reste tout juste la capacité de deviner, en rêve, ce que l’avenir lui réserve. Des années durant, Avery cherchera à libérer la magie qui sommeille en elle. À seize ans, elle y est plus résolue que jamais. Parce que les habitants ont besoin de sa protection. Parce qu’elle aime Taneh, un séduisant harponneur aux étranges tatouages. Parce que, dans un rêve, elle a vu son propre meurtre. Or, nul ne peut supprimer la Sorcière de l’île de Prince Island…

MON AVIS : La couverture et le résumé étaient plus que prometteurs. Au final, j'ai un peu de mal à écrire ma chronique, mon avis étant assez mitigé.

Sur la petite île de Prince Island, les habitants sont depuis longtemps protéger par les Roe, sorcière de mère en fille. Elevée par sa grand-mère, l'actuelle sorcière de l'île, Avery rêve du jour où elle prendra la relève. C'était sans compter sur sa mère qui considère leur pouvoir comme une malédiction. Elle reprend sa fille avec elle et l'empêche de pratiquer de la magie. Jusqu'au jour où Avery, qui a le don de lire les rêves, rêve de sa propre mort. Elle va chercher le moyen de s'affranchir de sa mère pour devenir la sorcière Roe. Son chemin va croiser celui du mystérieux Taneh.

L'histoire a du potentiel et j'ai aimé la découvrir. La vie sur cette petite île de pécheur de baleine, où les habitants ont l'habitude d'avoir un coup de pouce magique et la protection de la sorcière, et ceux depuis l'arrivée de la toute première Roe sur l'île. Mais l'île semble être à l'aube d'une nouvelle ère, l'actuelle sorcière pourrait bien être la dernière. En cause, une mère qui souhaite épargner sa fille de ce qu'elle considère être une malédiction. Donc autant vous dire que la relation entre Avery et sa mère est loin d'être un long fleuve tranquille.

Le livre commence par le rêve funeste d'Avery, dans lequel elle voit sa propre mort. Malgré l'interdiction de sa mère, elle va tout faire pour rejoindre sa grand-mère dans l'espoir de devenir la prochaine sorcière (et donc sauver sa peau). Sa rencontre avec Taneh tombe a point nommé. Ensemble, ils vont tenter de lever la malédiction lancé par la mère d'Avery. Mais comme dans tout les histoires de sorcellerie, la jeune fille va découvrir que toute magie à son prix. Et l'île pourrait en payer le prix.

Avery est une jeune fille avec un caractère assez obstinée. Elle déteste sa mère qui l'empêche de devenir sa mère et pire encore, voudrait la changer en quelqu'un qu'elle n'est pas et n'a pas envie d'être. Elle n'hésite pas a briser les règles et a agir selon ses envies. Taneh est assez mystèrieux, avec ses tatouages magiques. Il a vécut un drame et souhaite se venger. Il espère qu'Avery pourra l'aider à décrypter ses rêves pour mettre en oeuvre sa vengeance. Mais en s'entraidant mutuellement, Avery et Taneh ont liés leur destin. Je retiens également le personnage de la mère d'Avery, un personnage qui apparaît comme détestable mais dont ont fini par comprendre les motivations.

Jusque là tout va bien ! Ce qui m'a un peu refroidie, c'est le rythme assez lent du roman. L'histoire manque de peps et la magie en elle-même manque de piquant. Je pense que, après avoir lu "soeurs sorcières", j’espérais retrouver un livre dans le même style et du coup j'ai été déçue sur ce point. Je pense aussi qu'il y a un manque de sentiment, l'histoire restant un peu "froide" et du coup, j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages. 

En conclusion, je retiens donc une histoire interessante mais desservie par un rythme un peu lent et un manque de profondeur.

Sur Amazon : La Sorcière de Prince Island

3 commentaires:

  1. J'aime pas les romans ou le rythme est lent. C'est dommage , il me tentait ben.

    RépondreSupprimer
  2. je l'ai lu aussi, un peu mitigé également... Autant l'univers m'a beaucoup plu, autant ça n'est pas poussé jusqu'au bout

    RépondreSupprimer
  3. Ah dommage, il me tentait pas mal...

    RépondreSupprimer