7 juillet 2016

Le serment incandescent T.1 (aka Fire Sermon) / Francesca Haig



Auteur : Francesca Haig
Titre original : The Fire Sermon
Traducteur : Samuel Loussouarn
Nombre de page : 576
Edition : Le livre de poche (Hachette roman, black moon pour le grand format)
Date de sortie : 11 Mai 2016 (2 Septembre 2015 gd format)

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Quatre cents ans après notre ère, la Terre a été ravagée par un terrible feu nucléaire. Sur une terre appauvrie qui se repeuple à grande peine, un phénomène mystérieux et inexplicable débute : chaque personne naît désormais avec un jumeau. De chaque paire, l’un naît Alpha, physiquement parfait en tous points, et l’autre Oméga, affublé d’une difformité physique plus ou moins marquée. Dans cette société, les Omégas sont discriminés et ostracisés tandis que leurs frères Alphas vivent dans l’opulence en s’accaparant les maigres richesses de la Terre. Or un lien invisible et indéfectible unit les jumeaux, sans qu’on puisse en percer le mystère : où qu’ils se trouvent, et qu’importe la distance qui les sépare, quand l’un des deux meurt… l’autre meurt aussi.
Cass est l’une des rares Omégas à être dotée d’un pouvoir de clairvoyance. Alors que son jumeau, Zach, accède aux hautes sphères du Conseil des Alphas, Cass ose faire le pire des rêves possibles : celui d’un monde où Alphas et Omégas sont traités à égalité. Prise au cœur du combat entre le Conseil et la Résistance, Cass va devoir lutter pour survivre et permettre à son rêve de devenir réalité.

MON AVIS : Lorsque ce livre est sorti en grand format, le résumé m'avait intrigué mais l'occasion de le lire ne s'est jamais présentée. Du coup, lorsqu'il est sorti en poche, j'ai pu enfin découvrir cet univers intrigant ... mais qui m'a laissé un sentiment mitigé à la fin de ma lecture.

Après un terrible cataclysme, le monde actuel a laissé place à une nouvelle civilisation qui ce distingue par un phénomène particulier : la naissance systématique de jumeaux. Mais les deux bébés ne naissent pas égaux, l'un présentant une anomalie plus ou moins exprimée (physique ou psychique) qui le désignent alors comme une sorte de "déchet" de la société. Et comme si cela ne suffisait pas qu'ils soient exclus de la société, les Alphas durcissent petit à petit les conditions de vie des Omégas. Seul le lien qui réside entre chaque jumeau assure la survie des Omégas. Et l'avenir des Omégas ne fait que s'assombrir. 

Alors le pitch est interessant, l'auteur pose les bases d'un monde qui n'a rien de merveilleux. La société est divisée en deux classes bien distinctes avec d'un côté les Alphas tout puissant et de l'autre, les pauvres Omégas considérés comme un poison qui handicape la société. Avec son talent de devin, Cass entrevoit l'espoir de renverser la donne avec le rêve de rejoindre la résistance. Mais c'est sans compter sur son Alpha de jumeau Zach, qui siège au Conseil et semble mettre au point un sombre projet contre les Omégas. Traquée, Cass n'a d'autre choix de fuir, accompagné dans son périple par Kip, un garçon amnésique.

Le petit problème de ce livre est que le rythme est trop inégal. Il y a beaucoup de passage assez long pendant le périple de Cass et Kip, qui ont fait que je me suis parfois ennuyé. Et comme le livre est assez gros, les longueurs se sont d'autant plus faites ressentir. Mais tout n'est pas mauvais, loin de là. L'histoire reste interessante à découvrir, avec des retournements de situations (notamment la fin à laquelle je ne m'attendais pas) et l'univers de l'auteur est bien développé avec différentes problématiques abordées et qui donnent à réfléchir.

Les personnages que l'on rencontre au fil de la lecture apportent chacun un intérêt à l'histoire. Certains deviennent plus ou moins attachant et se révèlent par leur courage et/ou leur dévouement, tandis que d'autres donnent froid dans le dos et sont plus que machiavélique. Et puis, nous ne sommes jamais sur de rien avec les personnages, chacun pouvant révèler a tout moment une autre facette de leur personnalité.

En conclusion, un premier tome qui pose les bases d'un univers assez riche. Dommage que certaines longueurs viennent alourdir le rythme du récit pourtant peuplé de moments plus intenses. Je reste quelques peu intéressée par la suite à venir, juste pour voir où l'auteur va mener son histoire.

4 commentaires:

  1. Je ne suis plus très attirée par les dystopies et celle-là ne me botte pas plus que ça... Mais tant mieux si tu as passé un bon moment. :)

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai acquis en poche également, et il me tente beaucoup. Je pense le lire dans le courant de l'été, j'espère ne pas ressentir les longueurs comme toi !

    RépondreSupprimer
  3. Autant j'attendais avec impatience de me jeter sur ce livre, autant je me suis totalement ennuyer. J'ai vraiment été déçu par cette lecture assez creuse.

    RépondreSupprimer