5 avril 2021

C'est lundi, que lisez-vous ? n°322

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions. Depuis quelques semaines, ce rendez-vous est publié tous les 15 jours.

1 - Qu'ais-je lu ces 15 derniers jours ?




2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-le lire ensuite ?

Aucune idée mais dans l'immédiat vu le petit pavé qu'est ma lecture en cours, je pense être occupée un petit moment !

Et vous, que lisez-vous ?

29 mars 2021

Midnight Club / Christopher Pike

Auteur : Christopher Pike
Titre original : The Midnight Club
Traducteur : Arnold Petit
Nombre de page : 288
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 24 Fèvrier 2021

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Dans un hôpital réservé aux adolescents atteints de pathologies graves, cinq jeunes malades se retrouvent chaque soir à minuit pour partager des histoires effrayantes. Des histoires inventées, des histoires réelles, et parfois un peu des deux. Une nuit, ils décident de faire un pacte. Ils se promettent qu’après leur mort, ils donneront un signe aux autres depuis l’au-delà. La plus incroyable des histoires peut alors commencer. Guérison, départ soudain, histoire d’amour, révélations extraordinaires… La vie – ou bien la mort ? – n’en a décidément pas terminé avec ces adolescents.


MON AVIS : Le résumé très tentant (malgré le côté effrayant annoncé) et la mention d'une future série Netflix m'ont donné envie de lire ce roman. Malheureusement, ce ne fut pas du tout ce que je m'étais imaginé. 

L'histoire se déroule dans un manoir dans lequel le riche propriétaire accueille des adolescents en fin de vie, qui ont renoncé a tous traitements. Cinq d'entre eux se réunissent tous les soirs à minuit pour se raconter des histoires effrayantes, réelles ou non. S'interrogeant sur la notion de l'au-delà, ils signent un pacte : le premier qui mourra devra envoyer un signe aux autres s'il en a la possibilité. 

Avec ce speech de départ, je m'attendais à quelques choses de palpitant et au final, je me suis ennuyée. Une grosse partie du livre est consacrée aux histoires qu'ils s'échangent, et hormis une ou deux, j'ai trouvé les autres sans intérêt. Entre les histoires, on assite plutôt a des échanges entre adolescents normaux, la perception de leur mort imminente en plus. 

Je me suis demandé à quel moment le livre allait décoller et arrivée aux dernières pages, le constat a été que le rythme manquait cruellement de consistance. On se contente d'assister aux séances d'histoire qui n'ont franchement rien d'effrayantes, plutôt glauques pour certaines, les autres fleurtant plus avec le paranormal que l'horreur. Rien ne m'a permis de m'attacher aux personnages car on ne découvre pas grand chose d'eux hormis ce qu'ils laissent paraitres à l'instant présent.

En conclusion, il s'agit malheureusement d'une déception. Je m'attendais à une histoire vraiment palpitante et c'est le contraire qui s'est passée. L'idée du pacte n'a été qu'effleuré (vite fait bien fait) et après lecture du livre, je me demande vraiment ce que va donner la série. Je ne sais pas encore si je vais tenter par curiosité ou passer définitivement mon chemin. 
Mon ressenti : Déception 

Roses de sang, Roses d'Ouessant / Janine Boissard



Auteure : Janine Boissard
Nombre de page : 187
Editeur : Fayard
Date de sortie : 10 Mars 2021

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Ouessant : une île balayé par des vents contraires. Astrid 23 ans, dessinatrice de bandes dessinées, vient de s'y installer dans la maison que lui a léguée son grand-père. 
Elle y retrouve Erwan, son amour d'adolescence, le séduisant "seigneur" de l'île, qui vit dans un manoir non loin de sa modeste demeure. Bonheur, il ne l'a jamais oubliée. Mais, sur leur amour, plane une ombre, celle de Marthe, l'ancienne gouvernante du manoir, qui a décidé de tout faire pour les séparer 
Y parviendra-t-elle ?



L'AVIS : Janine Boissard est de retour avec un nouveau roman. Le résumé et la situation Bretonne, sur l'île d'Ouessant étaient plutôt alléchants. Malheureusement, le ressenti est assez mitigé. 

Astrid vient s'installer sur l'île, dans la maison de son grand-père. Elle y retrouve Erwan, son amour d'adolescence. Entre eux, les sentiments refont surface. Mais Erwan pourrait bien cacher quelques secrets, notamment concernant sa femme. Et une personne semble bien déterminer à les faire éclater au grand jour. Quel est donc ce mystère qui entoure le séduisant propriétaire du manoir ?

La première chose qui saute aux yeux, c'est la grosseur du livre. Moins de 200 pages pour un roman, c'est trop peu... ou alors, l'auteure doit aller rapidement à l'essentiel. Et c'est bien le problème de ce roman qui traine en longueur pendant la première moitié (ce qui pour un livre de 190 pages est beaucoup trop). Et lorsqu'on arrive enfin au mystère en lui-même, la fin est déjà proche. 

Une première partie un peu "plan-plan" dans laquelle il ne se passe pas grand chose hormis le quotidien d'Astrid et ses rencontres avec Erwan. Et c'est dommage, car la seconde partie est plus captivante, le mystère entourant Erwan assez prenant mais elle manque cruellement de développement. En quelques pages, tout est fini. 

En écrivant ces mots, cela me fait penser que pour le précédent roman, le reproche du manque de profondeur avait déjà été relevé. Janine Boissard a une belle plume, mais cela fait deux romans à la suite qui manque de matière. Tout va trop vite comparé à la partie mise en place de l'intrigue et des ses personnages qui prend trop de place au regard du reste. Et c'est bien dommage. 

En conclusion, un roman trop court qui manque de profondeur. Un démarrage trop lent et une fois dans le vif du sujet, c'est déjà la fin.

Merci aux éditions Fayard ainsi qu'à Gilles Paris et son équipe


24 mars 2021

Un nom sur la liste / Monica Hesse

Auteure : Monica Hesse
Titre original : They Went Left
Traducteur : Anne Krief
Nombre de page : 400 
Editeur : Nathan
Date de sortie : 14 Janvier 2021

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Allemagne, 1945. Zofia, Juive polonaise de 18 ans, a survécu au pire. Réchappée des camps, elle a vu toute sa famille exterminée, à l'exception de son frère Abek, dont elle a été séparée.
Difficile de retrouver Abek dans un océan de disparus, avec une mémoire défaillante et sa propre vie à reconstruire. Au fil de son enquête, Zofia traverse la Pologne et l'Allemagne jusqu'à atterrir dans un camp de réfugiés, avec d'autres jeunes rescapés. Cette famille d'adoption l'aidera-t-elle à regarder vers l'avant, ou à renouer avec son passé ?

MON AVIS : Bien que je ne lise pas beaucoup de romans historiques, la seconde guerre mondiale est sans doute la période qui fait parfois exception à la règle surtout quand le résumé est très tentant. "Un nom sur la liste" fait partie de ceux-là, le résumé me donnant envie de découvrir le destin de Zofia. 

1945, Zofia à 18 ans. C'est une "Néante", rescapée des camps de concentration mais avec la mémoire en vrac. Elle peut enfin retourner chez elle où elle garde le fol espoir de retrouver son jeune frère Abek. Mais le retour ne se passe pas comme elle l'avait imaginé. S'accrochant à sa promesse de retrouver Abek, elle se lance dans un périple qui la mène en Allemagne, dans un camps de réfugiés. Car impossible pour Zofia de penser à l'avenir tant qu'elle n'aura pas retrouver la trace de son frère. 

C'est un roman différent de ceux que j'ai pu lire jusqu'à présent car l'auteure s'intéresse à l'après-guerre et bien que rarement évoqué dans les livres, on se rend vite compte que la fin de la guerre n'a pas été une libération immédiate pour les juifs rescapés qui ont continué à subir la haine de certains voisins (et qui la subissent encore aujourd'hui malheureusement). Il faut se reconstruire aussi bien physiquement que moralement, réapprendre la normalité mais surtout il faut parvenir à aller de l'avant. 

Zofia a perdu toute sa famille, hormis son petit frère Abek a qui elle a fait la promesse qu'ils se retrouveraient après la guerre. C'est cette promesse qui l'aide a avancer un jour après l'autre. Et avec sa mémoire en vrac, elle se rend compte qu'elle a du mal à faire la différence entre ce que son cerveau lui montre et la réalité. Son périple nous mène dans un camp où elle rencontre des réfugiés qui comme elle, tente de retrouver des proches ou tout simplement de réapprendre la vie. Un lieu où chaque moment de normalité qui peut nous paraitre insignifiant sont pour eux des moments de joies et de victoires. 

La plume de l'auteure est d'une grande efficacité. Elle n'hésite pas à nous montrer les choses telles qu'elles sont. Au fil de l'avancée du roman, elle glisse des passages qui nous montre la reconstruction du souvenir de Zofia, signe que sa mémoire lui revient peu à peu. L'espoir est un élément clé du récit,  celui qui fait tenir Zofia mais aussi celui des autres rescapés qui s'accrochent à l'espoir d'un avenir plus clément. J'ai eu du mal à m'attacher à Zofia car même si j'ai compris son envie de retrouver coûte que coûte son frère, cela ne justifie pas toujours sa façon d'agir, son impulsivité. Même si certains passages paraissent romanesques par leur côté "coïncidence un peu grosse" et que des doutes m'ont effleurés l'esprit concernant ce que l'on découvre à la fin, l'ensemble n'en reste pas moins percutant.

En conclusion, un bon roman qui nous permet de découvrir un peu le contexte après guerre vécut par les juifs. Pour eux, la Libération est avant tout le moment de se reconstruire et de réapprendre la vie.

Mon ressenti : Très bonne lecture 

23 mars 2021

C'est lundi, que lisez-vous ? n°321

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions. Depuis quelques semaines, ce rendez-vous est publié tous les 15 jours.

1 - Qu'ais-je lu ces 15 derniers jours ?



2 - Que suis-je en train de lire ?


Bien entamé car j'en suis à 85% 

3 - Que vais-je lire ensuite ?

Je pense que je vais tenter la lecture de Vampyria de Victor Dixen

Et vous, que lisez-vous ?


16 mars 2021

L'Académie Avengers T.1 : La rentrée / Preeti Chhibber (par Guillaume)

Auteure : Preeti Chhibber
Titre original : Avengers Assembly #1 : Orientation
Illustrateur : James Lancett
Traducteur : Camille Cosson
Nombre de page : 181
Editeur : Lumen
Date de sortie : 11 Mars 2021

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Kamala Khan était une simple collégienne – enfin, jusqu'à ce qu'un nuage au doux nom de Brume de Terrigen ne balaie le petit coin des États-Unis où elle habite et n'active ses super-pouvoirs ! Devenue la nouvelle incarnation de Miss Marvel, elle ne tarde pas à attirer l'attention de super-héros de premier plan dans son combat contre la criminalité. 
Quand des caméras de télévision la surprennent en train d'affronter un super-vilain – et, accessoirement, de détruire par erreur un bâtiment entier – elle reçoit un message de la grande Captain Marvel en personne : ses efforts pour lutter contre le crime sont certes bienvenus, mais peut-être un collège lambda n'est-il pas le meilleur endroit pour se faire à son nouveau rôle. Si elle veut mériter le titre de Miss Marvel, il va lui falloir se lancer dans quelques activités extra-scolaires... Bref, s'entraîner avec d'autres jeunes super-héros aux côtés des Avengers, à commencer par le nouveau Spider-Man, Miles Morales ! 
Mais si Kamala et ses nouveaux amis pensent survoler sans problème le cursus prévu par leur nouvelle école, ils ne vont pas tarder à déchanter... " Le rôle du super-héros ", " Faire la différence entre le bien et le mal ", " Voyages interdimentionnels " : des cours – et des aventures – aussi dangereux que passionnants les attendent à l'Académie Avengers !

L'AVIS DE GUILLAUME : N’étant pourtant vraiment pas dans la catégorie d’âge ciblée par ce livre, je me suis tout de même laissé tenter par cette version très jeunesse de l’univers MARVEL. 

On suit en particulier le personnage de Kamala KHAN, une jeune fille Pakistanaise dotée de pouvoir assez particulier car cette dernière a la faculté de grandir, rapetisser, s’étirer et même de ce métamorphoser. Bien que sa panoplie de pouvoir soit assez fournie, il n’est pas toujours facile de les gérer aisément et une catastrophe n’est jamais bien loin.

Un jour elle reçoit un message provenant de l’académie des Avengers signé par Carol Danvers, la célèbre Captain MARVEL, autour de laquelle elle écrie une fanfiction sur son blog. Elle est conviée à rejoindre l’académie où les cours sont dispensés par les plus grands super héros tels que Hank Mccoy et Scott Lang , alias le Fauve et Ant-man, en personne. Mais cela doit rester secret et personne, même sa famille, ne doit être mise au courant.
 
A peine les cours normaux terminés, Kamala enfile son costume et rejoint chaque jours l’académie pour apprendre à mieux gérer ses facultés et surtout pour devenir une super héroïne digne de ce nom. Epaulée de ces amis Miles "Spiderman" et Doreen "Ecureuillette" (elle parle aux écureuils), elle affrontera les pires difficultés et apprendra la notion d’équipe mais surtout à séparer le bien du mal.

Un ouvrage assez sympa de prime abord qui réuni tout ce qu’un très jeune lecteur peut rechercher avec des passages de BD, des conversations SMS et j’en passe (un peu a la manière d’un journal intime).

Découvrir les héros déjà connus du grand public est franchement une réussite qui ravira les novices comme les mégas calés de l’univers MARVEL Comics. A mettre entre les mains de vos enfants sans hésiter.
Avis rédigé par Guillaume 

15 mars 2021

Nous sommes le 1er, c'est l'heure du bilan - Février 2021

Initialement mis en place par La bibliothèque de Lilie, ce rendez-vous permet de partager ses lectures du mois passé ainsi que ses chroniques.

Qu'ai-je donc lu en Février ?
J'ai tout d'abord fini "Le rêve d'un autre monde" (255 pages)

J'ai ensuite lu :
- American Royals (501 pages)
- Cendrillon 2.0 (557 pages)

Je suis en train de lire "Ivy Wilde T.3" (274/311 pages)

Soit un total de 1587 pages pour ce mois de Février. Mon rythme de lecture n'a toujours pas repris du poil de la bête mais mes lectures ont étés très bonne d'un point de vue général. Un coup de coeur pour "Cendrillon 2.0" et même s'il n'est pas fini, le troisième tome d'Ivy Wilde est toujours aussi excellent. Une suite un peu en deçà pour "American Royals" mais cela reste très plaisant à lire et le nouveau roman du duo Wolf/Plichota est très interessant. 

Février en image :







12 mars 2021

Le Tarot de la Sorcière Moderne / Lisa Sterle


Auteure
: Lisa Sterle
Illustratrice : Lisa Sterle  
Titre original : Modern Witch Tarot
Traducteur : Isabelle Boski
Nombre de page : 80 cartes + livret de 112 pages
Editeur : Courrier du livre 
Date de sortie : 14 Janvier 2021

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Chaque culture connaît sa propre forme de divination et ses sorcières. Le tarot est souvent associé à ces dernières, à leur sagesse et à leurs pouvoirs surnaturels. C'est pourquoi, de bien des façons, la sorcellerie moderne – et sa réappropriation actuelle – constitue un véritable refuge pour tout être humain. Le tarot est ainsi un moyen de se découvrir, de découvrir le monde, et peut aider les personnes de couleur, les LGBTQIA +, ou encore les femmes, à reprendre leur pouvoir.
Ce coffret est une extraordinaire preuve d'amour et de respect pour le tarot qu'il renouvèle totalement actualisant le symbolisme du classique Rider-Waite-Smith, tant par ses interprétations franches et dépoussiérées que par ses illustrations résonnant de figures aussi plurielles que représentatives.
Inspiré des sorcières d'aujourd'hui, quels que soient leur âge, genre ou origine culturelle, Le Tarot de la sorcière moderne est un outil de conseil qui célèbre tout être humain mais, surtout, qui aide à se révéler pleinement.

MON AVIS : Cela me démangeait d'avoir un jour un tarot et j'ai jeté mon dévolu sur celui-ci. Son aspect moderne m'a de suite attiré l'oeil et sa présentation est plutôt parlante. 

Quand on ouvre le coffret, on y découvre un livret explicatif et les fameuses cartes de Tarot contenues dans un pochon satiné. L'impression première qui s'en dégage c'est l'aspect soigné de l'objet en lui-même. Puis on découvre les cartes...



Lisa Sterle offre une belle représentation de la femme sous tous ses aspects, tantôt badass, fleur bleue ou encore motarde mais également toutes les communautés et cultures y ont leur place. Egalement illustratrice de comics, on ressent cette univers dans le trait de crayon et les couleurs choisies pour dessiner les femmes, sorcières modernes de chacunes des cartes. 

Etant néophyte des tarots, je n'ai aucune comparaison à faire concernant les interprétations de Lisa Sterle. Je peux juste dire qu'elles m'ont parues actuelles et parlantes. Je pense qu'il s'adresse effectivement à toutes les femmes d'aujourd'hui !




En conclusion, une belle découverte du Tarot avec ce coffret criant de modernité qui fait la part belle à la Femme dans toutes ses déclinaisons.

Pour un aperçu de quelques cartes supplémentaires : le site des éditions 

8 mars 2021

C'est lundi, que lisez-vous ? n°320

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions. Depuis quelques semaines, ce rendez-vous est publié tous les 15 jours. 

1 - Qu'ais-je lu ces 15 derniers jours ?


 J'ai fini "Ivy Wilde" et j'ai lu "Un nom sur la liste" 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?


Et vous, que lisez vous ?

2 mars 2021

Il était une fangirl, tome 1 : Cendrillon 2.0 / Ashley Poston

Auteure : Ashley Poston
Titre original : Geekerella
Traductrices : Sarah Dali et Ombeline Marchon
Nombre de page : 557
Editeur : Lumen
Date de sortie : 4 Février 2021

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Et si Cendrillon était une fan, une vraie ?
La jeune Elle Wittimer, geek de son état, ne vit que pour Starfield, le grand classique de science-fiction dont son père était, lui aussi, un grand fan avant sa mort. Alors, quand le reboot de la mythique saga est annoncé au cinéma, elle croit devenir folle de joie. Sauf que c'est Darien Freeman, acteur de séries légères pour adolescents, qui décroche le rôle principal. Et ça, aux yeux d'Elle et de milliers de fans historiques du chef-d'œuvre, c'est intolérable.
Martyrisée par sa belle-mère et ses deux demi-sœurs qui mènent la grande vie et la prennent pour leur domestique, elle a hâte de voler enfin de ses propres ailes après sa dernière année de lycée. En attendant, elle assassine le pauvre Darien à longueur de posts – s'assurant, à sa grande surprise, une audience de plus en plus large sur les réseaux sociaux. Alors, quand le tournage du film commence pour le jeune comédien, les difficultés aussi ! D'autant qu'il doit apparaître à la plus grosse convention du pays, autrefois fondée par le père d'Elle en personne...
Lettre d'amour à la culture geek et lettre d'amour tout court, Cendrillon 2.0 inaugure une trilogie qui revisite les contes de fée sous l'angle de la fangirlitude. Saluée pour sa sensibilité et ses dialogues à mourir de rire, cette réinterprétation de Cendrillon est bourrée de charme et de clins d'œil aux films, aux livres et aux séries que nous connaissons tous.

MON AVIS : Je me souviens avoir vu passer ce roman en VO à l'époque de sa sortie et avoir espéré qu'il soit traduit pour que je puisse le lire. Souhait désormais exaucé par Lumen et je n'ai pas attendu très longtemps avant de me plonger dedans. 

Ellie n'en peut plus son quotidien où elle est considérée comme une moins que rien et une domestique par sa "Belle-Monstre" et ses abominables jumelles de filles. La seule chose qui lui permet de tenir est sa passion pour la série "Starfield" qu'elle partageait avec son père qui avait même créé une convention dédié à la série. Alors quand une adaptation en film est annoncée, elle est dans tout ses états jusqu'à ce qu'elle apprenne que le prince Carmindor, le personnage principal sera interprété par Darien Freeman, un acteur de sitcom qui semble ne rien connaître de l'univers. Ni une, ni deux, elle fait un article plutôt corsée sur son blog qui fera le buzz. Et lorsqu'un inconnu la contacte via le portable de son père au sujet de la convention et que de fil en aiguille une conversation par SMS s'établie, Ellie est loin de s'imaginer que la personne qui lui répond n'est autre que Darien lui-même. 

Avec les réécritures de contes, c'est quitte ou double mais là je dois dire que je n'avais aucune crainte. L'auteure nous offre une réécriture tout en modernité, avec son univers geek et son fandom autours d'une série culte "Starfiedl". Celle-ci n'existe pas mais la façon dont l'exploite l'auteure pourrait nous convaincre du contraire. Starfield est en fait l'image d'une communauté réuni autours d'une passion commune, qui permet à certaines personnes comme Ellie de se raccrocher à quelques choses pour continuer à avancer. 

Si Ellie incarne parfaitement l'image de Cendrillon, j'ai également beaucoup aimé découvrir le personnage de Darien. Derrière l'image superficielle qu'il renvoie malgré lui, on découvre un jeune homme déterminé mais dont la vie est contrôlé par son père. Alors qu'il doit faire penser le contraire, le rôle qu'il vient de décrocher est pour lui comme un Graal car c'est un grand fan de la série. Alors autant dire que les articles assassins d'Ellie le touche en plein cœur. Et paradoxalement, ce sont les échanges SMS avec cette dernière (alors qu'il ignore qui elle est) qui vont lui donner la force d'avancer. J'ai aimé leur détermination à tous les deux, cette façon de ne jamais baisser les bras malgré les mauvais coups du destin. Et sans trop en dévoiler à son sujet, je ne peux pas ne pas citer Sage, un personnage que j'ai adoré et sans qui l'histoire ne serait pas la même.

L'écriture de l'auteure est fraiche, pétillante et redonne un bon coup de modernité à l'histoire de Cendrillon. S'agissant d'une réécriture, certaines choses sont prévisibles mais j'étais curieuse de voir comment l'auteure allait amener les retournements de situations dans cette version moderne. Je n'ai absolument pas été déçue de ma lecture avec laquelle j'ai passé un excellent moment, du début à la fin tant que j'ai eu un peu à tourner la dernière page. J'aurais aimé poursuivre un peu l'aventure avec Darien et Ellie. 

En conclusion, cette lecture est un petit bonbon que j'ai adoré découvrir. Tout en légèreté, modernité et non dénué d'émotions, ce livre est un bon remède pour décompresser après une dure journée de travail. 

Lu via Netgalley

Mon ressenti : Coup de cœur