23 juillet 2019

Waste Experiment / Sophie Dabat


Auteure : Sophie Dabat
Nombre de page : 396
Editeur : Hachette romans
Date de sortie : 22 Mai 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Rosalie est tombée amoureuse du garçon le plus populaire du lycée. Mais de reine, elle est devenue le souffre-douleur officiel, celle sur qui tous s’acharnent. Un jour, prise d’un accès de rage, elle attaque son principal bourreau… qui meurt sous ses coups. La société veut faire de Rosalie un exemple. Mais si la loi la condamne à mort, elle lui offre une autre option : l’enfermement dans un Waste, un no man’s land aux conditions de vie inhumaines. C’est ainsi que Rosalie est larguée dans la centrale nucléaire défectueuse d’Ake-Kule en Chine. Là-bas, elle doit se faire une place parmi les autres détenus et trouver de quoi se nourrir. Mais surtout, elle doit survivre aux radiations et à la violence omniprésente.
Alors que tout meurt autour d’elle, Rosalie décide qu’elle ne sera pas une victime du Waste et qu’elle ne partira pas sans se battre.

MON AVIS : Voilà un livre qui m'a attiré lors de sa sortie. J'étais curieuse de le découvrir et même si l'histoire dans le fond est interessante, c'est sur la forme que j'ai été moins convaincue.

Harcelée au lycée, Rosalie finit par tuer sa camarade de classe. Condamnée à mort, elle doit choisir entre deux options : le prélèvement d'organe ou l'enfermement dans un Waste, où elle devra lutter à chaque instant pour sa survie. Optant pour cette seconde option, elle atterrie dans le Waste d'Ake-Kule en Chine, près de la centrale nucléaire accidentée. Là-bas, pour survivre, elle sait qu'elle va devoir se lier avec ses compagnons d'infortunes. Car entre les dangers des radiations et la menace des solitaires agressifs qui rodent dans le camp, la vie des prisonniers ne tient qu'à un fil. 

L'action se déroule dans un futur très (trop) proche de nous. La troisième guerre mondiale a été déclarée et la peine de mort rétablie. Mais pour cette dernière, suite aux batailles des ONG, des "aménagements" ont été apportés : les fugitifs ont le choix entre subir des prélèvements d'organes ou intégrer l'un des wastes pour une peine définie. Si l'auteure n'apporte aucune précision sur la première option, la seconde est au centre de ce livre. Avec l'espoir de survivre aux années passées dans ces camps, beaucoup opte pour cette option. Comme Rosalie. Mais à l'arrivée, la découverte de la dure réalité s'impose et les espoirs s'amenuisent. 

Je ne vous cache pas que la situation fait froid dans le dos, surtout quand on découvre les conditions de vie et les mensonges qui se cachent derrière la promesse d'une remise en liberté. Le petit bémol étant qu'il me semble que l'action se déroule comme si c'était demain et même si cela peut vite arriver, cela ne pas sembler assez réaliste dans le déroulement des choses. Mais vu comment la société évolue, le plus horrible dans l'histoire est que c'est un futur possible. 

J'ai été partagé concernant Rosalie, car elle a quand même commis un meurtre du coup, une part de moi ne parvenait pas à la plaindre. Mais la part émotive a fait qu'au fil des pages, je me suis attachée à elle et son instinct de survie, ainsi qu'aux personnes qui l'entourent. D'ailleurs, un certain passage du livre a été un petit crève cœur. C'est interessant de voir comment chacun réagit dans de telles condition et la rapidité avec laquelle l'humanité peut se faire la malle !

C'est sur la forme que j'ai été moins convaincue car malgré le fait que je voulais en savoir plus, j'ai ressentie quelques longueurs dans le récit mais aussi une sensation de répétition. J'avais eu l'occasion de lire "Mutante" de l'auteure dans sa toute première version, et je me rappelle avoir ressenti les mêmes défauts, une sensation de lourdeur dans l'ensemble, et c'est dommage. Je vais retenir le fait que malgré tout, l'évolution de l'histoire reste interessante et que le récit n'ait pas dépourvu d'émotion. 

En conclusion, je ne suis pas totalement convaincue par l'ensemble même si l'histoire reste captivante. On est dans un roman d'anticipation mais le côté futur proche (et la façon dont la société évolue actuellement) donne un côté assez glaçant au récit. Les longueurs et répétitions en moins, cela aurait été une très bonne lecture !
Mon ressenti : mitigé 


22 juillet 2019

C'est lundi, que lisez-vous ? n°257

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?


J'ai glissé un livre dans mon programme de la semaine dernière donc je reprend la suite !

Et vous, que lisez-vous ?

19 juillet 2019

Ghost in love / Marc Levy


Auteur : Marc Levy
Nombre de page : 335
Editeur : Robert Laffont / Versilio
Date de sortie : 14 Mai 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Ils ont trois jours à San Francisco.
Trois jours pour écrire leur histoire.
Que feriez-vous si un fantôme débarquait dans votre vie et vous demandait de l’aider à réaliser son vœu le plus cher ?
Seriez-vous prêt à partir avec lui en avion à l’autre bout du monde ? Au risque de passer pour un fou ?
Et si ce fantôme était celui de votre père ?
Thomas, pianiste virtuose, est entraîné dans une aventure fabuleuse : une promesse, un voyage pour rattraper le temps perdu, et une rencontre inattendue.

MON AVIS : En lisant le résumé du cru 2019, j'avais bon espoir de retrouver le style des premiers romans. Et pour le coup, je n'ai pas été déçue. Le seul "bémol" étant peut-être que ce roman m'a parut un peu trop court. 

Lorsque le fantôme de son père lui apparaît, Thomas croit d'abord à un mauvais rêve. Il faut dire qu'entre eux, la communication a toujours été difficile mais surtout, son père lui donne une étrange mission. Prenant cette aventure comme l'occasion de rattraper le temps perdu, Thomas s'envole pour San Francisco pour un voyage dont il se souviendra longtemps. 

En vingt romans, Marc Levy nous a depuis longtemps prouvé qu'il pouvait jongler avec les différents styles littéraires et sujets, de la romance au thriller en passant par des sujets plus scientifiques ou historiques. Mais personnellement, je garde un rapport tout particulier avec ses premiers titres qui comportaient une petite touche de fantastiques. Et ce fut un grand plaisir de la retrouver dans ce vingtième roman. 

Ici, le sujet fort reste la relation père/fils entre Raymond et Thomas qui est d'ailleurs initié dès le prologue avec la question "C'est quoi être un père ?". Malgré la folie de la situation, Thomas espère bien profiter du "retour" de son père pour rattraper le temps perdu, pour rétablir le contact qui s'est érodé au fil des années et obtenir enfin la réponse à sa question. Mais les vérités qu'il va découvrir ne sont pas forcément celles qu'il attendait et vont changer l'image qu'il avait de son père. 

Marc Levy nous embarque ici dans une histoire contemporaine, teintée de fantastique (laissez votre rationalité de côté le temps du roman) et de beaucoup d'humour. Le ton est tantôt touchant, tantôt léger et l'ensemble se dévore en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Peut-être un peu trop vite d'ailleurs. Je dois tout de même avouer qu'il m'a fallut quelques pages pour rentrer dans l'histoire, le rapport à la musique classique peut-être, mais une fois la machine grippée par un grain de folie, je me suis laissée entraîner par l'histoire. Et sans trop vous en dire, le côté fantastique n'est pas le seul retour à ses premiers romans ;-) (quelques choses que j'ai beaucoup apprécié et auxquelles je m'attendais à moitié). 

En conclusion, j'ai adoré retrouver la plume des débuts, cette façon d'aborder un sujet fort en y apportant des touches de fantastiques et de légèretés avec une bonne dose d'humour et de folie. Le petit "temps" qu'il m'a fallut au début pour rentrer dans l'histoire fait que ce n'est pas un coup de cœur, mais il n'en est pas loin. Et je finirais par un dernier mot sur les esquisses que l'on trouve entre chaque chapitre et qui illustrent un mot, un passage des pages tournées. 
Mon ressenti : Très bonne lecture (quasi coup de coeur) 

16 juillet 2019

Les descendants T.4 : Panique sur l'île de l'oubli / Melissa De La Cruz


Auteur : Melissa De La Cruz
Titre original : Escape from the Isle Of The Lost
Traducteur : Brigitte Hébert
Nombre de page : 304
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 19 Juin 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : De Mal en pire…
Mal, Evie, Jay et Carlos ont beau avoir été les rois des Méchants, leur passé est (presque) derrière eux. D’ailleurs, la fin du lycée approche ! Mais avant que les élèves enfilent leurs costumes pour la remise des diplômes, ils ont un dernier détail à régler.
Sur l’île de l’Oubli, beaucoup de Descendants rêvent d’aller étudier à Auradon. Même Celia, la facétieuse fille du Dr Facilier. Et Mal et ses amis comptent bien profiter de leur passage éclair sur l’île pour faire de ces rêves une réalité.
Cependant, Uma, fille d’Ursula, est plus déterminée que jamais à se venger de Mal. Or, elle a découvert un repaire qui la mène tout droit… à Hadès, dieu des Enfers. Le complice parfait. En unissant leurs forces, ils pourront enfin vaincre Mal, briser la barrière magique qui les retient prisonniers, et fuir l’île de l’Oubli pour toujours…

MON AVIS : Je n'ai pas résisté à la tentation de découvrir les nouvelles et dernières (?) aventures de Mal et ses amis. Une lecture rapide qui permet de passer un moment de pure détente.

Nos quatre compagnons arrivent à un tournant de leur vie. En effet, la fin de leurs études à Auradon arrive et avec elle, l'heure des choix. Que vont-ils choisir pour leur avenir ? Mais comme leur intégration a Auradon est un succès, ils espèrent trouver la relève pour que d'autres enfants de l'île de l'Oubli bénéficient à leur tour de la même chance qu'eux. Un (dernier ?) petit tour sur l'île de leur enfance s'impose mais la tâche ne va pas s'avérer des plus faciles. Surtout qu'Uma n'a pas dit son dernier mot.

Dans ce nouvel opus, on ressent comme un sentiment de fin. En effet, Mal, Evie, Jay et Carlos arrivent à un tournant de leur vie. Car hormis Carlos qui a encore une année de lycée devant lui, les trois autres s’apprêtent a recevoir leur diplôme. Les questions sur l'avenir se posent car ils vont devoir choisir ce qu'ils faire de leur vie. Et si pour certains cela semblent évident, pour d'autres le choix est plus difficile. Ils savent également que l'heure de la séparation approche et cela les inquiètent plus que tout. Ils vont avoir l'occasion d'une dernière aventure sur l'Île de l'Oubli pour trouver leur réponse et surtout avoir l'assurance qu'ils seront toujours là les uns pour les autres malgré la distance.

Pourquoi ce nouveau voyage sur l'île ? Afin de trouver les nouveaux enfants de vilains qui auront la chance de suivre leur trace à Auradon. Ils vont se retrouver confronter à certaines réticences surtout en s'apercevant que malgré tout, leur image de "méchant" leur colle toujours à la peau. S'ils veulent convaincre leurs anciens camarades, ils vont devoir faire campagne... tout en déjouant les plans d'Uma qui n'a que la vengeance en tête. 

C'est un tome où, comme dit plus haut, j'ai eu l'impression d'avoir quelques pages devant moi pour me préparer à dire au revoir a des amis. Au fil des tomes, nous avons suivi le quatuor et leur évolution, leur doute et leur façon de montrer que malgré leur réputation, si on veut prendre la peine de changer, on peut y arriver. J'ai ressenti une certaine nostalgie en voyant les dernières pages arriver. 

En conclusion, une lecture sympathique pour une saga que j'ai apprivoisé au fil des tomes, malgré le côté très jeunesse. Au point d'être un peu nostalgique en refermant le livre qui semble mettre un point final à la série (?). Si c'est le cas, Mal, Evie, Jay et Carlos vont me manquer.
Mon ressenti : Lecture agréable 

15 juillet 2019

C'est lundi, que lisez-vous ? n°256

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

J'ai fini "Waste experiment" et j'en suis à la moitié de "Strong girls Forever 2" 

2 - Que suis-je en train de lire ?


Je poursuis ma lecture

3 - Que vais-je lire ensuite ?

 

J'ai besoins de légèreté et ces lectures tombent à point ! 

Et vous, que lisez-vous ?

14 juillet 2019

In my Mailbox n°157

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Alors qui a rejoint ma PAL ces deux dernières semaines ?


Deux futures lectures très sympathiques

Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

12 juillet 2019

A la tombée du ciel / Sophie Cameron


Auteure : Sophie Cameron
Titre original : Out of the blue
Traducteur : Anne Guitton
Nombre de page : 309
Edition : Nathan
Date de sortie : 11 Juillet 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Cela aurait pu être une météorite, ou une éruption solaire annonçant la fin du monde. Mais ce sont des créatures ailées qui ont commencé à tomber du ciel.Pour Jaya, 16 ans, c'est une anomalie de plus dans un monde qu'elle ne comprend pas. Comment vivre alors qu'elle a vu sa mère mourir? Que son père est obsédé par l'idée de prévoir la prochaine chute? Jaya n'a qu'une envie: Rester loin de tous ces problèmes. Mais quand un ange atterrit à ses pieds, elle va devoir faire un choix. Et réapprendre à vivre, pour l'aider à repartir.

MON AVIS : Quand j'ai commencé ma lecture, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Je me suis donc laissé emporter dans ce récit même s'il n'est pas parfait. 

Un jour, des créatures ailées se sont mises à tomber du ciel. Nombreux sont ceux qui y ont vus un présage de fin du monde, d'apocalypse. Chacun réagit à sa façon aux chutes, entre les fanatiques qui vouent un vrai culte, ceux qui espère s'enrichir sur ces êtres et ceux qui, comme le père de Jaya sont complètement obsédés par le sujet au point de consacrer chaque minute à tenter de prévoir la prochaine Chute. Au milieu de tout ça, il y a Jaya dont le monde a complètement cesser de tourner lorsque sa mère est morte. Lors d'un voyage a Edimbourg, une créature atterrit à ses pieds. Commence alors pour Jaya, une lutte de chaque instant pour tenter de garder secrète son existence, le temps de trouver un moyen de l'aider a repartir. 

En commençant le roman, on se dit "tient, un roman fantastique avec des anges" et puis au fil des pages, l'histoire prend une toute autre tournure. Si le côté fantastique est toujours là avec la créature dont va s'occuper Jaya, il y a également une tournure plus dramatique qui émerge. Car plus que de savoir pourquoi les chutes surviennent, l'auteure s'attarde surtout sur le deuil, la reconstruction de Jaya après la perte de sa mère.

Jaya n'a plus le goût de rien depuis la mort de sa mère et sa rencontre avec la créature pourrait bien être la chose qui va lui redonner le goût à la vie, l'envie de se battre. Elle va devoir faire confiance aux bonnes personnes si elle veut avoir une chance d'y arriver. Dans son aventure, elle va se retrouver confronter a des décisions à prendre mais aussi à des choses de son "passé". Mais surtout, face à l'inconnu que représente l'Ange, se redéfinir.

Lors des premières pages, je me suis demandée dans quoi je mettais les pieds puis je me suis prise dans ma lecture à mesure qu'elles se tournaient. Le style est très agréable et l'auteure sait retenir notre attention et aiguiser notre curiosité. Mais attention, car si le livre traite parfaitement la partie "sociale" de l'histoire avec les différents sujets introduits par les personnages, les conséquences des Chutes dans la vie des gens, je suis ressortie de ma lecture avec autant de questions qu'au début. Est-ce voulut par l'auteure de manière à ce que chacun en face sa propre interprétation selon ses croyances ?

En conclusion, un livre que j'ai pris plaisir à lire pour le côté contemporain avec un soupçon de fantastique même si ce dernier à plutôt une connotation mystique. Le seul bémol, je suis rester sur ma faim concernant le manque d'explication globale. Petite mise en garde, si ce livre vous tente par son aspect SF ou fantastique, il n'entre pas exactement dans cette catégorie.
Mon ressentie : Lecture agréable 

11 juillet 2019

Si loin de l'arbre / Robin Benway


Auteure : Robin Benway
Titre original : Far from the tree
Traducteur : Sophie Lamotte d'Argy
Nombre de page : 370
Editeur : Nathan
Date de sortie : 4 Juillet 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Grace, 16 ans, a passé une année difficile au lycée. Elle est tombée enceinte, a donné naissance à sa fille le jour du bal de promo et l'a faite adopter. Elle-même adoptée, elle décide de retrouver sa mère biologique. Mais ce qu'elle va trouver, ce sont un frère et une sœur, avec chacun ses secrets et son histoire. Ces trois adolescents dont les vies se retrouvent entremêlées tissent un portrait remarquable de la famille sous toutes ses formes, qui va bien au-delà des liens du sang.

MON AVIS : Ayant aimé les précédents romans de l'auteure, j'ai été plus que ravie d'avoir ce nouveau livre entre les mains. Surtout qu'elle m'a permis de passer un super moment de lecture avec un sujet pas forcément facile a aborder.

A 16 ans, Grace vient d'avoir un bébé qu'elle a du faire adopter. Une histoire qui semble se répéter car Grace est elle-même une enfant adoptée. Elle n'a jamais manqué de rien et ses parents adoptifs sont toujours là pour elle. Et même si pour Grace, la décision a été mûrement réfléchie, ce n'en est pas moins un bouleversement qui va la pousser à en savoir plus sur ses origines. Elle va alors faire la connaissance de Maya et Joaquin, sa soeur et son frère. Est-il encore tant de rattraper les années perdues ? 

Derrière cette couverture légère se cache un livre au sujet très fort : l'abandon et l'adoption des enfants. Les deux sujets sont liés par le personnage de Grace qui est à la fois un enfant adopté et une mère qui abandonne son bébé à l'adoption. Sa décision va agir comme un électrochoc pour elle qui jusque là ne souhaitait pas connaitre sa mère biologique car elle n'en valait pas la peine. Avec sa situation, elle se rend compte que les motifs d'abandon ne sont pas toujours un manque d'amour. Ses recherches vont la mener à faire la connaissance d'une sœur et d'un frère. 

En suivant Grace, Maya et Joaquin, on découvre différents parcours d'enfants abandonner à la naissance. Et si pour Grace et Maya, le destin a été plus clément que pour Joaquin, chacun d'eux a du faire face à ses propres problèmes. Mais tous les trois ont en commun celui de parvenir à trouver sa place, que ce soit au sein de sa famille d'adoption comme pour Maya ou dans la société pour Joaquin. Confronter leur trois histoires va t'ils les réunir ou au contraire les éloigner. Est-il possible de créer des liens aussi tardivement. Leur différences et leur problèmes pourraient justement être ce qui va les rapprocher. 

J'ai beaucoup aimé l'écriture de Robin Benway qui aborde habilement son sujet. On alterne les chapitres entre les trois personnages ce qui nous permet de les découvrir tout à tour. Et impossible de se tromper sur leur identité car ils ont chacun leur histoire et leur personnalité. On porte un autre regard sur les raisons qui peuvent pousser les parents a abandonner leurs enfants. On découvre l'injustice d'un système qui ne donne pas la même chance à tous les enfants. Tout est raconté avec justesse et émotion et chacun des personnages a une histoire forte à nous livrer.

En conclusion, un quasi coup de cœur pour ce roman qui montre que la famille n'a pas toujours l'image qu'on lui prête. On dit souvent qu'on ne choisie pas sa famille mais pour Grace, Maya et Joaquin, cela pourrait bien être le cas. A lire pour une jolie histoire pleine d'émotions !
Mon ressenti : Très bonne lecture (quasi coup de coeur) 

8 juillet 2019

Maudit Valentin (Maudit Cupidon T.2) / Lauren Palphreyman


Auteure : Lauren Palphreyman
Titre original : Cupid's Match book 2 : Valentine's Day
Traducteur : Axelle Dumoulin et Nicolas Ancion
Nombre de page : 360
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 6 Juin 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Deux mois se sont écoulés depuis les premiers événements et une nouvelle menace plane soudain. Tandis que des Cupidons sont retrouvés morts, Lila reçoit, en avance, une étrange et menaçante carte pour la Saint-Valentin. Sa vie semble de nouveau menacée. Cal et Cupid prennent ce danger très au sérieux et pour cause : le responsable n’est autre que leur frère, le troisième cupidon originel, Valentin en personne. Revenu de limbes où l’avait envoyé Cupid, il a bien l’intention de se venger et de faire revenir Vénus, leur mère, tuée par Lila.

MON AVIS : Maudit Cupidon avait été une lecture assez sympathique. En voyant cette suite, ma curiosité a été au rendez-vous et fut bien récompensée !

L'intrigue reprend deux mois après les événements du premier qui s'étaient soldés par la mort de Vénus. Alors que la Saint Valentin approche, Lila reçoit une mystérieuse carte. Et la réaction de Cupidon et Cal n'augure rien de bon. Un nouveau danger menace Lila qui découvre que son bien-aimé a encore des secrets de familles dans sa manche : Valentin, le troisième Cupidon originel. 

J'étais curieuse de découvrir ce que cette suite allait nous réserver. L'auteure nous emmène plus loin dans l'histoire des cupidons avec un nouvel arrivant : Valentin. Ce dernier, à l'origine de la fête du même nom, est loin d'être le plus gentil des frères, bien au contraire. Et l'on découvre donc son histoire en tentant de comprendre pour il souhaite autant s'en prendre à Lila et à Cupidon par la même occasion. Et comme Lila, on va tenter de démêler le vrai du faux entre les différentes versions de l'histoire. 

Si vous n'avez pas aimé le premier tome, je ne pense pas que cette suite vous convaincra davantage car il est dans la même veine. On retrouve les mêmes petits défauts soulevés dans la chronique du premier avec les clichés inévitable mais personnellement je me suis retrouvée davantage emportée dans l'histoire. Peut-être parce que je connaissais déjà les personnages et me suis attachée à eux. Mais toujours est-il que l'auteure à de l'imagination à revendre dans sa façon de revisiter les plus grands mythes (Chiron pour ne citer que lui).

Pour les personnages, si Lila a toujours ce petit coté naïf des héroïnes de YA, elle s'affirme davantage dans ce second tome. La relation entre Cupidon et Cal semble se renforcer surtout quand ils doivent se serrer les coudes pour contrer Valentin, mais les échanges entre eux sont toujours aussi savoureux. Valentin, quant à lui, ne vous fera plus voir la fête des amoureux de la même façon.

En conclusion, un second tome bien sympathique que j'ai pris grand plaisir à découvrir. L'humour, l'action et surtout les mythes revisités ont fait que j'ai passé un excellent moment de lecture, encore plus qu'avez le premier. 
Mon ressenti : très bonne lecture 

C'est lundi, que lisez-vous ? n°255

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

   

La semaine dernière, je me suis fais plaisir en lisant le dernier Marc Levy, une lecture perso entre deux services presses !

2 - Que suis-je en train de lire ?


Je ne sais pas trop dans quoi j'ai mis les pieds dans l'immédiat, j'espère que les choses vont bouger un peu par la suite.

3 - Que vais-je lire ensuite ?

Je vais continuer à piocher au feeling dans ma PAL (ce ne sont pas les propositions qui manquent) mais ce sera surement une lecture légère !

Et vous, que lisez-vous ?

5 juillet 2019

Riverdale T.2 : Get out of town / Micol Ostow


Auteur : Micol Ostow
Titre original : Riverdale 2 : Get out of Town
Traducteur : Charlotte Faraday
Nombre de page : 252
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 29 Mai 2019

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Archie est accusé de meurtre. Betty, Veronica et Jughead savent qu'il est victime d'un coup monté par Hiram Lodge, mais comment faire éclater la vérité ? La bande d'amis élabore un ultime plan pour prouver l'innocence d'Archie. Ils doivent retourner sur la scène de crime. Shadow Lake. Mais de nombreux dangers rôdent dans la forêt aux abords du chalet des Lodge. Trouveront-ils les preuves qui blanchiront Archie ? Et, surtout, en sortiront-ils vivants ?

MON AVIS : En étant fan de la série, je ne pouvais qu'être curieuse de découvrir ce second volet. Un petit bonus sympa pour les amateurs mais si vous ne suivez pas la série ou ne l'aimez pas, inutile de vous attarder dessus.

L'action se déroule l'été entre la 2è et la 3è saison, entre le moment où Archie est accusé de meurtre et son procès. Archie, sa mère et Betty ont planché tout l'été sur la défense du garçon. Quelques jours avant le procès, Betty, Archie, Veronica et Jughead décident de retourner sur les lieux du crime dans l'espoir d'y trouver quelques preuves de l’innocence d'Archie. 

Ce second tome est un peu l'occasion de combler les trous dans la série. Comment Archie a t'il vécu son été en étant accusé de meurtre. Comment ses camarades ont-ils réagi ? Encore une fois, le livre offre la parole au quatuor principal mais également à certains personnages secondaires comme Josie, Ethel ou encore Reggie. L'occasion d'entrer dans leur tête en l'espace de quelques pages et de glaner quelques infos sur eux.

Si la première partie du livre permet de découvrir l'état d'esprit des personnages, notamment Betty qui semble vraiment perturber, la seconde nous plonge dans un huit-clos où la tension règne. En voulant chercher des preuves, notre quatuor pourrait bien se retrouver en danger. Et les diverses allusions aux films d'horreur égrenées par Jughead donne une tension supplémentaire à l'atmosphère.

L'écriture est fluide, les pages se tournent rapidement et les petites conversations SMS ajoutent un peu dynamisme. Par contre, est-ce parce que j'ai déjà vu la troisième et que mon sentiment aurait été différent le cas contraire mais j'ai eu l'impression que le roman donnait trop de piste sur les événements de cette dernière.

En conclusion, un sympathique bonus si comme moi vous aimez la série. Pour ceux qui ne l'ont jamais regardé, ne commençait pas par les livres. Et pour les autres, et bien passez votre chemin !
Mon ressenti : lecture agréable 

2 juillet 2019

Après tout (Avant toi T.3) / Jojo Moyes


Auteure : Jojo Moyes
Titre original : Still Me
Traducteur : Odile Carton
Nombre de page : 663
Editeur : Milady, collection Milady Romans
Date de sortie : 18 Avril 2018

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Il y a tellement de versions de soi qu’on peut choisir de faire éclore. Longtemps, mon avenir m’a paru tout tracé, affreusement banal. Mais un homme qui refusait d’être une version diminuée de lui-même m’a appris qu’on a toujours le choix. Alors le moment était venu de choisir : je pouvais être la Louisa Clark de New York ou la Louisa Clark de Stortfold. Ou encore une autre que je n’avais pas encore eu l’occasion de rencontrer. L’essentiel, c’était de ne pas laisser les autres choisir à ma place laquelle de ces Louisa j’allais devenir. Il y a toujours une façon de se réinventer.
Quand Lou s’envole pour New York, elle est certaine de pouvoir vivre pleinement cette aventure malgré les milliers de kilomètres qui la séparent de Sam. Elle rejoint la très fortunée famille Gopnik, se jette à corps perdu dans son nouveau travail, et découvre les joies de la vie new yorkaise. C’est alors que sa route croise celle de Joshua, un homme qui éveille en elle des souvenirs enfouis. Troublée par cette rencontre, Lou s’évertue à rassembler les deux parties de son cœur séparées par un océan. Mais les lourds secrets qui pèsent sur elle menacent de faire voler en éclats son fragile équilibre. Le moment n’est-il pas venu de se demander qui elle est vraiment ?

MON AVIS : Ayant beaucoup aimé le second tome, il me tardait de découvrir la fin de l'histoire de Lou. Un troisième tome qui ne sera pas mon préféré mais qui présente tout de même de belles choses. 

Lou s'envole pour New-York où elle va travailler pour les Gopnik, une riche famille, en étant l'assistante d'Agnès. En plus de sa découverte de la Grande Ville, seule loin de ses proches, elle va mettre les pieds dans un monde qui lui est totalement inconnu en s'investissant totalement dans son travail. Mais sa relation a distance avec Sam lui pèse et les épreuves qu'elle va traverser vont lui faire se poser la question de ce qu'elle veut réellement devenir. Lou va t'elle trouver la force de surmonter tout cela, surtout avec le spectre de Will qui plane toujours autours d'elle ?

En s'envolant pour New-York, Lou espère bien tenir la promesse faite à Will, de vivre pleinement sa vie. Mais passé l’enthousiasme des premiers temps, les choses vont rapidement se gâter et mettre sa joie de vivre à rude épreuve. Entre autre, les difficultés d'une relation à distance, se retrouver seule dans une grande ville sans personne sur qui compter mais surtout se prendre la réalité du monde en pleine figure. Après s'être autant investie pour les autres, il est peut-être temps pour Lou de se consacrer à elle-même en se demandant quelle personne elle voudrait être. 

Encore une fois, niveau personnage, l'auteure tape fort avec des personnalités très différentes et intéressantes à découvrir. Chacun nous réserve son lot de surprises, certains nous surprennent tandis que d'autres nous déçoivent. Mais tous apportent quelques choses à Lou en pleine introspection. Cette dernière, toujours fidèle à elle-même dans sa manière d'agir (qui vous fera une fois de plus bondir par moment) est plutôt touchante dans ce dernier tome.   

Entre joie, découverte, espoir et désespoir, Jojo Moyes nous narre une fois de plus les aventures de Lou. On découvre en même temps qu'elle New-York et on assiste souvent avec le sourire mais parfois impuissant à ses mésaventures. La haute société est un monde cruelle, autant pour les personnes qui la composent que pour les petites mains qui gravitent autours. Les seuls bémols que je pourrais relever sont qu'il y a quelques petites longueurs dans le récit et que certaines choses semblent un peu trop facile. 

En conclusion, si vous n'avez pas aimé le second tome, je ne pense pas que ce dernier vous plaira davantage. Il est dans la continuité du second même si je l'ai trouvé un chouia en dessous avec quelques longueurs et des facilités scénaristiques. Mais j'ai tout de même pris plaisir à lire ce dernier tome pour continuer un bout de chemin avec Lou et découvrir le point final de son histoire...et de celle de Will...
En conclusion : Très bonne lecture

1 juillet 2019

Nous sommes le 1er, c'est l'heure du bilan - Juin 2019

Initialement mis en place par La bibliothèque de Lilie, ce rendez-vous permet de partager ses lectures du mois passé ainsi que ses chroniques. 

Qu'ais-je lu en Juin ?

- Destiny Tome 2 (412 pages)
- Après tout (572 pages)
- Riverdale : Get Out of Town (252 pages)
- Maudit Valentin (360 pages)
- Si loin de l'arbre (370 pages)

Je suis en train de lire "A la tombée du ciel" (206/309 pages)

Soit un total de 2172 pages pour le mois de Juin. Un peu moins que les mois précédent mais cela reste dans la moyenne. Un mois de Juin sans coup de cœur (Destiny l'a frôlé) mais avec de très bonnes lectures en général et zéro déception. Les chroniques vont suivre dans les prochains jours (3 attendent d'être publié) et je suis quasiment à jour.  

Juin en image

  
  

En juin, Guillaume a chroniqué pour le blog : 

  

C'est lundi, que lisez-vous ? n°254

C'est un rendez-vous initié par Mallou, inspirée de It's Monday, What are you reading ? sur le blog One person's Journey Through a World of Books. Le rendez-vous a été repris par I believe in Pixie Dust.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1 - Qu'ais-je lu la semaine dernière ?

 

2 - Que suis-je en train de lire ?


3 - Que vais-je lire ensuite ?

Mystère. Je piocherais dans ma PAL le moment venu !

Et vous, que lisez-vous ?

30 juin 2019

In my Mailbox n°156

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Le recensement se fait dorénavant chez Lire ou Mourir

Alors qui a rejoint ma PAL cette semaine ?


Des lectures dont je ne suis pas tout a fait sur qu'elles me plairont. Le premier fait partie de la rentrée littéraire Nathan. Les deux suivantes me paraissent un peu trop jeune à mon goût (le problème quand les envois sont un peu "sauvages")

Sinon j'ai également reçu mon lot gagné chez Lumen et je suis plus que ravie !! 


Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

28 juin 2019

Destiny T.2 / Cecelia Ahern


Auteure : Cecelia Ahern
Titre original : Perfect
Traducteur : Christophe Rosson
Nombre de page : 412
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 7 Février 2018

PRESENTATION DE L'EDITEUR :Pour la société, elle est devenue un symbole d’Imperfection.
Pour les Imparfaits, elle est devenue un symbole d’espoir.
Celui d’une société plus juste.
Celestine North s’est trompée. Tout ce en quoi elle croyait a été remis en question. Chaque sceau d’Imperfection sur sa peau marque une nouvelle désillusion.
Forcée de prendre la fuite depuis que le Juge Crevan l’a décrétée ennemi numéro 1, Célestine doit faire un choix. Incarner l’idéal des Imparfaits, ou retourner à sa vie parfaite ?

MON AVIS : Ne me demandez pas pourquoi j'ai traîné pour lire cette suite, d'autant plus que j'avais frôlé le coup de cœur avec le premier tome. Mais c'est maintenant chose faite et je suis plus que ravie par ma lecture !

Traquée sans relâche par le juge Crevan, Célestine est en fuite. Elle sait qu'il n'abandonnera pas tant qu'il n'aura pas récupérer la vidéo qui le montre sous son vrai jour : un être cruel bien loin de la perfection qu'il prône au quotidien. Un moyen de pression qu'elle compte bien utiliser le moment venu pour plaider sa cause : sa propre cause ou celle des imparfaits en général ?

La traque reprend dès les premières pages. Grâce aux personnes qu'elle rencontre et qui voient en elle la représentante idéale des imparfaits, celle qui pourrait changer les choses, elle déjoue tant bien que mal les tentatives du juges et de la siffleuse Mary Jane. Alors qu'elle pense détenir le moyen d'inverser le cours des choses pour son statut d'Imparfaite, elle s'interroge. Après tout ce qu'elle a vécue, forcée de s'adapter à son statut d'imperfection et de fugitive, pourrait-elle réellement reprendre sa vie d'avant et abandonner ceux qui l'ont aidés sans relâche ? Où peut-elle vraiment faire bouger les choses comme ils semblent tous le croire en renversant le système ? Celestine va devoir faire des choix et surtout faire confiance aux bonnes personnes, dans un camps comme dans l'autre.

Si dans le premier tome on découvrait le fonctionnement de la société et le statut d'imperfection, dans ce second et dernier tome, on s’intéresse aux failles du système. Les Imparfaits sont-ils vraiment les mauvaises "herbes" de la société ? Méritent-ils réellement d'être ainsi exclut par une société dont les dirigeant semblent eux-même corrompus ? Car ce sont justement leurs erreurs qui font d'eux des êtres dotés d'humanités. Et cela, Celestine compte bien le faire comprendre aux autres citoyens même si elle doit prendre de gros risques.

La galerie des personnages s'étoffe avec de nouveaux personnages mais également des anciens qui se dévoilent davantage, à l'instar de Carrick. Bon comme mauvais, ils sont tous quelques choses à révéler ou à dévoiler dans cette suite. On a parfois du mal à savoir en qui placer sa confiance, surpris par des personnes des deux camps, au point que l'on en devient parfois parano.

L'écriture est toujours aussi attractive et dynamique. Certaines situations rencontrées font froid dans le dos et le sont encore plus par leur côté réaliste. Notre Histoire est déjà passé par ce genre de période et à l'heure actuelle, nous ne sommes pas à l'abris de nouvelles dérives de notre société (qui pourraient arriver plus vite qu'on ne le pense). Célestine fait parfois des erreurs qu'on pourrait qualifier de naïves mais c'est ce qui l'a rend encore plus humaine (il faut garder en tête qu'elle est jeune et n'a pas demandé ce qui lui arrive).

En conclusion, une suite et fin à la hauteur du premier tome. J'ai adoré découvrir cette duologie qui frôle le coup de cœur (a quelques petits détails près). Malgré le temps entre les deux lectures, je me suis replongée sans problème dans l'histoire grâce aux petits rappels ici et là. Une lecture riche en rebondissement qui offre un point final à cette histoire.
Mon ressenti : Très bonne lecture 

25 juin 2019

Reste avec moi / Jessica Warman


Auteure : Jessica Warman
Titre original : Between
Traducteur : Michelle Charrier
Nombre de page : 476
Editeur : Fleuve éditions, collection Territoires
Date de sortie : 5 Avril 2012

PRESENTATION DE L'EDITEUR : Quand la perfection et la beauté cachent une terrible vérité.
Elizabeth menait une vie de rêve. Presque parfaite...
Le jour de ses 18 ans, elle meurt brutalement.
Meurtre ou accident, qui pourra le découvrir ?
Une seule personne : Elizabeth elle-même...

MON AVIS : Voilà un livre qui je l'avoue, a un peu pris la poussière dans ma PAL où il se trouvait depuis 6 ans. C'est peut-être ce qui explique que je ne l'ai pas apprécié à sa juste valeur en le lisant trop tard car bien qu'ayant passé un bon moment de lecture, cela ne fut pas non plus transcendant.

Quand Elizabeth se réveille le jour de ses 18 ans, elle ne s'attend pas à être frappée par une cruelle vérité : elle est morte pendant la nuit. Coincée sur Terre sous forme de fantôme, elle a pour seule compagnie Alex, un lycéen renversé par une voiture un an auparavant, et avec qui la relation est loin d'être au beau fixe. Alors pourquoi sont-ils "coincés" ensemble et surtout comment Liz a t'elle trouvé la mort ?

Avec "Reste avec moi", on a l'impression de plonger dans un épisode de "Ghost Whisperer" avec les fantômes qui sont coincés sur Terre en attendant de trouver la raison qui les retient de marcher "vers la lumière" comme dirait Melinda Gordon. Pour Liz, cela ne fait pas de doute, elle doit comprendre ce qui lui est arrivé ? Mort naturelle ou meurtre. Alors pourquoi doit-elle supporter la compagnie d'Alex, mort un an plus tôt et avec qui le courant est loin de passer. Lui sert-il juste de guide ? Est-ce une punition ? 

On voyage donc entre passé et présent. Le passé quand Liz revisite ses souvenirs pour tenter de remettre les choses dans leur contexte car sa mémoire lui fait défaut. Et le présent quand elle suit les investigations qui suivent sa mort et assiste impuissante aux conséquences dans son groupe d'amis. Cela nous permet de dresser petit à petit le portrait de Liz et découvrir que sa vie était loin d'être aussi parfaite les mois précédant sa mort. Car si a première vue, elle apparaît comme une riche jeune fille capricieuse, cruelle et totalement obsédée par les apparences, la vérité est plus profonde et les choses qu'elle découvre en plongeant dans ses souvenirs sont autant d’électrochocs.

Le style d'écriture est vraiment très fluide et l'envie de savoir la vérité prend le dessus sur tout le reste. On navigue entre flash-backs dans les souvenirs de Liz et le présent où l'on découvre le quotidien après la mort de cette dernière. L'occasion de suspecter les uns et les autres même si mes soupçons se sont rapidement portés sur un des personnages. Les rebondissements sont présents au fur et a mesure que les pièces du puzzle se mettent en place et là encore, même si je n'ai pas tout découvert, j'ai rapidement deviné une partie du pourquoi. 

En conclusion, comme dit en début de chronique, même si j'ai passé un bon moment avec cette lecture, je l'ai sans doute lu un peu trop tard, des livres dans le même style étant parus depuis. Le côté superficielle de Liz pendant une partie du livre m'a un peu empêché de m'y attacher rapidement et certaines évidences dans l'histoire ont quelques peu plombé mon ressenti final.
Mon ressenti : lecture agréable