19 novembre 2018

Mask / Carole Cerruti


Auteure : Carole Cerruti
Titre original : Twenty Rules
Traducteur :
Nombre de page : 349
Editeur : Dreamland
Date de sortie : 22 Août 2018

PRESENTATION DE L'EDITEUR : « À mon tour.
Clic.
Ça y est. C’est dans la boîte. Le dernier souvenir de mon enfance : mes parents, moi, et mon visage qui partira à la poubelle dans quelques heures. »
Twenty Rules, chapitre 31.
Milla, 17 ans, n’a jamais vu son visage. Elle mène une vie paisible dans un Japon post-apocalyptique aux règles strictes où la beauté est sacrée. Son avenir semble tout tracé mais l’arrivée d’un mystérieux prisonnier va bouleverser son existence et réveiller en elle une force étrange qui la poussera à enfreindre toutes les règles pour retrouver sa liberté et vivre son histoire d’amour.

MON AVIS : Après avoir lu beaucoup de dystopie a une période, j'avoue que c'est un genre dont je me méfie aujourd'hui car a force, le manque d'originalité se fait sentir. On retrouve souvent le même schéma qui donne un côté prévisible à la lecture. Mais le résumé de "Mask" m'a fortement intrigué et j'ai souhaité lui donné sa chance.

Dans un Japon post-apocalyptique, à l'âge de 7 ans, les enfants doivent revêtir un masque qui dissimulera leur visage aux yeux de tous afin qu'ils grandissent sans subir les discriminations liés au physique. Ce jusqu'à leur 17 ans, où durant une cérémonie, ils dévoileront leur visage à l'Empereur qui décide alors si leur beauté est suffisante pour accéder à la cours ou si, au contraire ils seront "exilés" à la Campagne. Ce point n'est qu'une infime partie des nombreuses règles strictes qui régissent désormais la vie du Japon pour garantir la paix. 

C'est une vie qui convient parfaitement à Milla, qui s'apprête à découvrir son vrai visage. Alors que ces règles nous apparaissent comme autant d'entraves à la liberté, Milla les a toujours connues et les respectent. Pour elle, ces règles sont totalement normales et cela lui parait inconcevable d'agir autrement sans prendre le risque de tomber malade ou de compromettre la paix. Jusqu'au jour où elle doit s'occuper de Wallace, un jeune prisonnier américain. Contre toute attente, ses discussions avec Wallace vont semer le doute dans l'esprit de la jeune fille. 

Il est assez interessant d'assister à la confrontation entre Milla et Wallace, tant leurs idées du monde sont éloignées. Wallace trouve les différentes règles du Japon plutôt barbares car pour lui, ils est impossible d'être heureux en s'empêchant de vivre autant de choses. Et de voir que Milla s'y accroche comme à une croyance lui donne envie de lui ouvrir les yeux sur la vrai vie, celle qui vaut la peine d'être vécue. Milla se retrouve alors tiraillée entre la vie qu'elle a toujours vécue, celle où son destin est tout tracée, dans laquelle elle épousera son fiancé, et celle qui pourrait s'ouvrir à elle si elle prend le risque de vivre les choses autrement. Un choix très difficile pour elle car il n'y aura pas de retour en arrière possible.

J'ai trouvé l'histoire très interessante et très captivante. Si le début commence doucement, il faut prendre le temps de poser les bases et de se familiariser avec elle, la suite m'a happée jusqu'à la toute fin. Derrière l'histoire de Milla et Wallace, il y a une autre intrigue qui apporte un côté plus sombre à l'histoire. On ressent là un retour aux anciennes traditions, avec le petit côté "barbare" des samouraïs. Le mélange des différentes intrigues (car il y a encore un autre point mais que je vous laisse découvrir) donne un ensemble très solide, avec l'originalité que je recherchais. Et même si la romance semble prendre un peu de place, pour le coup elle est essentielle au déroulement de l'histoire. 

L'écriture de Carole Cerruti est très efficace car elle nous fait ressentir les choses vécues par les personnages et nous offre une vision du monde assez inédite. L'évolution de l'histoire, partagée en 3 parties, est très cohérentes et nous offre quelques surprises. Mais surtout, l'auteure prend plaisir à jouer avec nos nerfs, en témoigne la fin qu'elle nous offre et qui m'a donné envie de crier. Une fin à la fois sombre et douloureuse mais paradoxalement très belle. (et qui divisera sans doute les lecteurs)

En conclusion, "Mask" a été une très bonne surprise qui m'a captivée du début à la fin. Une dystopie qui sort du lot, ce qui est une très bonne chose dans ce domaine. Quant à la fin, que j'ai aimée et détestée à la fois, elle me fait espérer une suite car certaines choses lancées dans le livre mériteraient d'être davantage approfondies. Mais dans l'immédiat, j'ai bien envie de lui décerner un petit coup de cœur !
Mon ressentie : Coup de coeur 

Sur amazon : Mask

19 commentaires:

  1. Oooh, quel bel avis, j'avoue que tu me fais terriblement envie ma belle, une belle découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère que tu auras l'occasion de le lire car il devrait te plaire

      Supprimer
  2. La couverture est assez mystérieuse et j'aime beaucoup ce que tu en dis. Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  3. Je l'avais vu passer, il a l'air pas mal !

    RépondreSupprimer
  4. Un joli coup de coeur =) Merci ♥

    RépondreSupprimer
  5. AH sympa ça dis donc, je ne connaissais pas du tout !

    RépondreSupprimer
  6. Wouah! Je note, ça à l'air vraiment prenant!

    RépondreSupprimer
  7. Et bien, je vois que ton petite cœur de lectrice a été comblé ! :)

    RépondreSupprimer
  8. Je suis bien intriguée par cette dystopie et le fait que l'histoire se passe au Japon me fait envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je trouve que c'est plutôt rare comme situation géographique, surtout que là cela permet d'intégrer des détails qui n'auraient pas pu être mis dans d'autre pays

      Supprimer
  9. Ta chronique me donne très très envie de découvrir ce livre, il a l'air vraiment bien. Je le note de suite et te remercie pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  10. J'adore les dystopies mais c'est clair qu'un certain schéma semble dominé... A voir si je tente celle-ci, ton chouette avis positif m'intrigue^^

    RépondreSupprimer